déc 10

Recyclage des cartouches d’encre : le point en France

recyclage

 

L’impression est bien connue pour générer un grand nombre de déchets chaque année, au grand dam de l’environnement qui doit subir les affres de l’amas de cartouches d’encre finissant en déchèterie. Le problème est d’autant plus prégnant en France, où le développement du recyclage est en retard sur de nombreux autres pays. Qu’en est-il de la situation actuelle ?

Premier constat, le recyclage en France n’a pas vraiment bougé en termes de cadence, même si le volume de récupération aurait augmenté. Ainsi, si l’on compte des ventes atteignant les 50 millions d’unités en 2017, « seules » 5 millions de cartouches auraient été récupérées.

Cela représente cela dit une hausse de 5% au niveau de la masse récupérée par rapport à 2016 (30 % recyclée cette année).

Qui du recyclage en lui-même ? Les principaux éléments récupérés seront l’acier, l’inox et aluminium, qui feront le bonheur de l’industrie métallurgique. On notera aussi que le polystyrène sera largement réutilisé (pour la conception de boîtes de CD par exemple) et la poudre toner, qui ira de son côté la sidérurgie. À noter que 13% des cartouches finiront leur carrière à l’incinérateur, pour des questions de valorisation énergétiques

Au niveau des acteurs principaux de cette initiative écologique (le regroupement Car’Touch) , le constat se veut plutôt positif, l’emphase étant mis sur le pourcentage de cartouches recyclés, en hausse par rapport aux autres années.

Pour ce qui est de l’avenir, les cartouches d’encre seront pris sous la coupe de la filière des déchets d’équipements électroniques et électriques (DEEE), et ceux dès l’an prochain. Le gouvernement espère de son côté augmenter la cadence de récupération des cartouches, avec pour objectif un taux de 65% d’ici 2021

 

                              .

déc 09

Evacués à cause d’une fuite…d’encre

pompier

Quand on pense aux cartouches d’encre, on ne se dit pas, au premier abord, que ces consommables peuvent se transformer en dangereux objets. Ils arrivent cependant parfois que certains incidents viennent nous persuader du contraire, et ce n’est pas les résidents d’une clinique de Ann Harbor, aux USA, qui nous diront le contraire.

Il se trouve que lesdits résidents ont dû évacuer les lieux après qu’un mystérieux colis ait été livré sur les lieux. Celui-ci était recouvert d’un mystérieux liquide, qui se trouvait être de l’encre qui s’était échappé d’un autre colis.

Intrigué, le personnel a décidé d’appeler les autorités et une équipe, spécialisée dans l’élimination de produits toxiques, a été dépêché sur les lieux. Tous les patients des lieux ont été évacués et après une enquête, l’équipe d’intervention a déclaré que le liquide était tout simplement de l’encre échappée de cartouches d’encre.

Cela n’aura pas empêché des bobos chez des patients, et 21 cas de maux de tête ont été signalés, ainsi que des cas de problème respiratoire mineur. Les personnes touchées ont été transportés à l’hôpital par mesure de précaution.

Plus de peur que de mal donc, même si les autorités ont préféré jouer la carte de la sécurité avant de déclarer que le liquide ne représentait aucun danger.

Il est rare de tomber sur des cas où les cartouches d’encre sèment la panique, même si certains lieux, comme cette base de l’armée américaine, peuvent parfois en faire les frais. Vous pouvez, en attendant, continuer à utiliser votre imprimante sans avoir à appeler les secours !

 

                           

jan 04

Une imprimante sans encre s’apprête à débarquer

Printer-Ink

Difficile d’imaginer nos imprimantes sans encre et pourtant, des têtes pensantes cherchent depuis des années à créer des machines arrivant à se passer du précieux liquide. Que ce soit avec de l’eau, de la chaleur voire même de la pollution, imprimer sans encre est en passe de devenir une alternative concrète.

Ainsi, des chercheurs aux Pays-Bas sont actuellement en train de mettre au point une imprimante pouvant se passer des consommables habituels comme le toner ou l’encre.

Ces anciens étudiants de l’université technique de Delft ont développé une méthode d’impression laser fonctionnant sur n’importe quel papier d’impression, sans avoir besoin d’encre.

Les développeurs, qui travaillent sur ce projet depuis 2 ans, disent que le produit de leur recherche sera dans les magasins dans les années à venir. Pour ce qui est de la méthode utilisée, l’imprimante passe par une technique appelée carbonisation, créant un faisceau infrarouge passant par des lentilles spéciales, « brûlant » les feuilles de papier tout en y imprimant des petits points noirs faits de carbone. Néanmoins, passer par la carbonisation du papier ne fut pas une mince affaire, cette méthode nécessitant un réglage aux petits oignons au niveau de l’intensité du faisceau. Gageons que de nombreuses feuilles ont été carbonisées pour le bien de l’expérience !

imprimante-sans-encre

Les développeurs espèrent que cette imprimante sans encre laser fournira une solution d’impression efficace pour les principaux fabricants , même si les grandes compagnies comptent justement sur la vente de consommable pour générer leurs profits. L’avenir nous dira si cette méthode sera adoptée ou pas.

mar 03

Le Pays de Galles fait face à des cartouches d’encre échouées sur ses plages

cartouche-échouée

Même si l’on a peu de chances de voir un jour une marré noire causé par des cartouches d’encre, ces dernière pourront néanmoins donner du fil à retordre aux environnementalistes, et ce de la pire des manières. En effet, de nombreuses cartouches ont depuis peu élu domicile aux abords du Pays de Galles, transformant les plages en véritable dépotoir à ciel ouvert.

