juin 12

Cartouches d’encre : leur impact sur l’environnement

 

green-printing

 

On parle souvent de l’environnement lorsque l’on évoque les cartouches et les imprimantes. Quid de l’impact de ces appareils sur notre nature ? Voici quelques informations pour parfaire vos connaissances sur la question.

 

On retrouve divers ingrédients dans la conception d’une cartouche d’encre bon nombre d’éléments pas vraiment écologiques : des colorants notamment, contenant bien souvent du soufre ou de la cyclohexanone, qui aide l’encre à adhérer aux polymères.

Mais même avant d’être créée, une cartouche peut se révéler néfaste pour l’environnement. Lorsqu’une cartouche laser est construite, près de 3 litres de pétrole seront nécessaires à la conception (moins pour une cartouche jet d’encre), générant près de 4,8 kilos de CO² par unité. La poudre de toner contenue dans un consommable de 1500 pages générera à elle seule 3,2 kilos de CO2. Même vide, un consommable continuera à provoquer de sérieux dégâts si jamais elle est tout bonnement jetée, polluant ainsi la terre et les nappes phréatiques.

De telles pratiques pourraient mettre la puce à l’oreille à certains, mais ce sont hélas pas moins de 375 millions de cartouches qui finissent leur carrière la poubelle chaque année, soit 11 cartouches jetées par seconde. Quand on sait qu’il faudrait 1 millier d’années pour qu’une cartouche se décompose complètement, on vous laisse imaginer l’étendue de la catastrophe.

 

Cette grande quantité de déchets peut être réduite ou pratiquement éliminée par la réutilisation et la recharge de cartouche. La démocratisation des smartphones et des liseuses aide grandement à la réduction de l’impression intempestive, mais les imprimantes demeurent encore des appareils très largement utilisés au quotidien. A la charge de l’utilisateur d’imprimer de façon plus responsable !

 

                                    

juin 08

Kodak dévoile son nouvel appareil hybride photo-imprimante

 

kodak

Les photos et les imprimantes : une belle histoire d’amour qui semble durer depuis des lustres désormais. En effet, il ne se passe pas une année sans qu’un constructeur se décide d’associer impression et photographie, pour le plus grand bonheur des photographes en herbe. Ainsi, après Polaroid, c’est le géant Kodak qui s’est décidé à rajouter une nouvelle pierre à l’édifice.

Le spécialiste américain de la photographie, et de l’impression désormais, a dévoilé au monde un nouvel appareil photo numérique comprenant une imprimante Bluetooth, le tout accompagné d’une application compatible iOS.
Cette nouvelle gamme, nommée Kodak Smile, se présente avec un appareil photo de 10 Mpx, avec en prime un écran LCD. L’appareil sera capable d’imprimer des photos de 2 pouces par 3 avec la technologie sans encre Zink, et vous pourrez ainsi d’imprimer vos clichés en un rien de temps. La Smile disposera également d’une glissière permettant de conserver l’objectif à l’abri lorsque l’appareil n’est pas utilisé, et de dévoiler les boutons de contrôle qu’au moment de l’utilisation.

Pour les plus méticuleux d’entre vous, sachez que l’appareil dispose d’un minuteur de 10 secondes, d’un flash intégré et d’un logement pour une carte micro SD. Histoire de parfaire le tout, Kodak a également prévu une mini imprimante Bluetooth fonctionnant sous Zink, se passant d’appareil photo et disposant d’une application iOS et Android.
Vous pouvez déjà vous procurer ces deux appareils, au prix de 99,99 et 119,99 euros, avec le choix entre différentes couleurs. Les cartouches Zink de Kodak sont commercialisées par pack de 20 ou 50 feuilles à 14,90 et 24,99 euros.