L’Actualité sur les imprimantes, les cartouches et les encres!

En vedette

encros logo

 

Bienvenue sur le blog de l’actualité des cartouches d’encre et des imprimantes…

Ici nous traiterons de tout ce qui touche à l’actualité des imprimantes, des cartouche et des Encres en général car c’est notre spécialité depuis une dizaine d’années. Nous sommes une boutique de recharge de cartouche  existant depuis 2003 et nous proposons ainsi des solutions pour utiliser vos cartouches  de manière plus intelligente.

logo_ac_square_sr

 

Nous sommes également à la pointe de l’information et nous partageons régulièrement avec nos lecteurs les dernières actualités du monde de l’impression.  Que ce soit la dernière imprimante d’une grande marque ou une nouvelle encre qui va changer le monde, France Recharge décrypte et analyse les dernières nouvelles, qu’elles soient des plus sérieuses ou insolites et vous en fait profiter en retour!

 

encros imprimante

Histoire de vous aider à mieux comprendre vos imprimantes et vos cartouches, nous mettons aussi en ligne, en parallèle au blog France Recharge le blog cartouche-blog.fr qui décortique les spécificités techniques de vos cartouches jet d’encre, toner-blog.fr ; la même chose mais pour les imprimantes laser, TonerRecharge.fr et CartoucheRecharge.fr les blogs émaillés de photos, de vidéos et de tutoriels pour vous aider à recharger vos propres cartouches grâce à la méthode ENCROS.

Ces articles s’adressent à tous, de la ménagère de plus de 50ans au passionné d’imprimantes (si, si …) vous retrouvez chaque semaine dans nos blogs, des astuces et des informations sur vos terribles engins des réponses à vos questions ; comment la recharger sans acheter la cartouche originale hors de prix et sans qu’elle explose, pourquoi est-elle bloquée quand il manque juste une couleur, pourquoi ça clignote , dans quel trou dois-je mettre le café…

Retrouvez nous chaque semaine sur nos blogs et sur notre site et n’hésitez pas à lancer des sujets (telle ou telle cartouche ou imprimante) par le biais de commentaires!

N’hésitez pas à découvrir nos tutoriels, nos reportages et bien plus encore dans nos vidéos!!

 
juin 06

HP part en guerre contre les cartouches contrefaites

hp guerre

 

L’impression doit, au même titre que de nombreux autres produits, est parfois soumis aux affres e la contrefaçon. Sans doute excédé par le nombre de méfais commis autour du trafic lié aux consommables jets d’encre ou laser, certaines compagnies ont décidé de sévir !

Ainsi, HP a mis en place un programme de lutte contre ces contrefaçons (ACF), en Afrique notamment où une importante saisie a eu lieu durant les derniers mois. Ce ne sont pas moins de 12 000 cartouches laser qui ont été trouvé en Côte d’Ivoire, sans compter les 12000 composants d’impression illicites qui ont également été saisis.

Ce succès est dû à un travail de longue haleine qui a notamment visé de nombreux magasins ainsi que des entrepôts suspects.

HP s’est exprimé après cette importante saisie, arguant qu’il est important de stopper toute activité liée à la contrefaçon de compatibles, car cela pourrait avoir des graves conséquences sur les performances d’impression chez l’utilisateur. Les porte-parole de la marque ont également ajouté que l’utilisation de cartouches factices pourrait empêcher la mise en place de la garantie en cas de mal fonctionnement.

hp guerre.2jpg

Il va sans dire que la firme américaine ne va pas lâcher l’affaire et Glenn Jones, directeur du Programme mondial de la lutte contre la contrefaçon, a déclaré que HP poursuivait ses efforts afin de mettre un terme définitif à ce genre d’agissement.

Pour information, ce sont près de 12 millions de contrefaçons qui ont été saisis ces cinq dernières années, et HP aurait également mis en place plus de 4500 audits et inspections jugés suspects. Entre impression de faux billets et contrefaçon, les constructeurs ont encore fort à faire !

