fév 22

Incroyable : une imprimante crayon lowcost

pencil

On barde parfois les imprimantes de technologies diverses et variées, suffisamment pour donner le tournis à l’utilisateur pas forcément averti. Il est ainsi bon, parfois, de revenir aux bases et de proposer un produit tout aussi simple qu’efficace.

C’est un peu le cas de l’imprimante du Youtuber Terrormink , qui se placera à des kilomètres des monstres de guerre que les grandes marques sont capables de nous sortir. Jugez plutôt. 

En effet, en guise de tête d’impression, l’imprimante en question utilisera…un crayon. Un simple crayon qui pourra ainsi donner vie à vos notes et autres dessins en un rien de temps. Idéal pour ceux n’en pouvant plus d’acheter des cartouches d’encre par dizaines. Notre inventeur s’est contenté de prendre le strict minimum pour mettre au point sa petite création : l’imprimante est en effet constituée d’un vieux scanner, d’un disque dur et d’un vieux lecteur de CD-ROM. Un sommet de minimalisme mais qui fait quand même son effet, cette imprimante lo-fi arrivant à imprimer malgré tout.

 

pencil

Ce n’est pas la première fois qu’un appareil utilisant ce type de concept fasse surface. On peut, par exemple, évoquer la Pencil Printer, qui avec son concept et son allure des plus élégantes, a de quoi flatter le regard des amateurs de facéties liés à l’impression.

On se demande ainsi si l’avenir des imprimantes ne se situe pas dans le DIY. Avec tous les scandales liés au monde des compatibles, il se peut ainsi que le public se tourne de plus en plus vers les solutions alternatives. À suivre.

 

                                             

mai 22

HP présente sa nouvelle imprimante à réservoirs

 

HP-Deskjet GT5820-2

 

Vous cherchez à acquérir une imprimante sans cartouches et capable d’imprimer sans s’arrêter ? L’impression à réservoir est en plein essor ces derniers temps, en témoigne les systèmes des différentes marques, sans compter les CISS permettant depuis longtemps d’imprimer sur le long terme.

Les marques continuent ainsi de proposer des systèmes permettant de faire l’impasse sur les cartouches, à l’image d’HP qui propose désormais la HP DeskJet GT 5820/10.

Cette imprimante permettra ainsi à l’utilisateur d’imprimer jusqu’à 8,000 pages en couleurs (avec trois bouteilles couleurs) et 5,000 pages noirs. Comme chaque système à réservoirs qui se respecte, vous pourrez ainsi recharger votre imprimante en un rien de temps. À noter que la transparence des réservoirs vous permettra de voir à quel niveau d’encre vous êtes ! Les têtes pensantes de chez HP ont assuré que cette imprimante permettait également d’avoir des impressions de haute qualité, que ce soit au niveau des textes ou des photos, grâce notamment à une encre résistante à l’eau et à la décoloration.

Pour les amateurs d’imprimantes connectées, celle-ci va faire le bonheur des amateurs de technologie 2.0

HP-Deskjet GT5820

Vous pourrez ainsi configurer votre imprimante à l’aide de votre smartphone ou votre tablette, en passant par le WIFI. L’appareil sera d’ailleurs compatible avec les accessoires Apple ( via le AirPrint) et les autres fonctionnant sous Android, Windows 8 et 10 et les systèmes d’exploitation de Google Chrome.

Si les systèmes CISS furent pendant longtemps une solution bien cachée, il semblerait que les imprimantes fonctionnant via des réservoirs se démocratisent peu à peu.

oct 26

Canon s’essaye aux imprimantes à réservoirs

canon-pixma-gseries2

 

Qui a dit que les imprimantes devaient forcément employer des cartouches d’encre ? Alors que les consommables génèrent chaque année des tonnes de déchets, certains constructeurs ont décidé de modifier la donne en opérant un changement radical dans leur manière de procéder.

Après que les systèmes d’encrage en continu soient apparus il y a quelques années, les constructeurs ont commencé à flairer le bon filon, optant désormais pour des réservoirs sur leurs imprimantes.

Après qu’Epson eut lancé son système EcoTank, c’est au tour de Canon de s’essayer à cette forme d’impression alternative. Avec sa nouvelle série Pixma G-series. Qu’en est-il de leur capacité ? Ces Pixma sont capables de délivrer 7000 pages en couleur et 12000 en noir et blanc, le tout avec une seule « recharge » de bouteilles d’encre. On retrouve différents modèles parmi ces imprimantes, telle la PIXMA G1400 qui jouera la carte de la sobriété avec sa fonction mono, tandis que les G2400 et G3400 montent un cran au-dessus en implémentant un système d’impression, de numérisation et de copie. On retrouve également chez le modèle G3400 une fonction WIFI, vous permettant ainsi d’imprimer depuis votre smartphone ou votre tablette

.canon-pixma-gseries

À noter que ces imprimantes intègrent un système de tête d’impression FINE, nouvelle venue des têtes pensantes de Canon, calibrée pour offrir des impressions plus rapides et millimétrées.

