L’Actualité sur les imprimantes, les cartouches et les encres!

En vedette

encros logo

 

Bienvenue sur le blog de l’actualité des cartouches d’encre et des imprimantes…

Ici nous traiterons de tout ce qui touche à l’actualité des imprimantes, des cartouche et des Encres en général car c’est notre spécialité depuis une dizaine d’années. Nous sommes une boutique de recharge de cartouche  existant depuis 2003 et nous proposons ainsi des solutions pour utiliser vos cartouches  de manière plus intelligente.

logo_ac_square_sr

 

Nous sommes également à la pointe de l’information et nous partageons régulièrement avec nos lecteurs les dernières actualités du monde de l’impression.  Que ce soit la dernière imprimante d’une grande marque ou une nouvelle encre qui va changer le monde, France Recharge décrypte et analyse les dernières nouvelles, qu’elles soient des plus sérieuses ou insolites et vous en fait profiter en retour!

 

encros imprimante

Histoire de vous aider à mieux comprendre vos imprimantes et vos cartouches, nous mettons aussi en ligne, en parallèle au blog France Recharge le blog cartouche-blog.fr qui décortique les spécificités techniques de vos cartouches jet d’encre, toner-blog.fr ; la même chose mais pour les imprimantes laser, TonerRecharge.fr et CartoucheRecharge.fr les blogs émaillés de photos, de vidéos et de tutoriels pour vous aider à recharger vos propres cartouches grâce à la méthode ENCROS.

Ces articles s’adressent à tous, de la ménagère de plus de 50ans au passionné d’imprimantes (si, si …) vous retrouvez chaque semaine dans nos blogs, des astuces et des informations sur vos terribles engins des réponses à vos questions ; comment la recharger sans acheter la cartouche originale hors de prix et sans qu’elle explose, pourquoi est-elle bloquée quand il manque juste une couleur, pourquoi ça clignote , dans quel trou dois-je mettre le café…

Retrouvez nous chaque semaine sur nos blogs et sur notre site et n’hésitez pas à lancer des sujets (telle ou telle cartouche ou imprimante) par le biais de commentaires!

N’hésitez pas à découvrir nos tutoriels, nos reportages et bien plus encore dans nos vidéos!!

 
sept 27

Le premier bâtiment imprimé français voit le jour

Capture

 

L’impression 3D de bâtiments gagne désormais l’Europe ! Alors que cette mode commence à faire parler dans des pays tels la Chine ou Dubai, c’est au tour de la France de goûter aux joies de l’impression à très grande échelle.

C’est sur le Campus de Dassault Systèmes, à Vézily-Villacoublay, dans le 78, qu’a eu lieu le petit exploit, en présence du fondateur de la compagnie Dassault et de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. La mise en place de ce petit bâtiment est le fruit d’une collaboration entre Dassault et XtreeE, une start-up se spécialisant dans la mise au point d’imprimantes 3D de taille XXL.

L’impression a été possible grâce à un béton spécial, qui a été soumis à une batterie de tests avant d’effectuer son baptême du feu. Quid du modus operandi ? On a d’abord imprimé les parois, d’un seul trait, avant que le toit ne soit rajouté par la suite.

maison3d

 

Les ingénieurs ayant travaillé à la conception de ce bâtiment n’ont pas tari d’éloges quant à cette nouvelle technologie, que ce soit au niveau de la rapidité et du coût de construction. Valérie Pécresse n’a pas manqué de saluer les qualités de l’impression 3D, déclarant que cette nouvelle technique représentait une nouvelle étape dans le monde de l’industrie, évoquant justement une nouvelle révolution faisant la part belle à la 3D, dans toutes ses formes.

