juil 18

Ventes d’imprimantes en Europe : les derniers chiffres

cartouchesencre-800x410

 

L’impression reprend du poil de la bête en Europe de l’Ouest. En effet après avoir connu un recul considérable durant ces derniers trimestres, les imprimantes connaissent un regain d’intérêt chez le public. À qui doit-on cette hausse des ventes ?

Tout d’abord, cette évolution nous vient des imprimantes de type MFP laser et jet d’encre qui ont vu leurs ventes augmenter de 7% pour la première catégorie et de 4% pour son pendant jet d’encre.

Chez le grand public, la tendance est toujours au beau fixe pour le jet d’encre, et on notera une hausse de près de 2% dans le secteur. Cela représente une bien meilleure hausse que du côté du laser. La cause de ce changement dans le marché ? Les particuliers ont pu profiter d’une baisse des coûts au niveau des produits d’impression. Le son de cloche est cependant différent du côté des professionnels qui ont dû faire face à une hausse de 7%.

Même si les particuliers ont pu profiter d’une amélioration au niveau des tarifications, ils ont surtout privilégié des imprimantes à la qualité moindre, tournant des 15 ppm (pages par minute) voire moins. En tout et pour tout, ces appareils prennent une belle part du gâteau, leur vente représentant près de 75% des systèmes d’impression jet d’encre présent sur le territoire européen.

Pour ce qui est du laser, on notera, au final, qu’une baisse de livraison de 3% a affecté le marché des toners. Pour se consoler, le secteur du laser a pu profiter d’une hausse de 4% du côté de ses produits proposant des formats A3

 

                                   .

juil 11

Petite histoire des polices d’impression

 

police

 

Lorsque l’on décide d’imprimer un document, on choisit parfois soigneusement sa police d’écriture avant de lancer l’imprimante. Mais que sait-on vraiment de ces fameuses polices au design parfois farfelu ?

C’est entre 1440 et 1450 que l’imprimerie moderne voit le jour, grâce à l’inventeur Gutenberg. Au niveau des caractères, c’est le gothique qui prévaut, tandis que l’italique fera son apparition vers la fin des années 1400, sous l’égide de Fransceso Griffo.

Le style Garamond sera, cocorico, créé par un Français, mais pas celui que l’on croit ! En effet, si on attribue la création de cette police à Claude Garamond, ce serait un certain Jean Jannon, qui se serait vu confisquer son matériel !

D’autres polices célèbres apparaitront par la suite, donc la très connu Times New Roman, qui nous vient d’Angleterre et qui voit le jour en 1932.

Si l’histoire est bien souvent plutôt calme, l’une d’elles aura fait couler beau d’encre ! En effet, la Comic Sans MS est généralement conspuée sur le Web. Créée par Vincent Connare, qui s’appuya sur des romans graphiques comme Watchmen pour son inspiration, cette police sera la cible de bien du monde, accusant notamment son auteur d’avoir trop fricoté avec Microsoft (d’où le MS) . D’aucuns diront également que le côté enfantin ferait perdre beaucoup de crédibilité à un texte. Critique fondée ou non, à vous d’en être les juges !

bancomicsans

 

Si vous êtes attentif à vis dépenses liées à l’impression, sachez que l’utilisation de certaines polices à la place d’autres vous fera faire des économies sur vos cartouches. À bon entendeur.

 

 

                                    

juil 09

Imprimez-vous des messages sur le sable !

Capture

 

Quand on cherche à imprimer des choses, on pensera de prime abord au papier, voire des t-shirts ou même des CD. Avec le temps, et l’avènement de l’impression en 3D, on a pu voir des imprimantes donner lieu à des variantes assez improbables.

On a vu des imprimantes pouvant fonctionner sur l’herbe, nous voici venir une imprimante pouvant être utilisée sur du sable. Répondant au doux nom de Miranda, cet appareil vous permettra ainsi d’imprimer des messages originaux au bord de la plage.

S’inspirant grandement des imprimantes de type matricielles, qui ont surtout eu le vent en poupe dans les années 80-90, la Miranda dispose d’une grosse tête d’impression qui circulera d’au milieu de larges roues pour inscrire le message sur le sol.

