juin 02

L’imprimante BlackBelt explose des records sur Kickstarter

blackbelt

 

Vous vous souvenez peut-être de la Blackbelt, cette imprimante 3D qui sortait de l’ordinaire avec son système de tapis roulant vous permettant de prendre de la largeur. En effet, il vous sera possible avec l’appareil d’imprimer de longs objets sans discontinuer et le tout à très bon rythme.

Il semblerait que le concept ait beaucoup plu à certains, à tel point que la campagne Kickstarter de la BlackBelt s’est vue compléter en l’espace de 15 minutes ! Un gros record, d’autant que le palier de financement était de 50,000 dollars. Alors qu’il reste encore 29 jours avant la fin de la campagne, les chiffres ne cessent de gonfler et gageons que les créateurs auront de quoi très largement financer la production de masse. Selon Stephan Schürmann, l’un des responsables derrière la création de l’imprimante, l’idée était de faire de la Blackbelt une sorte d’équivalent des imprimantes 2D actuelles. L’idée peut faire sourire, mais on devine (presque) où il veut en venir, même si cette machine 3D risque d’être un peu complexe à manier.

blackbelt2

Pour en revenir au financement, certaines contreparties ont déjà disparu, mais il reste encore beaucoup de récompenses. 6 500 € vous permettront, par exemple, de bénéficier d’un rabais anticipé, alors que vous pourrez, pour 7 500 €, obtenir une belle ristourne sur le prix de vente au détail. À noter que les récompenses devraient commencer à être expédiées en octobre de cette année.

La BlackBelt 3D demeure en tout cas un concept d’impression qui sort de l’ordinaire et, à en juger par le soutien énorme que la campagne a reçu en si peu de temps, d’aucuns sont impatients de l’essayer.

mai 31

Innovation : une future encre fabriquée à partir du bois !

bois

 

La cellulose, avec la lignine et l’hémicellulose, est l’un des constituants principaux du bois. Désormais, cette matière 100% naturelle va, peut-être, être utilisée comme une encre pour imprimante 3D. Elle serait ainsi respectueuse de l’environnement et utilisable dans de nombreux domaines, y compris la biomédecine.

Gilberto Siqueira et Tanja Zimmermann, de l’EMPA, ont réussi, avec des collègues de l’Université d’Harvard et de l’ETH de Zürich, à développer cette encre écologique fabriquée à partir de nanocristaux de cellulose. Selon Siqueira, le plus grand défi consistait à obtenir une consistance suffisamment élastique et visqueuse qui pourrait être pressée dans les buses de l’imprimante 3D sans que le tout coince. Les têtes pensantes de l’Empa sont convaincues que cette encre serait adaptée à une grande variété d’applications différentes, du fait des excellentes propriétés mécaniques que celle-ci, ainsi que de la possibilité de modifier sa composante chimique. Au niveau des applications possibles, on pourrait évoquer, entre autres, la fabrication de prothèses et d’implants, ainsi que son utilisation dans l’industrie automobile et les emballages.

Le principal attrait demeure cependant son impact minimal sur l’environnement, sans compter que l’on trouve très facilement du bois. La cellulose est le polymère naturel le plus fréquent sur Terre a ainsi déclaré Siqueira. Il ne se trouve pas seulement dans les arbres, mais aussi dans d’autres plantes et même dans les bactéries !

L’impression verte à de beaux jours devant elle et après l’impression à base de bois ou les encres magiques à base d’algues, on se demande ce que l’on nous réserve pour la suite !

mai 29

L’impression 3D vient en aide à nos genoux

543993570

Vous avez des problèmes de genou ? Dans un avenir proche, ce ne sera peut-être plus qu’une formalité ! En effet, l’impression 3D risque de venir changer la donne ! En effet, un nouvel hydrogel pourrait aider les patients à se faire soigner à moindre coût.

 

Les implants que l’on utilise aujourd’hui pour soigner les genoux comportent deux problèmes : ils ne présentent pas une élasticité nécessaire et sont peu résistants. C’est là que l’hydrogel interviendrait. Pour rappel, cette matière est un polymère insoluble capable de se composer à 99,9% d’eau. Avantage de la matière : outre son excellente flexibilité, elle peut aussi se mêler à l’organisme sans causer de rejets. Des chercheurs ont ainsi réussi à mettre au point un cartilage suffisamment souple et solide pour imiter le cartilage des genoux. Histoire d’affiner le tout, ils ont également ajouté une argile faite de nanoparticules afin de rendre le tout un peu plus souple.