Les consommables en question, des HP, se sont ainsi échouées sur les abords du pays mais pas que. En effet, l’Irlande, le Portugal et même la France ont été victimes de ces cartouches qui ont été perdues en mer depuis plus d’un an ! Le constructeur d’imprimante a mis en place fond spécial pour aider au nettoyage des côtes. C’est un dénommé Tracey Williams qui est tombé sur la première cartouche l’été dernier, enregistrant depuis l’apparition de chaque cartouche aux abords d’une plage. De nombreuses autres personnes ont depuis faites le même type de découverte aux alentours du pays.

L’impact de cet incident sur la nature aura eu des conséquences fâcheuses sur la faune locale, près de 52% des tortues de mer ayant ingéré des débris liés aux cartouches. Il en est de même pour certains oiseaux qui se sont retrouvés avec du plastique dans l’estomac

. cartouche-échouée2

Gill Bell, de la Société de Conservation Marine n’a pas attaqué HP directement, mais a souligné qu’il était important que la compagnie assume les conséquences de cet incident. Fort heureusement pour lui, le fabriquant a immédiatement mis en place un fond de soutien afin que les vieux consommables puissent être enlevés rapidement.

août 29

Maxify : Canon lance sa nouvelle gamme d’imprimante

Les grands constructeurs d’imprimantes n’ont pas chaumé durant les vacances et le géant de l’impression Canon s’apprête à lancer sa gamme d’imprimantes Maxify destinée aux TEP et aux travailleurs indépendants.

Vous avez besoin d’une imprimante marchant du feu de dieu pour sortir factures et autres dossiers?  Canon vous propose de nouveaux modèles d’imprimantes jet d’encre, à savoir les MAXIFY MB2050, MB2350, MB5050 et MB5320. Il vous sera ainsi possible d’imprimer en masse sans le moindre soucis

Pour ce qui est des modèles MB2050 / MB2350 , il vous sera possible d’imprimer un quota de 1000 en moyenne par mois et ces imprimantes auront en leur sein des cartouches XL qui devraient vous permettre de faire moins de dépenses à l’impression. Vous y trouverez également une fonction dites “scan to mail” qui vous fera gagner du temps en envoyant vos documents scannés directement par mail sans avoir à transiter par votre ordinateur. Les autres modèles iront un cran au dessus avec une capacité d’impression de 1500 pages par mois avec une vitesse atteignant les 15 ipm pour les feuilles couleur et 23 pour celles en noir et blanc.  A noter que le modèle MB5350 disposera de capteurs recto-verso qui vous permettront de scanner un document bien plus rapidement que la normale.

maxify canon

Que les amateurs de connectivité se rassurent, ces imprimantes ne dérogeront pas à règle et vous donnerons la possibilité d’imprimer à partir de votre Smartphone ou de votre tablette. Il est bon également de savoir que les plateformes de stockage comme Dropbox ou Google drive auront également pignon sur rue avec ces imprimantes.  Les différents modèles seront disponibles à partir de 149 euros tandis que la plus onéreuse sera en vente à un prix avoisinant les 299 euros.

juil 01

Future taxe sur les imprimantes et consommables : la goutte d’encre qui fait déborder le vase

 

printer

 

C’est une curieuse loi qui a était votée récemment à la Cours de justice des Communautés européennes.  En effet, ladite loi pourrait faire augmenter de manière drastique le prix des imprimantes et autres compatibles de marque pour la bonne et simple raison que les auteurs, maisons d’éditions et autres détenteurs de droits lié au monde de l’édition courent de plus en plus le risque de voir leurs œuvres être copiées en masse à cause des imprimantes.  En conséquent, une taxe se verra ainsi appliquer aux géants de l’impression tels que Canon, HP et consorts histoire de soigner le mal avant qu’il soit fait!

Tout a commencé après que VG Wort, une société de perception s’occupant d’un grand nombre de droits secondaires relatifs aux droits d’auteur en Allemagne, ait élevé la voix contre Canon, Epson, Fujitsu, HP, Kyocera et  Xerox après que certaines œuvres aient été copiées au travers des machines de ces constructeurs.  Non content de s’attaquer aux imprimantes mêmes, VG Worts pointe aussi du doigt les ordinateurs qui seraient tout autant responsable du processus de (photo)copie. Après que la plainte ait été étudiée, la Cours de justice a ainsi décidée que chaque état membre de l’Union européenne devrait ainsi appliquer une taxe à sa convenance pour ainsi permettre de dédommager les acteurs du monde du livre,  taxe qui entraînera ainsi une augmentation des  tarifs chez les constructeurs de consommables et imprimantes! Seul la Grande-Bretagne échapperait pour l’instant à cette loi, sa législation étant différente du reste de la communauté.

Il va de soi que l’utilisateur lambda et pas du tout amateur de copie de masse se verra plus que pénalisé par ce type de loi, les cartouches d’encre étant déjà une denrée rare pour beaucoup de personnes!  Parmi les quelques solutions disponibles, on pourra par exemple remplir sa cartouche soi-même histoire de ne pas se ruiner encore plus ou acheter son matériel hors de l’Union européenne. Encore faudra t-il payer les frais de port!


Une imprimante spéciale pour les manucures par encros