L’Actualité sur les imprimantes, les cartouches et les encres!

En vedette

encros logo

 

Bienvenue sur le blog de l’actualité des cartouches d’encre et des imprimantes…

Ici nous traiterons de tout ce qui touche à l’actualité des imprimantes, des cartouche et des Encres en général car c’est notre spécialité depuis une dizaine d’années. Nous sommes une boutique de recharge de cartouche  existant depuis 2003 et nous proposons ainsi des solutions pour utiliser vos cartouches  de manière plus intelligente.

logo_ac_square_sr

 

Nous sommes également à la pointe de l’information et nous partageons régulièrement avec nos lecteurs les dernières actualités du monde de l’impression.  Que ce soit la dernière imprimante d’une grande marque ou une nouvelle encre qui va changer le monde, France Recharge décrypte et analyse les dernières nouvelles, qu’elles soient des plus sérieuses ou insolites et vous en fait profiter en retour!

 

encros imprimante

Histoire de vous aider à mieux comprendre vos imprimantes et vos cartouches, nous mettons aussi en ligne, en parallèle au blog France Recharge le blog cartouche-blog.fr qui décortique les spécificités techniques de vos cartouches jet d’encre, toner-blog.fr ; la même chose mais pour les imprimantes laser, TonerRecharge.fr et CartoucheRecharge.fr les blogs émaillés de photos, de vidéos et de tutoriels pour vous aider à recharger vos propres cartouches grâce à la méthode ENCROS.

Ces articles s’adressent à tous, de la ménagère de plus de 50ans au passionné d’imprimantes (si, si …) vous retrouvez chaque semaine dans nos blogs, des astuces et des informations sur vos terribles engins des réponses à vos questions ; comment la recharger sans acheter la cartouche originale hors de prix et sans qu’elle explose, pourquoi est-elle bloquée quand il manque juste une couleur, pourquoi ça clignote , dans quel trou dois-je mettre le café…

Retrouvez nous chaque semaine sur nos blogs et sur notre site et n’hésitez pas à lancer des sujets (telle ou telle cartouche ou imprimante) par le biais de commentaires!

N’hésitez pas à découvrir nos tutoriels, nos reportages et bien plus encore dans nos vidéos!!

 
déc 12

Un sac spécial pour transporter son imprimante 3D !

migo

Qui n’a jamais rêvé de prendre son imprimante sur son dos pour aller imprimer où bon lui semble ! Curieuse idée mais on a remarqué, ces dernières années, que les imprimantes conventionnelles et même 3D ont connu une nette baisse au niveau de leurs dimensions.

C’est le cas de la Migo, une nouvelle imprimante portative qui essaye de percer dans le monde de l’impression. Afin de rendre l’appareil un peu plus nomade, ses concepteurs ont décidé de mettre au point un sac à dos des plus pratiques, permettant de porter l’imprimante facilement.

Tout a été fait pour que l’appareil 3D entre à la perfection dans le dit sac, ce dernier étant même transparent, si jamais vous souhaitez avoir un œil sur votre précieux bien ! MakeX, la compagnie ayant créé la Migo, et le sac, a voulu faire à la fois simple et pratique, et gageons que cet objet, au premier abord cocasse, arrivera à trouver son public.Pour rappel, l’imprimante Migo joue aussi la carte de la simplicité et de l’efficacité, utilisant à la fois le PLA et l’ABS pour donner vie à des objets divers. La petite bête pèse dans les deux kilos et son gabarit de 100x120x100 mm permettra l’impression de petits objets telles des figurines.

Il ne reste plus que quelques heures avant que la campagne Kickstarter de MakeX et l’imprimante est d’ores et déjà certaine de sortir en grande pompe, la campagne ayant récolté plus de 116,000 dollars.

À noter que le prix du sac de transport devrait avoisiner les 70 dollars, pour un tarif de 499 dollars pour l’imprimante.

déc 07

Un tatouage imprimé à base de bactéries !