 

                                 

juin 04

Des récifs imprimés à Monaco !

 

monaco1

L’impression 3D est en passe de devenir le meilleur moyen de redonner vie à des personnes ou des habitats. Alors que l’on construit désormais à tour de bras des prothèses et autres maisons en 3D, cette nouvelle forme d’impression en vient même à donner un coup de pouce à la nature !

En effet, la principauté de Monaco a décidé de faire appel à des imprimantes pour sauver son récif. C’est un travail de longue haleine qui a donné lieu à cette petite innovation, fruit d’une collaboration entre de nombreux acteurs, que ce soit des écologistes spécialisés dans les fonds marins, divers instituts de recherche ainsi que des experts en impression. Pour ce qui est de la conception visuelle des récifs imprimés, c’est l’université de Nice qui s’est chargé de la tâche, tout en respectant au maximum la topologie des fonds marins.

Il a fallu se rendre aux Pays-Bas pour imprimer ces impressionnants blocs, avec une imprimante conçue pour imprimer des unités pouvant aller 2500 kilos au niveau du poids.

Les récifs imprimés finiront ainsi leur carrière à 27m de profondeur, afin de redonner vie à la flore sous-marine locale. Selon Bernard Fautrier, vice-président de la Fondation Albert II, ce dispositif a tout d’innovant et cela pourrait être le premier pas vers une réhabilitation de la faune marine sur d’autres sites.

 monaco2

Les fonds marins risquent ainsi d’avoir une fière chandelle envers l’impression, cette dernière étant devenu au fil des années une solution verte efficace, allant même jusqu’à utiliser les algues pour nourrir intelligemment les imprimantes.

                                    

mai 30

Imprimer du sucre pour créer des organes !

lapin sucre

 

On a parfois du mal à associer la santé et le sucre et pour cause, ce dernier fera généralement des ravages chez les diabétiques par exemple. Pourtant, c’est bien le sucre qui risque bientôt de aire faire un bond à la médecine.

Vous le savez depuis longtemps, l’impression 3D aide considérablement le milieu médical en fournissant des nouvelles méthodes pour créer des médicaments voire des prothèses pour les handicapées. Des chercheurs de l’université de l’Illinois ont mis au point une imprimante capable de créer des formes complexes avec du sucre. Ainsi, ces structures pourraient servir à créer des organes humains sur le long terme. Cela dit, a contrario des imprimantes à sucre conventionnelles, cette machine utilisera de l’isomalt, un dérivé issu de la betterave. Une fois fondue et imprimé, l’isomalt pourra refroidir et créer des structures solides.

C’est un excellent moyen de créer des formes solides afin d’y faire pousser des matériaux tels du tissu humain ou des organes, a commenté Rohit Bhargava, professeur en bio-ingénierie à l’université de l’Illinois. Une fois les organes ou autres formés, la structure imprimée pourra alors se dissoudre et laisser place au reste, a-t-il rajouté.

Imprimer du sucre reste délicat car une trop grande pression donnerait lieu à des structures bancales et une trop forte chaleur ferait durcir le tout ou le bruler. Fort heureusement, l’isomalt est plus résistant à la cristallisation que le sucre normal !

À l’avenir, l’équipe espère mettre au point des revêtements spéciaux visant à contrôler le moment où la structure se dissoudra. Il faudra cependant attendre car bien que la technologie soit prometteuse, il faudra encore une kyrielle d’essai avant de pouvoir imprimer de telles structures.

 

                              

mai 22

La Ivy : Canon s’essaye à l’impression miniature

 

canon ivy

Qu’on se le dise, l’impression de photos n’est pas prête de disparaitre. En effet, avec l’avènement des réseaux sociaux, les clichés ont plutôt tendance à finir sur Internet mais les imprimantes font aussi de la résistance !