Il suffira ensuite d’imprimer le tout, en se basant sur la structure du genou du patient (en utilisant un IRM pour scanner le corps du patient). Le coût de l’impression ne serait que de 300 dollars et devrait être utilisable après seulement une journée. Une jolie avancé médicale qui n’en est qu’à ses balbutiements et qui devrait connaitre des améliorations à l‘avenir. En effet, les chercheurs veulent désormais mettre au point des hydrogels se rapprochant au maximum du tissu humain.

 

Après la possibilité de se voir offrir des prothèses imprimées, l’impression 3D ajoute une nouvelle corde à son arc.

mai 26

Ils ont hacké un Galaxy Note 8 en imprimante une photo !

hack_s8_capteur_iris

 

On parle souvent du hacking d’imprimante, mais il arrive parfois que l’on utilise une imprimante à des fins peu glorieuses. Nous vous avions déjà évoqué cette curieuse affaire où une imprimante 3D avait été utilisée pour imprimer les doigts d’un cadavre, afin de débloquer son téléphone. Il n’est, cependant, parfois pas nécessaire d’en arriver là pour accéder à un smartphone.

Alors que Samsung se remet péniblement de la catastrophique histoire de son Galaxy Note 7, il semblerait que la firme coréenne doive faire face à un autre problème. Pas d’explosion de smartphone ici, mais un sérieux problème au niveau de la sécurité. En effet, des hackers allemands ont réussi à déjouer le scanner d’iris du téléphone, en utilisant des éléments trouvables par monsieur tout le monde.

Les pirates ont commencé par prendre une photo en très haute définition d’un œil (en mode nuit afin de capter toutes les aspérités de celui-ci) avant d’imprimer le cliché à l’aide d’une imprimante laser. Ils ont ensuite placé une lentille sur la photo et le tour a été joué ! Les hackers ont même rajouté que divers tests avaient été effectués sur des imprimantes, tous donnant un résultat positif. De quoi donner des sueurs froides aux têtes pensantes de Samsung. Interrogés suite à cette affaire, ils ont certifié que si cette méthode de hack était bel et bien efficace, tout serait alors mis en place pour mettre à jour le système de protection du Smartphone.

 

L’histoire ne nous dit pas cependant si l’imprimante laser utilisée était un modèle de chez Samsung !

mai 24

Imprimez désormais des objets en argile avec la Clay XYZ

clay-xyz

 

Vous avez toujours voulu être un potier et vous fabriquer de beaux objets ? Seul problème, vous n’êtes pas absolument pas doué au niveau de la manipulation d’argile ! Pas de soucis à vous faire, vous allez pouvoir garnir votre intérieur avec des nouveaux vases….imprimés !

En effet, une nouvelle imprimante 3D, utilisant de l’argile en guise d’encre vient de faire son apparition. Son nom, la Clay XYZ !

Nous devons la création de cette imprimante à un spécialiste de la céramique, John Frey, qui est tombé amoureux de l’impression en relief. Considérant cette nouvelle forme d’impression comme une petite révolution, permettant ainsi à tout un chacun de créer des objets de manière plus rapide et pratique ! Le modus operandi sera des plus simples, il vous suffira d’utiliser quel type d’argile de base, charger l’imprimante et le tour sera joué. Il vous faudra également avoir, préalablement, choisi le modèle ou l’objet à imprimer, dans une base de données prévue à cet effet.

La Clay XYZ doit sa facilité d’utilisation à un système d’intrusion des plus pratiques. L’utilisateur n’aura, en effet, qu’à remplir le tout d’argile et la machine fera alors le gros du travail.

clay-xyz2

 

Outre la précision de la Clay XYZ, l’imprimante comptera également sur sa vitesse pour séduire les éventuels acheteurs.

L’appareil est actuellement en cours de financement sur Kickstarter et a déjà largement dépassé la somme visée (le projet ayant récolté plus de 65,284 dollars sur les 10,000 requis).