 

L’avenir s’annonce radieux pour l’impression 3D, et malgré l’aspect assez archaïque de la bâtisse imprimée, l’idée risque de faire des émules et de se démocratiser à l’avenir.

sept 21

Amputé d’un bras, il imprime son propre bras bionique

bras imprimé

 

Depuis que l’impression 3D s’est démocratisée, on n’a eu cesse de voir des innovations apparaitre dans tous les domaines, qu’elles soient culinaires ou médicales. L’ingéniosité des têtes pensantes est telle qu’imprimer des prothèses est devenu une formalité un peu partout, et les Russes se joignent désormais à fête, grâce à l’un de ses ingénieurs.

 

Le jeune Maxim Lyashko, un jeune ingénieur nous venant de Sibérie, vient en effet de mettre au point le premier bras bionique imprimé nous venant de la patrie de Dostoïevski.
Loin de vouloir garder sa création pour lui, Lyashko a utilisé avec succès le crowdfunding pour que son bébé fasse le tour de la planète. On peut d’ailleurs dire que le jeune homme est particulièrement concerné par la question, celui-ci s’étant fait arracher le bras il y a quelques années. Incapable de se payer les prothèses de luxe disponibles sur le marché, l’ingénieur s’est tourné vers le monde de l’impression pour donner vie à son projet.

Avec une abnégation qui force le respect, le jeune va arriver à produire ses premières ébauches, pour un tarif défiant toute concurrence.
Le résultat est d’ailleurs assez impressionnant, la prothèse imprimée arrivant à reproduire les mouvements du bras et de la main, aidée par une batterie de servomoteurs et de câbles électriques !

 

bras imprimé 1

 

Le MaxBionic hand est encore en phase de test et Lyashko espère améliorer certains éléments avant d’en faire profiter le plus de monde possible. Une belle histoire prouvant qu’un accident, aussi grave soit-il, n’atteint pas toujours la combativité et l’ingéniosité d’un individu.

sept 12

HP rachète la section impression de Samsung !

Samsung (1)

 

HP vient de faire une belle acquisition en cette rentrée, s’octroyant la filiale impression du géant coréen Samsung. En effet, pour la coquette somme d’un 1,5 milliard de dollars, le leader du marché des imprimantes rajoute une corde de plus à son arc.

Afin de contrer les baisses du chiffres d’affaire de la firme américaine, le directeur exécutif Dion Weisler a décidé de contre-attaquer en élargissant son champ des possibles, visant notamment la section A3 de Samsung.

Cette acquisition permettra également à HP d’obtenir le mécanisme de fonctionnement se trouvant à l’intérieur des imprimantes laser coréennes, la compagnie d’outre-Atlantique étant obligée jusque-là de se tourner vers des fournisseurs externes pour fabriquer ses propres machines. À ce titre, l’acquisition devrait permettre au nouveau propriétaire d’acquérir plus de 6500 brevets. 6000 nouveaux employés iront également chez “l’ennemi”, dont 1,500 ingénieurs.

Cette acquisition devrait permettre d’une part à HP d’avoir un meilleur portfolio de produits, tandis que Samsung pourra se concentrer sur les branches les plus solides de l’entreprise. Gageons ainsi que le géant coréen préfère canaliser ses forces dans le secteur de la téléphonie pour contrer Apple.

printinsamsung

Selon l’analyste Amit Daryanani, le catalogue de Samsung a permis à la marque de générer plus d’un milliard de dollars de revenues chaque année. De quoi réjouir HP si ses têtes pensantes arrivent à émuler la recette.

Avec ses imprimantes A3 et tout l’arsenal produit par les Coréens, HP compte assoir sa domination sur le monde de l’impression de manière encore plus probante. On attend désormais la contre-attaque de la concurrence !

sept 06

L’imprimante OLO devient la ONO 3D

ono3d

 

Souvenez-vous, nous évoquions il y a quelques mois de cela la venue d’oLO, une imprimante 3D assez originale, qui utilise la lumière générée par votre Smartphone pour créer des objets 3D. L’imprimante est toujours d’actualité, et vient de connaitre un léger petit changement.