On a pu voir, au fil du temps, apparaitre toute une gamme d’imprimantes miniatures telles la LG Pocket, et c’est désormais le géant Canon qui s’essaye à cette petite mode. Nouveau de la firme japonaise : la Ivy.

Cette petite imprimante, incorporant comme beaucoup d’autres la technologie Zero Ink, sera le plus fidèle allié de votre smartphone. Pour rappel, la technologie Zero Ink met de côté les cartouches d’encre traditionnelles pour s’appuyer sur un papier spécial qui imprime des éléments grâce à la chaleur.

L’application accompagnant l’appareil se bardera de toute une panoplie d’options, vous permettant par exemple d’imprimer des photos avec des filtres divers, d’utiliser la réalité augmentée pour modifier votre visage. Vous aurez même une petite palette vous permettant de dessiner ou d’écrire sur vos clichés avant de les imprimer

Pour le moment, la petite nouvelle de Canon n’est disponible qu’outre-Atlantique et devrait se vendre à un prix avoisinant les 129,99 dollars. Vous pourrez avec ce tarif bénéficier de l’imprimante mais aussi d’un petit stock de 10 feuilles photo. Si vous souhaitez vous acheter des recharges de papier, ceux-ci seront disponibles en pack de 20 et en pack de 50.

canon ivy2

Aucune date n’est pour le moment annoncé pour une sortie européenne mais gageons que la firme japonaise va rapidement rependre son appareils dans nos contrées !

 

                               

mai 17

La plus grande imprimante 3D au monde dévoilée

large printer

 

Toujours plus grand ! L’impression 3D ne cesse de battre des records et c’est un nouveau palier qui vient, à nouveau d’être franchi dans ce domaine. En effet, l’Australie vient de montrer au monde de quoi le pays était capable en matière d’impression, révélant au monde la plus grande imprimante métal au monde.

De quoi serait capable un tel mastodonte ? C’est simple, l’imprimante en question serait capable de donner vie à des ailes d’avion, des carcasses de bateaux, des sous-marins voire même des fuselages de fusées. Qui des dimensions de l’appareil ? Elle mesure 40m x 20m et serait ainsi capable de produire des objets faisant 9m de long, 3m de large et 1,5m de hauteur. Cela dit, la machine pourra également être configurée de sorte à être capable d’imprimer des objets encore plus imposants.

Selon les têtes pensantes derrière l’imprimante, celle-ci surpasserait de loin ses congénères en termes de production. Ainsi, si un appareil lambda est capable de produire 1 kilo de métal en 24 heures, celui-ci pourra générer 45 kilos en seulement une heure.

À contrario des autres imprimantes de ce genre, la bête utilisera non pas du titane fondu mais un procédé d’un genre nouveau, la fusion cinétique, créer ainsi un mélange métallique prêt à l’emploi. Des robots préprogrammés passeront ensuite à l’action, envoyant le métal liquide à une grande vitesse.

large printer2

Si la note d’intention de cette imprimante est des plus attrayantes, elle doit encore faire ses preuves. À voir ce que les prochains mois réserveront à cette imprimante qui n’a rien à envier à sa comparse, l’imprimante la plus haute au monde.

 

                                   

mai 16

Insolite : une colombe construit son nid dans une imprimante

dove

 

Pour beaucoup, une imprimante sera un simple appareil de bureau servant, à juste titre, à imprimer documents et photos pour diverses raisons. Cependant, il arrive parfois que cette machine ô combien banale serve à des fins inattendues.

Ainsi, une famille de colombes a eu la bonne idée de faire son petit douillet dans…une imprimante ! C’est dans une fille de Turquie, dans la province de Bursa, que cette petite histoire des plus cocasses a eu lieu. Il y a deux semaines de cela, le maire du district d’ Osmanganzi a eu une belle surprise en ouvrant la porte de son bureau. L’homme a tout d’abord aperçu le nid et a ainsi préféré laisser le petit logis comme il est, sans chercher à le bouger.

