L’Actualité sur les imprimantes, les cartouches et les encres!

En vedette

encros logo

 

Bienvenue sur le blog de l’actualité des cartouches d’encre et des imprimantes…

Ici nous traiterons de tout ce qui touche à l’actualité des imprimantes, des cartouche et des Encres en général car c’est notre spécialité depuis une dizaine d’années. Nous sommes une boutique de recharge de cartouche  existant depuis 2003 et nous proposons ainsi des solutions pour utiliser vos cartouches  de manière plus intelligente.

logo_ac_square_sr

 

Nous sommes également à la pointe de l’information et nous partageons régulièrement avec nos lecteurs les dernières actualités du monde de l’impression.  Que ce soit la dernière imprimante d’une grande marque ou une nouvelle encre qui va changer le monde, France Recharge décrypte et analyse les dernières nouvelles, qu’elles soient des plus sérieuses ou insolites et vous en fait profiter en retour!

 

encros imprimante

Histoire de vous aider à mieux comprendre vos imprimantes et vos cartouches, nous mettons aussi en ligne, en parallèle au blog France Recharge le blog cartouche-blog.fr qui décortique les spécificités techniques de vos cartouches jet d’encre, toner-blog.fr ; la même chose mais pour les imprimantes laser, TonerRecharge.fr et CartoucheRecharge.fr les blogs émaillés de photos, de vidéos et de tutoriels pour vous aider à recharger vos propres cartouches grâce à la méthode ENCROS.

Ces articles s’adressent à tous, de la ménagère de plus de 50ans au passionné d’imprimantes (si, si …) vous retrouvez chaque semaine dans nos blogs, des astuces et des informations sur vos terribles engins des réponses à vos questions ; comment la recharger sans acheter la cartouche originale hors de prix et sans qu’elle explose, pourquoi est-elle bloquée quand il manque juste une couleur, pourquoi ça clignote , dans quel trou dois-je mettre le café…

Retrouvez nous chaque semaine sur nos blogs et sur notre site et n’hésitez pas à lancer des sujets (telle ou telle cartouche ou imprimante) par le biais de commentaires!

N’hésitez pas à découvrir nos tutoriels, nos reportages et bien plus encore dans nos vidéos!!

 
juin 29

Epson se lance dans l’impression sur tissue

epson rachat robustelli

Epson cherche à jouer sur plusieurs tableaux, et vient d’acquérir la compagnie italienne Robustelli, celle-ci étant spécialisée dans l’impression textile. L’achat a été validé en début de semaine, via la branche italienne de la firme.

Selon Epson, cet accord marque le début d’un nouveau plan stratégique, visant à mettre en avant son propre portfolio, constitué de produits jet d’encre pour textile.

Selon Duncan Ferguson, l’une des responsables d’Epson Europe, Robustelli est le leader de l’impression textile de qualité. De de fait, la firme japonaise dispose désormais d’un atout de poids, tandis que la compagnie pourra goûter à l’infrastructure internationale du géant japonais, a-t-il rajouté.

Pour information, on doit, notamment, à la marque Robustelli, la gamme des imprimantes textiles Monna Lisa, capables d’imprimer 990 m² en l’espace d’une heure. C’est grâce à des têtes d’impression Epson, de type T2, que cet exploit est possible. De ce fait, le rachat de la petite firme par Epson n’est que la suite des choses, selon Ferguson.

 monna-lisa2420-385x248

La firme italienne génère 12 millions d’euro de revenus annuellement, et possède une petite équipe de 25 employés. À ce titre, les têtes pensantes de la petite compagnie devraient conserver leur place au niveau du management, mais c’est Sunao Murata, de chez Epson, qui prendra les rênes de la présidence.

