jan 10

Rennes accueil son laboratoire d’impression culinaire

renne-imprimante

Vous le savez depuis longtemps, la cuisine et l’impression 3D font très bon ménage. Alors que les constructeurs d’imprimantes rivalisent d’imagination pour nous sortir des imprimantes 3D nous concoctant pizzas et autres cookies, certains hauts lieux de la cuisine et de la recherche s’intéressent également à cette forme d’impression pour gourmands.

En effet, le centre culinaire contemporain de la ville de Rennes a pour objectif d’ouvrir un laboratoire, visant à expérimenter et explorer les différentes possibilités qu’offre l’impression 3D culinaire. Mieux encore, le centre espère convaincre au moins 25 compagnies de se joindre à l’aventure afin d’explorer de nouveaux horizons. Pour informations, sept acteurs du monde de la cuisine se sont déjà joints à l’aventure.

Le centre a déjà trouvé une machine, la Pancake Bot ayant récemment élu domicile dans les lieux. Comme son nom l’indique, cette imprimante est capable d’imprimer de beaux pancakes, pour le plus grand bonheur des gourmands.

Ce n’est bien sûr qu’un début et Freddy Thiburce, directeur du centre, espère pouvoir explorer toutes les possibilités offertes. Quand on sait que les imprimantes 3D peuvent aussi fonctionner avec du chocolat et du sucre.

Au niveau des problématiques que le centre souhaite explorer, l’alimentation de personnes âgées sera l’un des priorités. Les têtes pensantes pourront également s’attabler sur la question de la cuisine faite maison et sur la création pure en relief.

 PancakeBot

S’il n’est pas dit que les imprimantes remplaceront pour de bon les fours et les casseroles,gageons que ces machines risquent d’ouvrir de nouvelles perspectives tant au niveau de la cuisine que de l’innovation.

déc 23

Les bonbons imprimés se rependent dans le monde

bonbon 3D

 

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir imprimer ses propres bonbons ! Nous vous parlions l’an dernier de la compagnie allemande Katjes, qui avait lancé son imprimante 3D, se spécialisant dans la création de gourmandises sucrées. Après plus d’un an d’attente, cette imprimante est enfin disponible.

Ainsi, la machine, baptisée Katjes Magic Candy Factory , se trouve désormais dans différents centres commerciaux, et commence déjà à percer à Berlin, Dubaï, Dublin et les Etats-Unis. D’autres pays comme l’Ecosse et les Pays-Bas devraient également profiter des bienfaits de l’imprimante.

Selon Melissa Snelgrove, le fait d’imprimer des bonbons risque d’intéresser un grand nombre de personnes, d’où la création de confiserie pouvant à convenir à tout le monde. Les gourmandises sont ainsi casher et halal, tout en étant sans gluten et convenables pour les végétariens / végétaliens. En somme, tout le monde peut se régaler sans culpabiliser ! Snelgove a ajouté que les bonbons étaient tous fabriqués avec des couleurs et des arômes naturels provenant de vrais fruits et d’extraits végétaux. Ainsi, les amateurs de bonbons de tous bords peuvent profiter pleinement des friandises sur mesure.

On ignore quand l’imprimante va débarquer en France, mais les instigateurs vont tout faire pour développer leur bébé dans le monde.

bonbon 3D2

La nourriture imprimée devient de plus en plus tendance ces temps-ci, des marques comme Barilla se tournant désormais vers cette technologie pour donner vie à leurs produits. Que les puristes se rassurent néanmoins, il n’est pas dit que vos fours et autres ustensiles soient totalement bannis de votre cuisine à l’avenir. Pas dans l’immédiat en tout cas.

mai 20

Bocusini : l’imprimante 3D réservée aux gourmets!

 

bocusini 1

Les imprimantes culinaires ont plus que jamais la côte ces derniers temps et devant la pléthore de machines s’apprêtant à débarquer chez vous, le choix risque d’être ardu. Histoire d’en rajouter une couche, une nouvelle machine va bientôt venir titiller la curiosité des fins gourmets. Son nom ? La Bocusini !

Les amateurs de cuisine n’auront pas manqué de noter la petite référence au très fameux chef Paul Bocuse et à l’image du personnage, les concepteurs ont décidé de mettre les petits plats dans les grands. En effet, la Bocusini pourra se targuer de posséder toute une batterie de consommables, près d’une trentaine pour être précis. Chaque cartouche possédera une capacité de 60 ml et vous pourrez ainsi vous amuser à préparer de nombreuses variations de plats, allant des légumes à la viande en passant par les produits laitiers. Les cartouches seront quant à elles en vente sur le site même de la marque

La Bocusini donnera ainsi la possibilité aux chefs, mais également aux cuistots du dimanche, d’agrémenter leurs plats de petites fantaisies faciles à imprimer. Selon les têtes pensantes derrière le projet, leur plate-forme en ligne permettra aux utilisateurs d’être guidés au travers de différentes recettes et préparations, sans compter que des designs d’impression seront déjà à disposition afin de permettre aux novices d’imprimer facilement.

Parmi les particularités de l’imprimante elle-même, on notera que la température de l’extrudeur grimpera jusqu’à 70 degrés et qu’il vous sera possible de la contrôler à distance via votre tablette ou Smartphone.

bocusini 2

La Bocusini est actuellement en cours de financement sur Kickstarter et si jamais celle-ci voit le jout, deux modèles setont ainsi proposé : la Junior imprimant des objets de 100 x 100 x 130 mm et la version pro qui elle montera à 150 x 150 x 150 mm.