Le nombre de matière pris en compte par les imprimantes 3D ne cesse d’augmenter. Alors que l’impression en céramique est également devenu possible, on se demande désormais qu’elle sera la prochaine matière à passer par la case impression !

mai 22

HP présente sa nouvelle imprimante à réservoirs

 

HP-Deskjet GT5820-2

 

Vous cherchez à acquérir une imprimante sans cartouches et capable d’imprimer sans s’arrêter ? L’impression à réservoir est en plein essor ces derniers temps, en témoigne les systèmes des différentes marques, sans compter les CISS permettant depuis longtemps d’imprimer sur le long terme.

Les marques continuent ainsi de proposer des systèmes permettant de faire l’impasse sur les cartouches, à l’image d’HP qui propose désormais la HP DeskJet GT 5820/10.

Cette imprimante permettra ainsi à l’utilisateur d’imprimer jusqu’à 8,000 pages en couleurs (avec trois bouteilles couleurs) et 5,000 pages noirs. Comme chaque système à réservoirs qui se respecte, vous pourrez ainsi recharger votre imprimante en un rien de temps. À noter que la transparence des réservoirs vous permettra de voir à quel niveau d’encre vous êtes ! Les têtes pensantes de chez HP ont assuré que cette imprimante permettait également d’avoir des impressions de haute qualité, que ce soit au niveau des textes ou des photos, grâce notamment à une encre résistante à l’eau et à la décoloration.

Pour les amateurs d’imprimantes connectées, celle-ci va faire le bonheur des amateurs de technologie 2.0

HP-Deskjet GT5820

Vous pourrez ainsi configurer votre imprimante à l’aide de votre smartphone ou votre tablette, en passant par le WIFI. L’appareil sera d’ailleurs compatible avec les accessoires Apple ( via le AirPrint) et les autres fonctionnant sous Android, Windows 8 et 10 et les systèmes d’exploitation de Google Chrome.

Si les systèmes CISS furent pendant longtemps une solution bien cachée, il semblerait que les imprimantes fonctionnant via des réservoirs se démocratisent peu à peu.

mai 22

L’impression en verre prend du grade !

bretzel-3d

 

C’est une première pour l’impression en 3D ! En effet, des scientifiques ont trouvé un moyen d’imprimer des structures de verre ultra complexes, ouvrant ainsi des nouvelles opportunités dans des domaines tels que l’optique ou la biotechnologie.

Il n’est pas rare de voir des imprimantes 3D créer des objets complexes à partir de métaux ou de polymères, mais c’est la première fois que le verre se retrouve au centre d’une expérience aussi précise que délicate.

Selon Bastian Rapp, qui dirige l’équipe responsable de cet exploit, à L’Institut de technologie Karlsruhe dans le sud-ouest de l’Allemagne, le verre est l’un des matériaux les plus anciens de l’humanité. Il a été utilisé aussi loin que dans l’Egypte ancienne et l’ancienne Rome. Désormais, cette matière fait partie intégrante du domaine de la fabrication au 21ème siècle, a-t-il rajouté. Rapp a étayé ses propos en expliquant que son équipe a réussi à créer une nouvelle méthode permettant la création de petits objets complexes pouvant être fabriqués dans un verre en quartz transparent de haute pureté. Dans le cadre de ses recherches, l’équipe a ainsi imprimé un petit bretzel en verre, comme pour rappeler l’origine éminemment germanique de l’équipe.

Cette innovation pourrait être utilisée pour créer des lentilles pour caméras ou lunettes personnalisées, ainsi que dans les processeurs informatiques de nouvelle génération, selon les chercheurs.

À noter que l’équipe a reçu plus de 3 millions de dollars américains depuis 2014 pour mener ses recherches

Le verre commence ainsi à entrer de plain-pied dans l’univers de l’impression, certaines compagnies telles HP cherchant même à faire de cette méthode leur nouvel objectif.

mai 20

Une future peau imprimée pour les robots

peau-3d

 

Une peau imprimée pour robots. Voici la nouvelle petite trouvaille de chercheurs œuvrant dans le domaine de l’impression en relief. En effet, des ingénieurs de l’université du Minnesota ont développé une peau imprimable dotée de capteurs, destinée à aller garnir les squelettes de robot.

 

La raison de cette invention ? Aider les robots à acquérir le sens du toucher ! Ainsi, cette peau synthétique a été obtenue en associant différentes couches de produit : une de silicone, une composée à 75% d’argent et une dernière contenant 68% d’argent.Pour mettre au point leur création, les scientifiques sont même allés jusqu’à créer une imprimante spécifique, entièrement dédiée à ce but. Quid de l’utilité de cette peau spécial robot ? Les concepteurs espèrent ainsi permettre à des robots chirurgiens de ressentir le pouls ou la température du patient, mettant ainsi de côté les caméras conventionnelles.