Epson avait déjà racheté une compagnie située à Côme l’an dernier, et espère désormais, avec la gamme des imprimantes Monna Lisa, devenir les leaders mondiaux de l’impression sur tissue. En attendant l’éventuel entré de la firme dans l’univers de l’impression 3D.

juin 27

Accusée d’avoir volé des cartouches, elle doit payer une somme exorbitante

toner

Voler des cartouches d’encre peut vous causer de sérieux ennuis ! Une femme du nom de Sheri Tucker en a fait les frais. En effet, la coupable avait décidé de s’emparer de cartouches, afin de les revendre en ligne. Ce petit business lucratif risque de lui coûter cher, une caution de 750,000 dollars ayant été requise.

Tucker était, au départ, la seule responsable administrative d’un centre de détention pour jeunes. Elle en a ainsi profité pour commander des cartouches jet d’encre et laser. Une enquête a démontré que l’ancienne secrétaire avait ouvert un compte eBay pour pouvoir revendre la marchandise. Un an avant qu’elle ne commence son petit trafic, les dépenses liées au matériel de bureautique s’élevaient seulement à 700 dollars. Avec le temps, elles ont atteint la somme de 31 000 dollars !

Les responsables ont fini par faire renvoyer Tucker, en janvier 2015. Elle a depuis reçu plusieurs plaintes, près de seize, mais son avocat, Ken Grnarcek, a tenté d’attendrir la cours. Selon lui, Tucker est une mère célibataire aux ressources limitées, et qu’elle ne pourra pas payer la somme demandée pour la caution. Il a rajouté que sa cliente n’avait jamais essayé de fuir durant l’enquête, et qu’elle avait également trouvé un nouvel emploi entretemps.

jail

Les cas de vol ou de trafic impliquant des cartouches toner ou jet d’encre semblent être de plus en plus rependus. Pour rappel, les cartouches représentent la principale source de revenue des constructeurs, le prix de l’encre au litre pouvant aller jusqu’à 2,500 euros le litre

juin 27

Presque aveugle, elle revoit grâce à une surprenante intervention

 

oeil-3d

Il arrive parfois que l’impression 3D fasse de beaux miracles. Nous sommes habitués à entendre de nombreuses histoires impliquant des objets fabriqués grâce à des imprimantes, et il se trouve que la vie de gens ordinaires se retrouve également bouleversée par ces appareils nouvelle génération.

C’est le cas de Patricia, une femme de 55 ans, résidant dans l’Ain. Celle-ci a été victime d’un grave accident de moto en 2015. Non content de se retrouver dans le coma pendant 10 jours, la victime apprend, quelques mois plus tard, qu’elle est également victime d’une fracture du plancher de l’orbite. De ce fait, son œil était tout bonnement en train de tomber.

Fort heureusement, une intervention chirurgicale complexe a été réalisée, afin que la femme puisse recouvrer une vue adéquate. C’est le docteur Jean-Thomas Bachelet, chirurgien œuvrant à l’hôpital de la Croix-Rousse, qui s’est chargé de l’opération.

Pour cela, le praticien a dû utiliser une prothèse en titane, qui a été préalablement imprimée. Avantages de cette technique : une prothèse parfaitement adaptée à la morphologie de la patiente, et un gain de temps considérable. En effet, le temps de pose n’a été que d’une heure, alors qu’il aurait pu durer trois fois plus.

operation-imprimante-3D

Les suites de l’opération ont été très bénéfiques pour Patricia, qui voit depuis parfaitement bien, et peut désormais se passer de gouttes à se mettre dans les yeux. Mieux encore, ses derniers tests de vue lui donnent un score parfait.

Un nouvel exploit à mettre sur le compte de l’impression, et qui sera loin d’être le dernier.

juin 14

Une imprimante 3D pour créer une maison sans fin

moebiusmaison

 

Imprimer sa maison est en passe de devenir une chose fort commune dans les années à venir. Ainsi, un architecte néerlandais, Janjaap Ruijssenaars , a récemment dévoilé une imprimante 3D avec laquelle il souhaite construire un grand bâtiment « sans commencement ni fin » , évoquant la boucle de Möbius.