Bacteries1

Une équipe du MIT a réussi à créer des cellules bactériennes génétiquement modifiées, développant par la même occasion une nouvelle technique d’impression 3D pour créer un «tatouage vivant» capable de réagir à une variété de stimuli.

Ce genre de tatouages et d’encre nouvelle génération pourrait permettre l’émergence de nouvelles formes d’appareils de détection portables

Pour mettre au point cette technique, l’équipe a créé un patch de cellules bactériennes imprimé en 3D, le tout sur une couche d’élastomère conçue pour ressembler à un arbre. Les bactéries présentes sur chaque branche de l’arbre ont été conçues afin de répondre à un stimulus chimique spécifique, permettant aux chercheurs d’en étudier les conséquences. Lorsque le patch a été testé sur une main humaine, qui avait été appliquée de différents produits chimiques cibles, la bactérie a alors illuminé avec succès ses branches lorsqu’elles se sont retrouvés en contact avec le produit chimique correspondant.

Au niveau des utilisations que l’on pourrait tirer de cette découverte, il est possible que l’on développe des autocollants d’avertissement contenant des cellules « conçues » pour réagir à un certain environnement ou stimuli chimiques. On pense ainsi à des dispositifs portables de surveillance pour la santé qui activeraient leurs signaux en fonction d’une variation de température ou de pH spécifique.

Bacteries2

Une fois de plus, l’impression 3D nous montre toute l’étendue de son champ d’action, tout en ouvrant une fois de plus des portes vers des avances techniques jusque-là insoupçonnées. Entre redonner vie à des lieux en ruine et créer des objets de tous types, il semblerait que les imprimantes en relief n’aient pas encore montré toute l’étendue de leur potentiel.

 

                                

déc 02

La Migo : une nouvelle imprimante 3D portative débarque !

Migo-3D-Printer-1

 

L’un des « problèmes » ayant toujours dérangé les propriétaires d’imprimantes est le poids relativement élevé de ces dernières. Nous avons, cela dit, vu durant ces dernières années, l’émergence de nouvelles gammes d’imprimantes se voulant plus légères et surtout transportables !

C’est le cas de la Migo, une toute nouvelle imprimante 3D qui risque de faire plaisir aux plus nomades d’entre vous. La petite bête dispose ainsi de dimensions minimales, l’appareil mesurant « seulement » 155x195x270 mm. Le design se voudra également élégant et pratique, l’imprimante disposant d’une forme rectangulaire facilitant sa prise en main et son transport. Mieux encore, les concepteurs ont désigné le tout de sorte à ce que les pièces détachables se rangent facilement dans un sac à dos. Au niveau des autres options, on retrouvera un port USB et surtout la possibilité de lancer une impression depuis un ordinateur à distance.

Au vu de sa taille miniature, les impressions seront elles aussi de petite facture, celles-ci ne dépassant pas les 100x120x100 mm. Pas de quoi fabriquer de grandes statues, mais assez pour imprimer des petits objets.

La Migo fait déjà des envieux, celle-ci ayant réalisé un joli score lors de sa campagne de financement. En effet, MakeX, la compagnie responsable de sa création, a engrangé plus de 100,000 euros sur les 80,000 nécessaires. Un futur engouement pour les imprimantes 3D portatives serait-il en train de naitre ?

À noter que le prix de lancement serait de 219 dollars si jamais vous passez par le co-financement sur Kickstarter, à la place des 499 dollars requis pour sa future sortie.

nov 28

Ethereal Halo : l’imprimante qui adopte la cinquième dimension

ethereal halo

Alors que l’impression 3D fait son petit bout de chemin dans le monde des imprimantes, cette technologie ne cesse d’évoluer, proposant aux utilisateurs des fonctionnalités encore plus folles et innovantes. Nous vous avions déjà parlé de l’impression 4D, voilà que l’impression 5D s’apprête à débarquer !