Quelques jours plus tard, une colombe est venue y pondre ses œufs, tout en restant à proximité pour veilleur à ce que ses petits soient bien au chaud.

Mustafa Dündar, le maire en question, a déclaré qu’il a tout fait pour ne pas déranger la petite famille. Il a aussi ajouté que les personnes ayant rendez-vous dans son bureau ont tout d’abord pensé avoir affaire à un bibelot original, avant de se rendre compte qu’il s’agissait bien d’un véritable oiseau.

« En tant que municipalité, il est de notre devoir de servir et protéger notre ville, ainsi que tous ses êtres vivants », a ajouté le maire.

Dans le but de laisser les oiseaux à leur aise, toutes les fenêtres du bureau sont constamment ouvertes et aucun membre du personnel de touche à l’imprimante concernée.

Une jolie petite histoire qui nous montre qu’une imprimante peut parfois prendre des allures de logis, pour le meilleur, mais parfois aussi pour le pire !

 

                           

mai 11

L’impression 3D brise encore des records

 

3DPrinterParty1

Le monde de l’impression n’est jamais loin des records, et depuis l’avènement des imprimantes 3D, on assiste à la création de machines toujours plus folles ! Entre imprimantes à pizza ou machine vous permettant de créer des prothèses, tout est désormais possible dans le petit monde des imprimantes.

Pour rester dans le monde des imprimantes « bigger than life », c’est en Espagne que le tout dernier exploit a eu lieu.

C’est à l’Université de Burgos que s’est déroulé une fête de l’impression 3D, fête qui s’est déroulé du 4 au 8 mai. Durant cette réunion de têtes pensantes, un nombre impressionnant d’imprimante a été dépêché sur les lieux, soit près de 161 appareils ! De ce fait, cette « petite » réunion est entrée dans le livre des records, car c’est la première fois qu’un tel arsenal d’imprimantes est utilisé.

Pour information, ce ne sont pas moins de 161 machines qui ont été utilisé pour l’occasion, le tout chapeauté par leurs 210 propriétaires. Ce petit exploit éclipse celui réalisé par la compagnie américaine Airwolf3D, qui avait de son côté utilisé 159 machines pour imprimer à grande échelle.

Toujours au niveau des records, une compagnie du nom de MakerGal, basée en Galice, pense avoir créé la plus longue épée en 3D jamais imprimée. Il aura fallu 48 heures à l’équipe pour concevoir l’objet, qui mesure 4,8 mètres de long. Ce petit exploit leur permettrait, si tout se passe bien, de coiffer au poteau une compagnie britannique, XRobots UK, qui avait tenté un exploit similaire.

epee 3d

Reste à savoir quel sera la prochaine compagnie à créer l’exploit avec une, ou plusieurs imprimantes 3D !

 

                                    

mai 07

Incroyable : une imprimante qui fabrique de la peau

3d printer skin

 

Nouvelle invitation en provenance de l’univers de l’impression 3D : les scientifiques ont inventé une imprimante, portative, permettant d’imprimer de la peau sur leurs patients !

On doit ce petit exploit à des chercheurs de l’université de Toronto et leur imprimante pourrait notamment aider les victimes de brûlures. Mieux encore, cette technique d’impression pourrait éventuellement être utilisée à la place des greffes de peau pour les patients ayant des plaies cutanées profondes, affectant les trois couches de la peau: l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

Le Dr Guenther, qui a participé à l’élaboration du projet, a déclaré que la plupart des bio-imprimantes 3D actuelles étaient volumineuses, fonctionnant à basse vitesse, tout en étant trop chers et pas tout le temps effectif

Le docteur et son équipe pensent que leur appareil portatif peut être réduit à moins d’un kilogramme, et nécessiterait une formation minimale de l’opérateur.