« Il s’agit d’une imprimante normale, » a-t-il déclaré à l’AFP , « mais au lieu de mettre de l’encre sur le papier, nous mettons un liquide sur du sable qui se solidifiera » . Ruijssenaars espère ainsi imprimer un bâtiment en forme de ruban de Möbius, avec environ 1100 m², en utilisant l’ imprimante D-Shape.

Conçue par l’Italien Enrico Dini, cette dernière peut imprimer jusqu’à six mètres par six mètres carrés, en utilisant un ordinateur pour aider à construire de fines couches de 5-10 mm d’épaisseur. La belle bête mesure près de deux mètres de long et a été mise en place dans un entrepôt à Amsterdam, où des derniers tests ont été effectués avant que le projet ne soit validé.

moebius

« L’ambition était de faire un bâtiment qui a une structure sans fin, comme la planète Terre», a rajouté Ruijssenaars.  Le plan initial n’était pas d’imprimer le bâtiment, mais il s’est avéré que l’utilisation d’une imprimante 3D était la façon la plus pratique de donner vie à cette maison qui sort de l’ordinaire

Cette maison « infinie » n’est pas le premier bâtiment 3D à voir le jour, mais ce projet relativement original a de quoi intriguer. Rendez-vous dans quelques mois pour voir si d’autres maisons de ce type verront le jour.

juin 14

La Russie envoie son imprimante 3D dans l’espace

imprimante-3d-russie

 

L’impression 3D dans l’espace prend de l’essor ! En effet, une équipe russe développe actuellement une imprimante qui sera utilisée sur la Station spatiale internationale.

Selon les concepteurs, l’appareil utilisera des matériaux d’impression composites, afin de produire des composants pour les batteries, les antennes et autres satellites à bord. Le projet est le fruit du travail des fondations Skolkovo Sputnix et Anisoprint, ainsi que de l’Université polytechnique de Moscou. Sputnix se spécialise dans le développement de la haute technologie des composants microsatellites, et a lancé le premier satellite de télédétection de la Terre russe privée, en 2014. Anisoprint, de son côté, produit des matières plastiques haute performance renforcées.

La finalité de ce projet est de surmonter les problèmes rencontrés lors de la construction dans l’espace, que ce soit au niveau des contraintes de taille, et des difficultés d’envoi de nouveaux matériaux en orbite. Pour rappel, les Américains ont déjà mis au point une imprimante 3D, qui est actuellement utilisée à bord de l’ISS. Lancée en 2014, l’imprimante utilise des filaments en plastique, et est capable d’imprimer des petites pièces de rechange.

 imprimante-3d-russie2

En avril dernier, la NASA a fait installer à bord de la station le Facility Additive Manufacturing (AMF), une autre imprimante 3D, créée par Made in Space. L’AMF est ainsi en mesure de fabriquer des outils, et d’ assurer la maintenance.

Au rythme où vont les choses, nous ne devrions plus tarder à voir les premières installations lunaires être imprimées. Pour le moment, la station internationale en profite pour goûter à son tour aux joies de l’impression en relief.

juin 13

Vous pouvez faire imprimer vos becs de saxophone

bec-saxophone-imprimé

Qui aurait cru que musique et impression auraient fait bon ménage un jour. On imprime désormais des instruments, et les plus tatillons peuvent même doper leur saxophone à l’aide de cette nouvelle technologie.

En effet, une petite start-up s’est mise en tête de créer des becs spécialisés pour l’instrument. En effet, les joueurs de saxophone peuvent avoir un élément personnalisable à volonté, que ce soit au niveau de la couleur, mais aussi du côté du timbre dégagé. Même si l’apparence relativement sobre des becs ne paye pas de mine, leur intérêt est bien réel.