Pas de panique cependant, il ne s’agit pas d’imprimer en 5 dimensions, mais d’utiliser 5 axes d’impression pour donner vie à des objets plus complexes et plus solides. C’est une compagnie du nom d’Ethereal Machines qui a conçu cet appareil pendant plus d’un an, avant de la présenter au grand public. Baptisée Ethereal Halo, l’imprimante aura nécessité toute une batterie de chercheurs et autres codeurs, au vu de la complexité de l’imprimante.

Selon Kaushik Mudda, l’un des fondateurs d’Ethereal Machines, sa compagnie était tout d’abord concentrée sur les imprimantes à trois axes, mais celle-ci souhaitait donner un coup de fouet à l’ensemble. Comment fonctionne alors cette imprimante ? Dans une imprimante 3D conventionnelle, la tête d’impression se contente de déposer des couches successives de plastique. Sur une imprimante « 5D », le plateau d’impression bougera également, offrant des perspectives d’impression de premier choix.

ethereal halo2

Leur appareil est, à ce titre, tellement innovant qu’il a déjà tapé dans l’œil du CES (consummers electronics show), ces dernier leur octroyant même le prix de la meilleure innovation, en marge de l’édition de 2018.

Un début en fanfare pour cette machine qui devrait faire parler d’elle courant 2018. Reste désormais à savoir comment le grand public réagira face à cette imprimante qui repousse encore les limites de l’impression.

nov 20

Motorola s’offre une imprimante portative

imprimante motorola

 

Il fut un temps où les photos étaient des objets tangibles que l’on accrochait un peu partout en souvenir. Les choses ont grandement évolué aujourd’hui, au point où il y a près de 8796 photos qui sont envoyées sur Snapchat par seconde !

Il existe cependant quelques résistants adeptes des photos à l’ancienne, à l’image de Motorola et Polaroid qui ont décidé d’associer leurs forces pour créer la Moto-Mod. Ce dernier sera une petite imprimante qui s’adaptera à votre smartphone, s’y fixant à l’arrière en un rien de temps.Comme bon nombre de d’imprimantes de ce genre, celle-ci utilisera la technologie ZINK pour imprimer une photo en moins de 60 secondes. Si vous êtes accro aux réseaux sociaux, sachez qu’il sera également possible d’imprimer des photos depuis Facebook, Instagram ou Google Photos. Les plus pointilleux pourront se servir de divers filtres, textes et autres manipulations pour éditer les photos à leur aise.

La batterie du mod durera 20 impressions sur une seule charge, et vous pourrez vous procurer des paquets de 50 feuilles vierges pour un tarif de 23 dollars sur le net. Pour qui ce qui est de la Moto-Mod, le prix oscillera entre 170 et 200 dollars. Un joli petit tarif qui risque cependant de créer quelques réticences.

imprimante motorola2

Même si comme plus haut, les photos numériques dominent désormais, il est intéressant de voir à quel point les constructeurs essayent de remettre les clichés imprimés au goût du jour. Dans les années à venir, l’expression « souriez-vous êtes imprimé » risque de devenir à la mode.

nov 09

Hack d’imprimante : Brother est en danger !

brother-mfc-j470dw-08

 

Le piratage d’imprimante est depuis quelque temps une activité semant la terreur chez les utilisateurs. En effet, depuis que les imprimantes utilisent massivement le WIFI pour imprimer à distance ou autre, les grandes marques se sont retrouvées dans la ligne de mire des hackers.

La grande majorité des imprimantes sont ainsi susceptibles d’être attaquées et une récente enquête a démontré que la firme Brother faisait partie des boites les plus vulnérables.

En effet, face au manque de protection implémenté sur les imprimantes, il suffirait d’envoyer une requête régulière à quelques minutes d’intervalles sur la machine visée pour causer une attaque par déni de service. Une erreur 500 sera alors créée, rendant toute impression impossible.