Même si elle est loin d’être discrète, cet imprimante somme toute originale pourrait servir pour différentes raisons. Les publicitaires seraient peut-être tentés, par exemple, de l’utiliser pour tracer divers slogans à même le sable. Pour les plus romantiques, ce serait un beau moyen de déclarer sa flamme à leur moitié. Il sera certes plus long et fastidieux d’imprimer quelque chose sur du sable, à contrario d’une simple imprimante jet d’encre, mais l’effet généré serait sans doute du plus bel effet !

video-imprimante-sable

On ignore si cette imprimante des plus originales sera un jour commercialisée mais cela pourrait donner des idées à certaines marques ! En attendant, si vous souhaitez imprimer sur des surfaces qui sortent de l’ordinaire, vous pourrez toujours vous vous rabattre sur l’impression de motifs sur votre tapis !

 

                                   

juin 23

La Mint : l’imprimante photo pour les amateurs de selfie

polaroidmint

Nous vivons à une époque où l’une des meilleures manières de se faire voir et de se prendre en photo, en selfie pour être plus précis. On ne compte plus ainsi le nombre de photos fleurissant sur le net, avec des jeunes et des moins jeunes souhaitant garder un souvenir de leur faciès.

Souhaitant surfer sur cette tendance qui a la côte, la célèbre marque Polaroid propose désormais un nouvel appareil, la Mint.

Ainsi, l’appareil, qui intègre une imprimante Zink, est constamment configuré en mode portrait, pour que les utilisateurs puissent se prendre en photo à loisir. Mieux encore, la Mint intègre un petit miroir qui vous permettra de cadrer vos clichés de la meilleure des manières.

Le design se veut à la fois sobre et efficace et la Mint intègre une caméra de 16 mégapixel. Différents modes, allant des couleurs vives en passant par l’effet vintage, le noir et blanc voire la photo avec le fameux cadre si caractéristique des clichés des Polaroid.

Pour ce qui des photos elles-mêmes, vous pourrez imprimer des images en moins d’une minute et vous pourrez également les charger sur une clé USB ou une carte micro SD pour les imprimer autre part. Pour information, l’appareil aurait une autonomie de 40 impressions photo avant qu’elle ne nécessite une petite recharge

La Mint devrait être disponible durant le troisième trimestre de 2018, pour un tarif de 99 dollars, soit 89 euros. Une autre version, implémentant le WIFI (mais sans caméra) devrait aussi sortir, pour un tarif de 112 euros.

 

                                     

juin 06

HP part en guerre contre les cartouches contrefaites

hp guerre

 

L’impression doit, au même titre que de nombreux autres produits, est parfois soumis aux affres e la contrefaçon. Sans doute excédé par le nombre de méfais commis autour du trafic lié aux consommables jets d’encre ou laser, certaines compagnies ont décidé de sévir !

Ainsi, HP a mis en place un programme de lutte contre ces contrefaçons (ACF), en Afrique notamment où une importante saisie a eu lieu durant les derniers mois. Ce ne sont pas moins de 12 000 cartouches laser qui ont été trouvé en Côte d’Ivoire, sans compter les 12000 composants d’impression illicites qui ont également été saisis.

Ce succès est dû à un travail de longue haleine qui a notamment visé de nombreux magasins ainsi que des entrepôts suspects.

HP s’est exprimé après cette importante saisie, arguant qu’il est important de stopper toute activité liée à la contrefaçon de compatibles, car cela pourrait avoir des graves conséquences sur les performances d’impression chez l’utilisateur. Les porte-parole de la marque ont également ajouté que l’utilisation de cartouches factices pourrait empêcher la mise en place de la garantie en cas de mal fonctionnement.

hp guerre.2jpg

Il va sans dire que la firme américaine ne va pas lâcher l’affaire et Glenn Jones, directeur du Programme mondial de la lutte contre la contrefaçon, a déclaré que HP poursuivait ses efforts afin de mettre un terme définitif à ce genre d’agissement.

Pour information, ce sont près de 12 millions de contrefaçons qui ont été saisis ces cinq dernières années, et HP aurait également mis en place plus de 4500 audits et inspections jugés suspects. Entre impression de faux billets et contrefaçon, les constructeurs ont encore fort à faire !

 

                                 

juin 04

Des récifs imprimés à Monaco !