Maintenant que Canon officialise ses imprimantes à réservoirs, il reste à savoir si les autres cadors de l’impression vont à leur tour adopter les systèmes d’impression par réservoirs. Pour rappel, 1.1 milliard de cartouches d’encre sont vendues et utilisées chaque année dans le monde dans le monde

août 30

Epson élargit sa gamme d’imprimantes à réservoir

epson1

 

Epson avait récemment frappé fort avec le lancement de sa nouvelle gamme de produits, les imprimantes EcoTank, qui disaient au revoir aux cartouches d’encre. Bien décidé à capitaliser sur cette gamme, la firme japonaise a décidé de renforcer sa ligne nouvelle génération en proposant désormais la ET-3600

Comme ses grandes sœurs, cette imprimante se concentrera sur les réservoirs d’encre pour vous permettre d’imprimer sur le long terme. Elle abrite en son sein trois fonctions, permettant aux utilisateurs d’imprimer mais aussi de scanner et de copier. Aucune fonction fax n’est cependant à noter. Au niveau de la vitesse d’impression Epson a mis les petits plats dans les grands, l’imprimante vous permettant de sortir près de 14 pages en une minute (pour le noir et blanc, contre 7 à la minute pour la couleur).

Quid de la consommation d’encre ? Epson a décidé de garnir sa gamme EcoTank de 2 ans d’encre, de quoi vous donner le temps d’imprimer à votre aise ! À ce titre, le prix à la feuille imprimée devrait également être un bel argument de vente, l’appareil affichant un prix dérisoire de 0,7 centime.

On retrouve les autres options habituelles, à savoir l’impression via WIFI et la connectivité avec AirPrint ou le Google Print.  Pas de date de sortie prévue en Europe, même si elle est déjà disponible outre-Atlantique. Elle devrait débarquer dans nos contrées dans les mois à venir.

epson2

L’avenir de l’impression semble donner raison à la non utilisation de cartouches, et gageons que les systèmes de type EcoTank risque de se démocratiser dans les mois à venir !

juil 26

L’EcoTank d’Epson : l’heure du bilan

epsonecotank1

 

Rappelez-vous, Epson sortait il y a encore peu sa nouvelle gamme d’imprimantes baptisée EcoTank. But de l’opération, redéfinir le monde de l’impression, en mettant de côté les sempiternelles cartouches d’encre, pour s’appuyer sur des réservoirs d’encre.

Si le concept ne date pas d’hier, c’est la première fois qu’un constructeur d’imprimante propose un système de la sorte, à grande échelle. L’affaire tombait, en sus de cela, à point nommé, Epson sortant d’un petit scandale impliquant des cartouches qui n’étaient pas si remplies que cela.

L’arrivée d’Ecotank a cependant fait son petit effet, et il est temps de faire un petit bilan de ce procédé.

Selon les têtes pensantes de la branche italienne, le soleil serait au beau fixe. Ce ne sont pas moins de 15 millions d’exemplaires qui se seraient vendus dans le monde. Selon Richard Baylis, en fonction chez Epson Italie, le premier système EcoTank a trouvé vendeur en Indonésie, en 2010, et la demande n’a eu cesse depuis de prendre de l’ampleur. À l’heure qu’il est, ce serait près de 150 pays qui auraient adopté le système de réservoir à encre. Le succès est tel, que les EcoTank occupent à présent 10% de part de marché.

 epsonecotank2

Sur le long terme, Epson espère également que son système fera partie des meilleures ventes de son catalogue. L’argumentaire proposé par la marque a de quoi laisser rêveur, celle-ci promettant d’imprimer 500 pages par mois pendant deux ans. De quoi laisser rêveurs ceux aimant imprimer en grande quantité !

juil 21

Epson va à la conquête de l’Antarctique avec ses imprimantes

 

epson-antartique

Epson a récemment apporté une révolution toute relative, avec son système d’impression EcoTank. Même si les imprimantes à réservoirs ne datent pas d’hier, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe chez les constructeurs. Ainsi, afin de démontrer l’efficacité, et l’utilité de son système, le constructeur japonais a décidé d’emmener le système dans des contrées hostiles.

Ainsi, un modèle d’EcoTank, monté sur une imprimante de type L355, a fini en Antarctique, dans la base scientifique de Marambio. But de l’opération : prouver qu’un système de ce type est efficace, quel que soit l’environnement !

En effet, difficile, d’aller acheter des cartouches d’encre dans la région et les scientifiques présents dans la base doivent pouvoir imprimer sans le moindre souci.

Bilan de l’opération ? Plutôt satisfaisant selon Juan Carlos Lujan , président de la Fondation Marambio. Selon lui, le personnel a pu utiliser l’imprimante pendant plus d’un an, sans avoir à recharger les réservoirs. De leur côté, les membres du personnel de la station se félicitent de leur acquisition. Selon eux, il était normal d’accueillir un système comme celui d’EcoTank entre leurs murs, car au vu des températures avoisinant souvent les -30 degrés, aller chercher systématiquement des cartouches en cas de panne sèche est proscrit.

epson ecotank

Pour rappel, le système EcoTank propose à ses utilisateurs une imprimante comprenant un réservoir intégré, rendant l’utilisation de cartouches complètement caduque. La sortie de ce système est arrivée à point nommé pour Epson, qui passait par le scandale des « cartouches vides »