En effet, OLO 3D vient de faire place à ONO 3D, en raison d’un problème de droit avec une autre marque. Passé ce léger petit problème de dénomination, qui a retardé la production des appareils, l’imprimante s’apprête à venir nous émerveiller dans les mois qui viennent.

Pour rappel, la compagnie responsable de la ONO avait rencontré un beau succès sur Kickstarter, générant près de 2,3 millions de dollars en donations de la part des internautes. La ONO devrait faire plaisir aux utilisateurs, son prix de départ, 99 dollars (soit environ 88 euros) étant toujours le même.

Pour ce qui est de l’imprimante même, son type d’utilisation ne bouge pas d’un iota, ce sera toujours votre Smartphone qui sera au cœur de l’action, qu’il soit sous Android, Windows ou iOS. L’imprimante fonctionnera avec quatre piles, faisant d’elle un appareil relativement peu gourmand en énergie. Une application se chargera de son côté de donner vie à vos modèles, les calibrant même pour vous.

olo-smartphone-3D-printer-3

Cette imprimante 3D est pour le moment l’une des plus abordables du marché, et il sera intéressant de voir à quel point ce nouveau type d’impression bon marché arrivera (ou pas ) à trouver son public.

Aucune date de sortie n’est encore prévue en Europe.

août 31

Il imprime des Pokemon et les cache dans sa ville !

 

pokemon 3d2

 

Si vous avez récemment vécu dans une grotte, vous n’avez sans doute pas suivi la folie Pokemon Go qui fait toujours rage actuellement. Armez de leur smartphone, on ne compte plus les chasseurs arpentant les parcs à la recherche de leurs bestioles favorites. Histoire de donner un petit plus à ces chasses effrénées, un Américain a décidé d’utiliser l’impression 3D, apportant une nouvelle dimension à l’univers des Pokemon.

Zach Hill a ainsi décidé d’utiliser son imprimante pour fabriquer ses propres Pokemon. Mais au lieu de les garder sur sa propre étagère, l’homme a décidé de disséminer ses créations imprimées un peu partout dans le monde réel, dans sa bourgade de Rockford.

Utilisant des photos postées sur sa page Facebook, ce créateur indique ainsi aux chasseurs où trouver les objets convoités.

Il a expliqué aux journalistes que son post initial a déclenché un tel buzz qu’il a décidé de continuer sa petite entreprise. Quant à la raison ayant poussé ce brave homme, il a déclaré qu’il voulait simplement faire sortir les gens, et rassembler la communauté de joueurs. Une belle entreprise qui semble en tout ravir les joueurs, qui s’en donnent à cœur joie pour traquer les bestioles imprimées. En sus de cela, Hill ne va pas cacher ses Pokemon tout seul, mais est systématiquement accompagné de sa famille. Un moyen d’allier l’utile à l’agréable.

 pokemon 3d

Loin de s’arrêter en si bon chemin, Hill compte déjà organiser une chasse en avril, en remplaçant les œufs de pâques par des Pokemon. Gageons que son imprimante sera réquisitionnée pendant encore un bon bout de temps.

août 30

Epson élargit sa gamme d’imprimantes à réservoir

epson1

 

Epson avait récemment frappé fort avec le lancement de sa nouvelle gamme de produits, les imprimantes EcoTank, qui disaient au revoir aux cartouches d’encre. Bien décidé à capitaliser sur cette gamme, la firme japonaise a décidé de renforcer sa ligne nouvelle génération en proposant désormais la ET-3600

Comme ses grandes sœurs, cette imprimante se concentrera sur les réservoirs d’encre pour vous permettre d’imprimer sur le long terme. Elle abrite en son sein trois fonctions, permettant aux utilisateurs d’imprimer mais aussi de scanner et de copier. Aucune fonction fax n’est cependant à noter. Au niveau de la vitesse d’impression Epson a mis les petits plats dans les grands, l’imprimante vous permettant de sortir près de 14 pages en une minute (pour le noir et blanc, contre 7 à la minute pour la couleur).