 

monaco1

L’impression 3D est en passe de devenir le meilleur moyen de redonner vie à des personnes ou des habitats. Alors que l’on construit désormais à tour de bras des prothèses et autres maisons en 3D, cette nouvelle forme d’impression en vient même à donner un coup de pouce à la nature !

En effet, la principauté de Monaco a décidé de faire appel à des imprimantes pour sauver son récif. C’est un travail de longue haleine qui a donné lieu à cette petite innovation, fruit d’une collaboration entre de nombreux acteurs, que ce soit des écologistes spécialisés dans les fonds marins, divers instituts de recherche ainsi que des experts en impression. Pour ce qui est de la conception visuelle des récifs imprimés, c’est l’université de Nice qui s’est chargé de la tâche, tout en respectant au maximum la topologie des fonds marins.

Il a fallu se rendre aux Pays-Bas pour imprimer ces impressionnants blocs, avec une imprimante conçue pour imprimer des unités pouvant aller 2500 kilos au niveau du poids.

Les récifs imprimés finiront ainsi leur carrière à 27m de profondeur, afin de redonner vie à la flore sous-marine locale. Selon Bernard Fautrier, vice-président de la Fondation Albert II, ce dispositif a tout d’innovant et cela pourrait être le premier pas vers une réhabilitation de la faune marine sur d’autres sites.

 monaco2

Les fonds marins risquent ainsi d’avoir une fière chandelle envers l’impression, cette dernière étant devenu au fil des années une solution verte efficace, allant même jusqu’à utiliser les algues pour nourrir intelligemment les imprimantes.

                                    

mai 30

Imprimer du sucre pour créer des organes !

lapin sucre

 

On a parfois du mal à associer la santé et le sucre et pour cause, ce dernier fera généralement des ravages chez les diabétiques par exemple. Pourtant, c’est bien le sucre qui risque bientôt de aire faire un bond à la médecine.

Vous le savez depuis longtemps, l’impression 3D aide considérablement le milieu médical en fournissant des nouvelles méthodes pour créer des médicaments voire des prothèses pour les handicapées. Des chercheurs de l’université de l’Illinois ont mis au point une imprimante capable de créer des formes complexes avec du sucre. Ainsi, ces structures pourraient servir à créer des organes humains sur le long terme. Cela dit, a contrario des imprimantes à sucre conventionnelles, cette machine utilisera de l’isomalt, un dérivé issu de la betterave. Une fois fondue et imprimé, l’isomalt pourra refroidir et créer des structures solides.

C’est un excellent moyen de créer des formes solides afin d’y faire pousser des matériaux tels du tissu humain ou des organes, a commenté Rohit Bhargava, professeur en bio-ingénierie à l’université de l’Illinois. Une fois les organes ou autres formés, la structure imprimée pourra alors se dissoudre et laisser place au reste, a-t-il rajouté.

Imprimer du sucre reste délicat car une trop grande pression donnerait lieu à des structures bancales et une trop forte chaleur ferait durcir le tout ou le bruler. Fort heureusement, l’isomalt est plus résistant à la cristallisation que le sucre normal !

À l’avenir, l’équipe espère mettre au point des revêtements spéciaux visant à contrôler le moment où la structure se dissoudra. Il faudra cependant attendre car bien que la technologie soit prometteuse, il faudra encore une kyrielle d’essai avant de pouvoir imprimer de telles structures.

 

                              

mai 22

La Ivy : Canon s’essaye à l’impression miniature

 

canon ivy

Qu’on se le dise, l’impression de photos n’est pas prête de disparaitre. En effet, avec l’avènement des réseaux sociaux, les clichés ont plutôt tendance à finir sur Internet mais les imprimantes font aussi de la résistance !

On a pu voir, au fil du temps, apparaitre toute une gamme d’imprimantes miniatures telles la LG Pocket, et c’est désormais le géant Canon qui s’essaye à cette petite mode. Nouveau de la firme japonaise : la Ivy.

Cette petite imprimante, incorporant comme beaucoup d’autres la technologie Zero Ink, sera le plus fidèle allié de votre smartphone. Pour rappel, la technologie Zero Ink met de côté les cartouches d’encre traditionnelles pour s’appuyer sur un papier spécial qui imprime des éléments grâce à la chaleur.