Comment faire pour avoir un bec imprimé ? Rien de plus simple. Il suffit de se rendre sur le site de la société SYOS («  shape your own sound ») et de remplir un petit formulaire avec vos différentes exigences. Les mélomanes pourront ainsi renseigner leur style de prédilection ou le timbre qu’ils souhaitent insuffler.

Les têtes pensantes derrière SYOS vont ensuite se charger d’imprimer le bec désiré, avant de l’envoyer au musicien. Mieux encore, le musicien peut même renvoyer ledit objet et le faire peaufiner, jusqu’à ce que le son émis soit au goût de l’artiste.

saxophone-3d

Avec le temps, les créateurs de SYOS veulent perfectionner leur système de formulaire, afin que celui-ci puisse traduire directement les recommandations des clients en spécificités géométriques. Ainsi, le musicien pourra avoir plus rapidement un bec imprimé répondant à ses attentes, sans avoir à faire des renvois.

Dans un proche avenir, il ne s’agira plus d’acheter son archet ou son médiator, mais de faire imprimer le tout.

juin 11

Le magazine mensuel d’Encros débarque enfin

encros news1

Soucieux de vous tenir au courant de toutes les dernières nouveautés relatives au monde de l’impression, Encros mis sur pied des chaînes vidéos et des blogs. Loin de s’arrêter en si bon chemin, nous avons décidé de vous proposer une nouvelle source d’informations insolites et pratiques : un magazine mensuel gratuit, Encros News !

Lancé il y a près d’un an, Encros news se présente comme une revue regroupant l’essentiel des informations du mois. Que ce soit au niveau des dernières tendances du monde de l’impression 3D, des dernières nouvelles des constructeurs, voire des astuces pour votre imprimante, Encros News se veut comme le compagnon idéal pour tout amateur d’imprimante qui se respecte.

Au départ réservé aux clients de notre boutique, ou de notre site Internet, Encros propose désormais son magazine à l’ensemble du public. Il suffit pour cela de se rendre sur la page dédiée, de cliquer sur le numéro de votre choix. Vous pourrez le lire directement sur Internet, ou l’imprimer pour que vous puissiez lire à votre aise, depuis votre canapé.

Encros a mis à votre disposition l’ensemble des numéros déjà sortis, histoire que vous puissiez revoir toutes les informations marquantes de ces derniers mois. N’attendez plus pour parfaire vos connaissances sur les imprimantes, Encros News vient désormais à votre rescousse !

encros news2

N’oubliez pas qu’Encros vous propose également de suivre toute son actualité sur ses différents blogs, mais également en vidéo, sur nos chaines Youtube et Dailymotion.

juin 02

HP fait le point sur ses nouveautés pour la rentrée

hp

Malgré ses baisses en terme de chiffre d’affaire, HP continue son bonhomme de chemin en tant que leader du monde de l’impression. La firme a récemment profité du salon du Medpi, à Monaco, pour faire le point sur ses dernières innovations.

La marque prévoit de sortir une nouvelle imprimante à la rentrée, la Deskjet 3720. Quid de ses particularités ? Cette imprimante surprend d’abord par son look. Ergonomique, mais non dénuée d’option, cette machine, qui coûtera 69,90 euros, intégrera un scanner, ainsi que le WIFI et la technologie AirPrint. Au niveau des performances, l’utilisateur aura droit à 8 pages imprimées par minute (en noir & blanc ), et 5 en version couleur.

Toujours au niveau impression, HP prévoit aussi de sortir un nouveau papier, spécialement conçu pour les aficionados des réseaux sociaux. Baptisé Social Media Snapshots, ce papier permettra aux accros d’Instagram d’imprimer leurs clichés de façon pratique, et de les coller où bon leur semble. Le pack est prévue au prix de 12 euros les 25 feuilles.