Quid de la consommation d’encre ? Epson a décidé de garnir sa gamme EcoTank de 2 ans d’encre, de quoi vous donner le temps d’imprimer à votre aise ! À ce titre, le prix à la feuille imprimée devrait également être un bel argument de vente, l’appareil affichant un prix dérisoire de 0,7 centime.

On retrouve les autres options habituelles, à savoir l’impression via WIFI et la connectivité avec AirPrint ou le Google Print.  Pas de date de sortie prévue en Europe, même si elle est déjà disponible outre-Atlantique. Elle devrait débarquer dans nos contrées dans les mois à venir.

epson2

L’avenir de l’impression semble donner raison à la non utilisation de cartouches, et gageons que les systèmes de type EcoTank risque de se démocratiser dans les mois à venir !

août 23

On peut désormais s’imprimer un détecteur de Pokémon

Adafruit-Pokemon-Detektor-1-620x349

 

Si vous êtes un chasseur assidu de Pokemon, vous devez savoir qu’aller à la recherche de ces charmantes bestioles est un véritable parcours du combattant. Histoire de traquer plus facilement Mew, Dracofeu et consort, l’impression 3D a décidé de venir à la rescousse des chasseurs, pour leur offrir un engin des plus pratiques.

Vous devrez ainsi vous armer d’une imprimante 3D, d’un Raspberry Pi Zero et d’une bonne dose de bidouillage. Il vous faudra également penser à inclure un petit adaptateur WI-FI USB, afin que votre petit appareil soit au taquet. Vous allez également avoir besoin d’une batterie externe pour pouvoir alimenter le tout.

Il va sans dire que créer un tel engin nécessitera d’avoir quelques connaissances en électronique, ainsi que l’imprimante nécessaire à la création du boitier. Il est possible de trouver des plans pour monter le tout sur le Net, avant que vous n’alliez à la chasse aux Pokemon.

Si l’idée peut séduire, elle peut tout autant faire fuir les affionados. En effet outre des compétences échappant au commun es mortel, il est peu certain que Niantic ne veille que des gens s’amusent à utiliser d’autres éléments que leur application pour la traque. Qu’à cela ne tienne, si vous vous sentez l’âme d’un hacker, ceci est à faire à vos risques et périls

Adafruit-Pokemon-Detektor-2

Si jamais vous souhaitez utiliser l’impression pour vous aider, vous pouvez toujours vous rabattre sur le viseur imprimé, que vous pourrez placer à même votre Smartphone. Moins 2.0 certes, mais tout aussi ludique !

août 15

Faites vous tatouer avec une imprimante

 

tatouage2

 

Vous avez pour projet de vous faire tatouer ? Vous n’aurez bientôt plus besoin de vous rendre chez le tatoueur, vous pourrez désormais compter sur les imprimantes 3D pour donner vie à vos dessins corporels !

L’idée d’imprimer un tatouage à même un corps n’est pas nouvelle, deux Français s’étant essayés à l’exercice, il y a quelques années. Loin de vouloir s’arrêter en si bon chemin, les deux têtes pensantes ont décidé de parfaire leur création, non sans l’aide d’un ingénieur, David Thomasson, qui officie chez l’un des leaders de l’impression 3D, Autodesk.

Comment fonctionne le tout ? L’imprimante sera guidée par un logiciel, dans lequel vous aurez préalablement installé le dessin ou la phrase que vous souhaitez vous faire tatouer.