L’application accompagnant l’appareil se bardera de toute une panoplie d’options, vous permettant par exemple d’imprimer des photos avec des filtres divers, d’utiliser la réalité augmentée pour modifier votre visage. Vous aurez même une petite palette vous permettant de dessiner ou d’écrire sur vos clichés avant de les imprimer

Pour le moment, la petite nouvelle de Canon n’est disponible qu’outre-Atlantique et devrait se vendre à un prix avoisinant les 129,99 dollars. Vous pourrez avec ce tarif bénéficier de l’imprimante mais aussi d’un petit stock de 10 feuilles photo. Si vous souhaitez vous acheter des recharges de papier, ceux-ci seront disponibles en pack de 20 et en pack de 50.

canon ivy2

Aucune date n’est pour le moment annoncé pour une sortie européenne mais gageons que la firme japonaise va rapidement rependre son appareils dans nos contrées !

 

                               

mai 17

La plus grande imprimante 3D au monde dévoilée

large printer

 

Toujours plus grand ! L’impression 3D ne cesse de battre des records et c’est un nouveau palier qui vient, à nouveau d’être franchi dans ce domaine. En effet, l’Australie vient de montrer au monde de quoi le pays était capable en matière d’impression, révélant au monde la plus grande imprimante métal au monde.

De quoi serait capable un tel mastodonte ? C’est simple, l’imprimante en question serait capable de donner vie à des ailes d’avion, des carcasses de bateaux, des sous-marins voire même des fuselages de fusées. Qui des dimensions de l’appareil ? Elle mesure 40m x 20m et serait ainsi capable de produire des objets faisant 9m de long, 3m de large et 1,5m de hauteur. Cela dit, la machine pourra également être configurée de sorte à être capable d’imprimer des objets encore plus imposants.

Selon les têtes pensantes derrière l’imprimante, celle-ci surpasserait de loin ses congénères en termes de production. Ainsi, si un appareil lambda est capable de produire 1 kilo de métal en 24 heures, celui-ci pourra générer 45 kilos en seulement une heure.

À contrario des autres imprimantes de ce genre, la bête utilisera non pas du titane fondu mais un procédé d’un genre nouveau, la fusion cinétique, créer ainsi un mélange métallique prêt à l’emploi. Des robots préprogrammés passeront ensuite à l’action, envoyant le métal liquide à une grande vitesse.

large printer2

Si la note d’intention de cette imprimante est des plus attrayantes, elle doit encore faire ses preuves. À voir ce que les prochains mois réserveront à cette imprimante qui n’a rien à envier à sa comparse, l’imprimante la plus haute au monde.

 

                                   

mai 16

Insolite : une colombe construit son nid dans une imprimante

dove

 

Pour beaucoup, une imprimante sera un simple appareil de bureau servant, à juste titre, à imprimer documents et photos pour diverses raisons. Cependant, il arrive parfois que cette machine ô combien banale serve à des fins inattendues.

Ainsi, une famille de colombes a eu la bonne idée de faire son petit douillet dans…une imprimante ! C’est dans une fille de Turquie, dans la province de Bursa, que cette petite histoire des plus cocasses a eu lieu. Il y a deux semaines de cela, le maire du district d’ Osmanganzi a eu une belle surprise en ouvrant la porte de son bureau. L’homme a tout d’abord aperçu le nid et a ainsi préféré laisser le petit logis comme il est, sans chercher à le bouger.

Quelques jours plus tard, une colombe est venue y pondre ses œufs, tout en restant à proximité pour veilleur à ce que ses petits soient bien au chaud.

Mustafa Dündar, le maire en question, a déclaré qu’il a tout fait pour ne pas déranger la petite famille. Il a aussi ajouté que les personnes ayant rendez-vous dans son bureau ont tout d’abord pensé avoir affaire à un bibelot original, avant de se rendre compte qu’il s’agissait bien d’un véritable oiseau.

« En tant que municipalité, il est de notre devoir de servir et protéger notre ville, ainsi que tous ses êtres vivants », a ajouté le maire.

Dans le but de laisser les oiseaux à leur aise, toutes les fenêtres du bureau sont constamment ouvertes et aucun membre du personnel de touche à l’imprimante concernée.

Une jolie petite histoire qui nous montre qu’une imprimante peut parfois prendre des allures de logis, pour le meilleur, mais parfois aussi pour le pire !