Devant la menace planant sur les imprimantes Brother, des journalistes ont tenté de contacter la firme pour en savoir plus. Cette dernière n’a pas donné de réponses, preuve indiquant qu’un éventuel patch ne serait pas prévu dans les jours qui viennent.

Trustwave, le laboratoire ayant fait exploser l’histoire au grand jour, déplore ainsi le fait que les utilisateurs soient livrés à eux-mêmes. Les têtes pensantes du laboratoire ont également déclaré qu’il existe quelques rares solutions pour parer à ce genre d’ennui, comme utiliser un bon Firewall ou limiter l’utilisation du réseau qu’à des personnes de confiance.

hacker

Ils ont rajouté qu’une attaque par déni de service pouvait tout autant être une simple nuisance, ou donner lieu à des actions plus pernicieuses. Un hacker pourrait ainsi causer du ramdam dans une entreprise, débarquer en tant que « réparateur » et ainsi s’emparer de précieuses données sur place.

L’avenir nous dira si Brother arrivera d’une manière ou d’une autre à régler ce souci capable de perturber bon nombre d’utilisateurs.

nov 02

HP possède désormais la section impression de Samsung

hp

Histoire d’assoir un petit peu plus son hégémonie dans le monde de l’impression, HP vient de faire une jolie petite acquisition ! En effet, le leader mondial vient officiellement d’acquérir la branche impression d’un autre géant, Samsung.

Cela fait plusieurs mois que cette acquisition était dans toutes les conversations, et le deal est désormais scellé. C’est avec la coquette somme de 1 ,05 milliards de dollars que le coréen passe désormais sous l’égide de HP. Avec cette acquisition, la firme américaine pourra garnir son arsenal avec toute une gamme d’imprimantes A4 laser, tout en équipant ses propres machines avec la technologie MFP.

Loin de s’arrêter là, cette vente permettra à HP de compter sur une force de frappe de 6,500 brevets d’impression, sans compter le bon millier de chercheurs rompus à la cause.

« Alors que nous avons lancé une petite renaissance au niveau de l’impression, nous sommes particulièrement excité à l’idée d’unir nos forces avec la crème de l’impression » a déclaré Dion Weisler, président d’HP. Il a rajouté que cette union permettra de tirer profit de 30 ans de savoir-faire afin de créer de nouvelles opportunités et d’offrir aux clients des solutions encore plus innovantes.

MFP-Smart-MultiXpress-2

À noter qu’HP prévoit également d’étendre son catalogue en lorgnant du côté de l’impression 3D, secteur où la compagnie en est encore à sa première imprimante.

Le géant américain vient une fois de plus de montrer l’étendue de ses ambitions et gageons que celui-ci ne s’arrêtera pas en si bon chemin

oct 25

Un bracelet imprimé qui recharge vos appareils !

bracelet3d

Imaginez la situation suivante : vous vous retrouvez avec un portable à court de batterie et vous devez passer un appel important ! Au lieu de vous taper la tête contre le mur, vous allez bientôt redonner vie à votre appareil en un rien de temps, grâce à un petit bracelet issu de l’impression.

C’est à l’université Brunel de Londres que cette ingénieuse petite invention a vu le jour. C’est en utilisant un mélange de silicone, de colle et de gel électrolyte pour donner vie à l’objet. Ce dernier, ressemblant de loin à un bracelet distribué en festival devrait ainsi servir de petite cellule de secours à ses utilisateurs.

Selon Milad Areir, qui œuvre à la section électronique de l’université, c’est la première fois qu’un supercondensateur est conçu de cette manière, via une imprimante. Si d’autres pays ont réussi l’expérience, ils n’avaient jamais réussi à produire l’objet de manière aussi peu onéreuse et rapide. Ainsi, la plupart des éléments constituant le bracelet sont à des années-lumières des composants exorbitants généralement utilisés dans ce secteur.