Avantage de ce procédé, sa vitesse d’exécution. Là où un tatoueur se « contentera » de faire 100 piqûres à la minute, l’imprimante vous injectera de l’encre sous la peau à hauteur de 150 piqûres par minute. Aussi performante qu’elle soit, les concepteurs ont également mis l’emphase sur la sécurité. En effet, si jamais le tatoué venait à bouger son bras, le senseur présent sur le bras serait alors en mesure de se rééquilibrer et se repositionner.

tatouage1

 

Une jolie prouesse qui a déjà fait ses preuves, mais qui soulève une question cruciale : est-ce que la machine va finir par remplacer l’homme dans certains domaines ? L’impression est en train de connaitre un nouvel âge d’or et les innovations en pagaille risquent de redéfinir notre mode de vie, au grand dam de certains.

 

août 08

La Cronzy Pen : le stylo qui se prend pour une imprimante

 

cronzy1

Les imprimantes peuvent parfois prendre des formes diverses et variées, allant même jusqu’à mimer la forme d’un stylo ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est possible d’imprimer ce que bon nous semblent à l’aide d’un petit objet d’à peine quelques grammes.

La Cronzy Pen a ainsi pour vocation de mettre plus de 16 millions de couleurs entre vos mains, rien que ça ! À vous ainsi les créations les plus variées qui soient. Comment fonctionne ledit stylo ? L’appareil est équipé d’un petit scanner sur le haut, vous permettant de scanner toutes les teintes de couleurs sur lesquelles vous pourrez tomber. Les cartouches d’encre se trouvant dans le stylo vous permettront alors d’écrire ou de dessiner à votre guise. Plus besoin de se limiter au niveau des couleurs, les possibilités de création sont, pour ainsi dire, infinies.

Une fois que le stylo sera à court de carburant, vous pourrez alors les recharger en encre, et recommencer à l’utiliser. Le stylo-imprimante possède même son application dédiée, pour le plus grand bonheur des possesseurs d’iPhone, de Smartphones sous Android ou Windows Phone cronzy2

Le procédé semble alléchant, et est actuellement en cours de financement sur un site de crowdfunding. Si les concepteurs de ce stylo-imprimante espèrent avoir dans les 200 000 dollars pour financer leur projet, la somme obtenue plafonne pour le moment à 30,000 dollars.

Si tout se passe bien, la Cronzy devrait débarquer courant 2017. À voir si ce procédé risquera, ou pas, de détrôner le bon vieux pinceau ou le fusain !

août 06

L’impression 3D passe la seconde chez les constructeurs de voiture de luxe

 

voiture 3D1

Fabriquer des voitures n’a jamais été facile. Les constructeurs ont cependant su, au fil des ans, trouver de nouvelles manières de produire des véhicules à la chaîne, en minimisant le temps et les efforts. Dernière innovation à être prise en compte, l’impression 3D, qui s’apprête à faire les beaux jours des grandes marques.

La prochaine fournée de grosses cylindrées  ne sera pas constituée de voitures imprimées à part entière, mais certains composants seront remplacés par des éléments conçus par impression. Les avantages sont évidents: le constructeur réduit le temps de construction, et les coûts de constructions sont réduits. Des composants, comme les feux de détresse, boutons de verrouillage central ou le frein de stationnement électronique seront amenés à être construits via impression.

Même si cela peut être décevant pour les acheteurs de belles voitures, comme les Rolls, qui s’attendaient à avoir des intérieurs fignolés par une main experte, il existe des avantages qui risquent de leur rendre le sourire. Les imprimantes 3D facilitent la personnalisation, ce qui vous permet, par exemple, le plâtrage de votre nom sur le support de montage. Une jolie manière d’apposer sa patte sur un véhicule. voiture 3d

Pour promouvoir la technologie, ainsi que son nouveau service de partage de voiture DriveNow, l’entreprise BMW a demandé aux Allemands de voter pour décider des noms qui seraient utilisés pour les 100 Minis disponibles via le service. BMW a ensuite procédé à l’impression de ces noms sur les indicateurs des voitures, histoire d’apporter une touche de personnalisation.

À l’avenir, les expérimentations impliquant voitures de luxe et imprimantes 3D risquent de se multiplier, pour le plus grand plaisir des amateurs d’innovations.