Enfin, HP avant annoncé, l’an dernier, l’arrivé de son forfait de remplacement Instant Ink. Pour appel, la marque proposait diverses options d’impression, vous permettant de recevoir directement chez vous une nouvelle cartouche d’encre en cas de panne sèche. Quelques modification sont ainsi à prévoir pour les mois à venir.

instank ink

Vous recevrez déjà des cartouches d’encre compatible Instank Ink, plus besoin donc d’attendre d’activer l’offre pour en recevoir. En sus de cela, vous pourrez souscrire au programme lors de l’installation du pilote de votre imprimante, vous donnant accès à trois mois d’utilisation gratuite.

À voir si ces petites nouveauté arriveront à redorer le blason un peu terne de la marque !

mai 30

HP : les ventes d’imprimantes sont en chute

 

102156088

Le temps n’est pas au beau fixe pour HP. Le géant de l’impression passe en effet par une petite période de crise, les ventes de ses PC, mais aussi de ses imprimantes, n’affolent pas les comptables de la compagnie.

Pour information, la firme américaine a vu ses ventes baissées de 11% depuis ces dernières années, ne générant « que » 11,6 milliards de dollars ces derniers temps.Les analystes financiers ne sont pas tendre avec HP, estimant que cette chute de revenues n’est pas près de s’arrêter. De son côté, Dion Weisler, président de la compagnie, a déclaré que les choses allaient, au contraire, s’améliorer.

À ce titre, Weisler pense continuer sur son plan de restructuration, consistant à éliminer 3000 emplois d’ici la fin de 2016. Selon Catherine Lesjack, directrice des finances à HP, a annoncé que près de 1,200 employés ont été remerciés depuis le début de l’année, et les choses devraient continuer ainsi.

Une lueur d’espoir serait à prévoir en 2017, avec des ventes plus stables au niveau de l’encre. En effet, des mesures seraient en train d’être prises afin de rebooster les ventes. Par ailleurs, certaines critiques ont pointé du doigt la méthodologie d’HP, qui privilégierait ses nouveaux services, comme l’instant Ink et son système d’abonnement de cartouches.

ho logo

Avec l’arrivée de ses imprimantes 3D, HP cherche à jouer sur divers terrains. À voir désormais si le leader mondial de l’impression va se décider, un jour, à abandonner la vente et la production de cartouches conventionnelles, afin de s’intéresser à des services alternatifs.

 

mai 30

Airbus met au point sa moto imprimée en 3D

moto3d

 

Si jamais vous voulez un véhicule qui sort de l’ordinaire, vous allez adorer ceux en provenance des imprimantes 3D ! En effet, alors que des voitures commencent à être fabriquées par ce nouveau procédé d’impression, certains grands constructeurs s’essayent à leur tour aux imprimantes. Au tour d’Airbus de créer son propre bébé, à l’image de cette moto nouvelle génération du nom de Light Rider.

La célèbre compagnie aérienne n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre au point cette moto. En effet, c’est un dérivé de l’aluminium, utilisé dans l’aéronautique, qui a été utilisé pour sa mise au point.

La structure imprimée pèse à peine 35 kilos, et la moto peut grimper à une vitesse de 45 km/h en l’espace de trois secondes. À noter que le véhicule peut atteindre une vitesse de 80km/h, avec une autonomie de 60 km.

C’est l’une des branches d’Airbus, APWorks, qui a planché sur la mise au point de la moto. Selon Niels Grafen , l’une des responsables de la compagnie, tout le savoir-faire disponible a été utilisé pour créer la Light Rider. Le but était simple, créer une moto extrêmement solide, très légère et d’une qualité exceptionnelle.

moto-light-rider-roule

Le résultat a de quoi laisser rêveur n’importe quel amateur de beau véhicule, d’autant plus qu’une commercialisation prochaine de la moto est prévu.

50 modèles vont ainsi être imprimés, et le prix de lancement est, pour le moment, estimé à 50,000 euros ! Vous pouvez commencer à économiser dès à président, ou acheter une imprimante pour construire votre propre véhicule.