Si le projet porte ses fruits, il se peut que cette peau soit utilisée pour les humains. De par sa solidité et son élasticité, elle pourrait ainsi recouvrir n’importe quel membre chez un individu. Les possibilités seraient assez nombreuses, entre un usage militaire pour protéger les soldats d’attaques chimiques ou industriel pour les travailleurs évoluant dans des environnements hostiles. Pourra-t-on également en faire une peau pour les grands brulés ? La question mérite d’être posée !

 

Des tests supplémentaires doivent encore être réalisés mais gageons que cette petite découverte risque de faire le bonheur de certains milieux spécialisés.

mai 19

Ventes d’imprimante : les premiers chiffres de l’année

imprimante

 

Nous sommes encore qu’en début d‘année mais il déjà possible de faire un petit bilan des ventes d’imprimantes. Que nous a réservé ce premier semestre ? Voici quelques chiffres :

  • Les imprimantes de type jet d’encre et professionnels ont chuté dans les ventes de près de 14%
  • Les appareils multifonctions ont quant à eux chuté de 12,9% en volume et de 9,4% en valeur

Au niveau des hausses (en valeur), ce sont les modèles de couleur (capable d’imprimer 31 à 44 pages minute) qui ont sorti leur épingle du jeu. Même constat du côté des imprimantes monochromes imprimant 45 à 69 pages par minute.

Qu’en est-il des chiffres en France ? On notera un petit regain d’intérêt avec une hausse de 0,7% par rapport à l’an dernier. C’est du côté des imprimantes jet d’encre que la hausse s’est faite sentir, les ventes enregistrant un boost de 5,5% (soit près de 11% sur les imprimantes grand public mais -20,6% sur leur pendant professionnel). Néanmoins, le laser n’a pas pu profiter du même engouement, les appareils au toner enregistrant une baisse de 10,6%.

Au niveau de l’Europe, on parle de 5 millions d’unité vendues, pour le premier trimestre du moins. C’est un chiffre en deçà de celui de l’an dernier, 43 000 unités de plus ayant été achetées à la même période en 2016.

Le marché se porte plus ou moins bien donc, avec les cadors toujours en tête, et ce même si les ventes de HP avaient récemment connus une forte baisse.

 

Entrez la légende de la vidéo ici
mai 18

Incroyable : une souris se fait implanter des ovaires imprimées

souris-3d

Une imprimante comme solution pour lutter contre l’infertilité ? Voilà une proposition qui risque de soulever quelques interrogations mais dans un futur proche, il sera peut-être bel et bien possible de d’utiliser des imprimantes 3D pour aider les femmes ne pouvant avoir d’enfants.

Une expérience impliquant une souris stérile a ainsi donné des résultats des plus spectaculaires. Des scientifiques ont ainsi imprimé des ovaires en 3D, permettant au rongeur de donner vie à une portée de souriceaux en très bonne santé.

Les chercheurs ont ainsi utilisé une forme d’hydrogel pour l’impression, afin de ne pas causer de rejet chez l’animal. Ainsi, l’élément imprimé était suffisamment solide pour passer le cap de la greffe mais suffisamment poreux pour que l’animal ne fasse pas de rejet. Selon Ramille Shah, une des chercheuses responsables de l’expérience, il aura fallu trouver un hydrogel qui sorte du lot, la plupart d’entre eux étant particulièrement fragiles.

Après avoir fait une injection à la souris, celle-ci a pu ovuler tranquillement, avant de donner vie à une portée se portant à merveille. Un petit exploit qui pourra peut-être changer la vie de nombreuses femmes à l’avenir. Les scientifiques sont revenus sur le succès de leur expérience, expliquant que l’utilisation de ce type de procédé était comme la quintessence de la biologie régénérative. Pourra-t-on bientôt dire au revoir aux greffes conventionnelles ?

souris-3d2

Cela fait un moment déjà que l’impression 3D propose des solutions médicales de plus en plus efficaces, et on a même de fortes chances de bientôt trouver des premiers riens imprimés dans nos hôpitaux. On n’arrête pas le progrès, ni l’impression !