Pour ce qui est du design, l’appareil a fait dans la sobriété et non l’esbroufe : celui-ci ressemble à un distributeur de ruban blanc, mais à la place du ruban, il y a un petit dispositif qui forme des feuilles de tissu. Lesdites feuilles pourront même s’adapter aux différents types de pathologies selon la gravité des blessures chez les patients. Aussi simple qu’efficace.

Aucun test concert n’a pour le moment été effectué sur des humains, seuls des cochons ont été pour le moment sujet à des expérimentations. Gageons cependant qu’à la vitesse où vont les choses, cette imprimante risque d’aider bien des personnes dans un avenir proche.

 

                            

mai 02

L’impression 3D vous transforme désormais en machine

 

Capture1

On a pu voir, au fil des années, l’impression 3D apporter un peu de sa superbe au monde médical, proposant par exemple aux personnes handicapés de leur fournir une meilleure vie avec des prothèses imprimées.

La science de l’impression n’a depuis cessé de faire des bonds, proposant des alternatives de plus en plus bluffantes. Dernière création en date : une imprimante capable de soigner voire d’apposer des capteurs permettant de détecter des agents chimiques nocifs.

Ce sont des chercheurs de l’université du Minnesota qui ont réussi à placer des éléments électroniques directement sur la peau de leurs cobayes, en utilisant une simple imprimante 3D et pour un coût minimaliste.

Selon le professeur Michael McAlpine, responsable en ingénierie mécanique, son équipe a imaginé que des soldats sur le front pourraient utiliser cette invention tel un couteau suisse, en cas de danger ou autres. Une simple imprimante 3D portable et ils pourraient ainsi imprimer leur nécessaire en un rien de temps.

Mieux encore, l’impression desdits capteurs sur la main d’une personne est loin d’être une opération complexe ou douloureuse. Le « patient » pourra même bouger la main durant l’impression. L’imprimante aura ainsi préalablement posé des capteurs sur la main, afin de bien se repérer. Pour le reste de l’opération, l’imprimante déposera une encre conductrice, qui se durcira à température ambiante, et le tour sera joué.

Cette invention n’est encore qu’à ses balbutiements mais au rythme où évolue l’impression 3D, on ne devrait pas attendre longtemps avant de voir cette technique se déployer.                

 

                                     

avr 23

La Sprocket Plus : l’imprimante d’HP prend du grade

sprocketplus1

 

HP semble beaucoup croire en sa Sprocket, cette petite imprimante portable qui fait le bonheur de ceux imprimant des photos. En effet, après avoir sorti deux premiers modèles, la firme américaine a vu ses ambitions à la hausse en proposant désormais la Sprocket Plus.

On peut ainsi parler de changement de taille, car la nouvelle Sprocket se targue de proposer des photos plus grandes qu’à l’accoutumer. Ainsi, c’est un gain de 30% dont pourront profiter les futurs acquéreurs de cette petite imprimante aux grandes ambitions.

Au niveau de ses dimensions, la Sprocket Plus demeure cependant tout aussi discrète. L’appareil affiche des dimensions de 14,2×8,9×1,8 cm ainsi qu’un poids de 204 grammes. Idéal si l’on veut se promener avec un peu partout. L’imprimante est ainsi disponible en noir ou blanc, tout en arborant un design se voulant aussi sobre qu’élégant. Qui de l’impression même ?

Fonctionnant une fois de plus avec la technologie ZINK (pour zero ink), il sera assez aisé d’installer le papier photo et vous pourrez donner vie à des clichés au format 5,8×8,6 cm , de quoi donner de jolis souvenirs que vous pourrez accrocher à vos murs ou sur votre frigo. Une petite application vous permettra aussi de gérer vos petites impressions à même votre Smartphone, la petite imprimante ne disposant pas d’écran propre.

sprocketplus2

En définitive, la Sprocket Plus apportera une sympathique plus-value à ses grandes sœurs, tout en gardant sa taille succincte. Si vous souhaitez vous procurer cette version 2.0 de la création d’HP, sachez qu’elle est déjà en vente, pour la somme de 149 euros.