Pour ce qui est de l’impression même, une simple imprimante en Open Source dotée de quelques seringues suffit à créer le tout. Rapide, pratique, et peu chère.

bracelet3d2

Toujours selon Milad, cet appareil pourrait être idéal si jamais votre smartphone se retrouvait en rade au milieu de nulle part. Il suffirait de brancher le téléphone sur votre bracelet et l’utilisateur aurait suffisamment d’énergie jusqu’à la prochaine recharge. Plus que jamais, l’impression de batterie s’annonce comme une véritable révolution pour nos appareils !

oct 16

La Sprocket 2-en-1 : l’imprimante qui possède un appareil photo !

 

sprocket1

Nous vous avons déjà parlé de la Sprocket, l’imprimante miniature de HP, une jolie  imprimante qui se caractérisait par ses mensurations minimalistes et son utilisation en parallèle avec votre Smartphone. Histoire de doper un peu son bébé, la firme américaine vient d’ajouter une nouvelle fonction à son appareil.

En effet, voici venir la Sprocket 2 in 1, une nouvelle version implémentant un appareil photo. Plus besoin ainsi de smartphone, vous pourrez directement imprimer vos clichés sans faire de transferts au préalable. Pratique !

Comme la plupart des imprimantes de ce genre, pas de cartouches d’encre à l’horizon mais la présence de la technologie Zink (pour zero ink). Au niveau des options supplémentaires, HP permettra aux utilisateurs de rajouter des filtres ou du texte sur les photos avant le passage à l’impression. À noter que l’imprimante possède également une petite carte SD (de 256 Go ) si jamais vous souhaitez conserver vos photos en mémoire.

HP prévoit, en parallèle, de sortir une autre imprimante aux propriétés quasi similaires à la Sprocket originelle, à la différence que celle-ci devrait pouvoir imprimer des feuilles 30% plus grandes que la Sprocket. Au niveau des tarifs, la 2-in-1 devrait coûter 159,99 dollars (soit près de 135 euros) tandis que la Sprocket XL serait de l’ordre de 149,99 dollars (126 euros).

sprocket2

Alors que prendre des photos et les transférer sur les réseaux sociaux est devenu la norme de nos jours, il semblerait qu’imprimer des photos revienne peu à peu à la mode. Faites de la place sur votre frigo ou le mur de votre chambre !

oct 11

Casio se lance dans l’impression 2.5D

imprimantecasio1

Alors que l’impression 3D a su, au fil du temps, faire son petit bout de chemin dans le monde des imprimantes, son comparse 2D continue cependant de satisfaire des millions de consommateurs dans le monde. Mieux encore, les deux formes d’impression arrivent même à coexister au point de créer de nouvelles possibilités relativement inédites.

Alors que la Da Vinci permet désormais à l’impression 3D et jet d’encre de faire équipe, un nouveau venu s’apprête à apporter sa contribution. C’est en effet la firme Casio qui propose une imprimante 2.5, la Mofrel, capable d’imprimer de façon originale. Jugez plutôt !

On ne parlera pas d’ici d’objet en relief, mais de feuilles comprenant une légère texture donnant l’impression, au toucher, de reproduire certaines matières tel le cuir. Pour cela, la machine utilisera une gamme de feuilles de format A4 en plastique (utilisant du PVC et du PET) , et la Mofrel se chargera alors de chauffer certaines zones de la feuille afin de créer ces fameux reliefs. Pour ce qui est de la colorisation, l’imprimante utilisera la bonne vieille technique du jet d’encre, tout en étant le plus proche possible du visuel de la matière imitée. Même si certains marqueurs demeureront absents (difficile par exemple de reproduite la chaleur ou le touché du cuir), le résultat demeure, aux dires de ceux l’ayant testé, assez bluffant.

imprimantecasio2

Au vu du coût assez exorbitant de la machine (près de 40 000 euros) , la Mofrel se destinera surtout aux professionnels œuvrant, par exemple, dans des domaines comme l’automobile.

Une jolie preuve que les différents formats d’impression peuvent cohabiter sans se parasiter, mais en donnant naissance à des projets originaux et ingénieux !