juin 05

L’imprimante 3D Neva fait tout exploser sur son passage !

neva printer

 

Nous vous avions parlé il y’a quelque temps de la Neva, une imprimante 3D qui vous facilitait grandement la vie. En effet, cet appareil s’est donné pour mission de faire de cette nouvelle forme d’impression une technique accessible à tout le monde. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’imprimante a su séduire le public !

En effet, la campagne Kickstarter de la marque Dagoma a été lancée vers la fin mai, et le succès ne s’est pas fait attendre. La compagnie devait atteindre les 50,000 dollars pour toucher au but, et cela est arrivé en l’espace de 4 heures ! Résultat, plus de 100,000 dollars amassés en une journée et 24 imprimantes vendues. En seulement 24 minutes ! On a connu pire comme lancement d’imprimante.

On est certes loin de la Blackbelt, qui avait exploser les records en réussissant à boucler sa campagne de financement en l’espace de 15 minutes, mais la firme française responsable de la Neva n’a pas à rougir de son petit exploit.

Comme dit plus haut, la Neva se veut être une imprimante 3D à la simplicité évidente. Ainsi, la machine dispose d’un bouton «impression » et d’un autre vous permettant de mettre pause durant une impression. Malgré sa facilité d’utilisation, l’appareil propose également des sympathiques possibilités, l’utilisateur pouvant imprimer des objets multicolores de180×200 mm, le tout à une vitesse d’impression allant jusqu’à 100 mm/s.

 imprimante neva

Petit détail amusant, la Neva a été conçue a été créé via d’autres imprimantes 3D, ces dernières ayant imprimé près de 50% des pièces !

mai 29

L’impression 3D vient en aide à nos genoux

543993570

Vous avez des problèmes de genou ? Dans un avenir proche, ce ne sera peut-être plus qu’une formalité ! En effet, l’impression 3D risque de venir changer la donne ! En effet, un nouvel hydrogel pourrait aider les patients à se faire soigner à moindre coût.

 

Les implants que l’on utilise aujourd’hui pour soigner les genoux comportent deux problèmes : ils ne présentent pas une élasticité nécessaire et sont peu résistants. C’est là que l’hydrogel interviendrait. Pour rappel, cette matière est un polymère insoluble capable de se composer à 99,9% d’eau. Avantage de la matière : outre son excellente flexibilité, elle peut aussi se mêler à l’organisme sans causer de rejets. Des chercheurs ont ainsi réussi à mettre au point un cartilage suffisamment souple et solide pour imiter le cartilage des genoux. Histoire d’affiner le tout, ils ont également ajouté une argile faite de nanoparticules afin de rendre le tout un peu plus souple.

Il suffira ensuite d’imprimer le tout, en se basant sur la structure du genou du patient (en utilisant un IRM pour scanner le corps du patient). Le coût de l’impression ne serait que de 300 dollars et devrait être utilisable après seulement une journée. Une jolie avancé médicale qui n’en est qu’à ses balbutiements et qui devrait connaitre des améliorations à l‘avenir. En effet, les chercheurs veulent désormais mettre au point des hydrogels se rapprochant au maximum du tissu humain.

 

Après la possibilité de se voir offrir des prothèses imprimées, l’impression 3D ajoute une nouvelle corde à son arc.

mai 03

La MIT teste son premier moteur de fusée imprimé

fusée-3d

Plus que jamais, l’impression semble se destiner à un petit voyage dans l’espace. Alors que l’on parle désormais de construire des bases lunaires, voire martiennes, à l’aide d’imprimantes 3D, voilà que l’on évoque désormais la possibilité de créer des moteurs de fusée entièrement imprimés !

La MIT, qui a récemment fait parler d’elle avec son imprimante de bâtiment, se tourne un peu plus vers les étoiles, en testant leur moteur conçu par impression. En partie construit avec des pièces en plastique, ce moteur nouvelle génération a été soumis à quelques tests.

Les résultats sont plutôt encourageants pour une première ! La pièce a pu résister à sa première sortie, même s’il a connu quelques dommages. Un second test a été effectué dans la foulée, et celui-ci s’est montré moins concluant. Néanmoins, le moteur imprimé n’avait été conçu que pour un seul vol et non deux.

Si les tests à venir se montrent concluants, il se peut que l’industrie aérospatiale adopte pour de bon cette technique d’impression révolutionnaire. Pour rappel, une imprimante a même été envoyée sur l’ISS pour permettre aux astronautes d’imprimer des outils et pièces manquantes, au lieu d’attendre une nouvelle livraison d’équipement en provenance de la Terre.

fusée-3d2

L’utilisation massive de l’impression dans ce domaine permettrait aux constructeurs de fusées et autres agences spatiales de faire des économies de coûts assez considérables. Sur le long terme, nous verrons peut-être des engins spatiaux entièrement imprimés s’envoler vers les étoiles. Un projet assez fou qui risque de devenir réalité bien plus vite qu’on ne le croirait.

fév 24

Fini de prendre des photos de soi, faites vous imprimer !

photo-3d

On a tous, plus ou moins, fait ces séances de photos en studio, posant devant la caméra de photographe pour immortaliser un moment en famille ou entre amis. Les choses ont désormais évolué, et au lieu d’avoir votre portrait accroché à un mur, la magie de l’impression va permettre de donner une dimension supplémentaire à vos séances.

En effet, un propriétaire de studio, Kenny Baumgarten, propose à ses clients une séance de photo bien particulière. Au lieu de prendre un seul cliché avec un seul appareil, l’homme va vous prendre sous tous les angles, avec pas moins de 130 appareils ! Un logiciel se chargera alors de reconstituer un modèle en relief à partir des images récupérées.

Une fois l’opération effectuée, ce seront des imprimantes 3D qui prendront le relais afin de sortir une jolie figurine vous représentant avec un souci du détail particulièrement poussé. Un beau moyen d’avoir un souvenir impérissable d’un épisode de sa vie.

L’idée a en tout cas fait des émules, et des pompiers se sont même joints à la partie pour faire photographier et imprimer leur brigade. Ce sont ainsi près de 40 soldats du feu qui se sont vu passer par la case impression afin d’avoir leur version miniature.

photo-3d1

L’arrivée de ces nouvelles imprimantes aura permis de doper l’imagination de certains et les services les plus farfelues commencent à faire leur apparition. Les futurs parents peuvent même, désormais, faire imprimer leur fœtus en 3D. Le fait d’immortaliser ses souvenirs prend désormais une toute autre dimension !

mar 10

Vous allez bientôt pouvoir imprimer vos vêtements

imprimante-electroloom

Qui n’a jamais eu envie de créer ses vêtements à sa guise, sans avoir à être un couturier de renom ? Il se trouve que votre imprimante va pouvoir vous venir en aide. Nous ne parlons bien sûr pas de votre appareil jet d’encre ou toner, mais d’une imprimante 3D qui devrait satisfaire au plus haut point les créateurs en puissance parmi vous !

C’est grâce à une petite startup du nom d’electroloom que votre rêve va pouvoir devenir réalité ! Cela fait quelques années déjà que les têtes pensantes de la boîte planchent sur un projet d’impression de vêtement en 3D. Après une campagne Kickstarter réussie (la belle somme de 82,344 dollars ayant été récoltée en moins d’un mois) et des tests tout aussi concluants, la première imprimante de la boite a enfin vu le jour. « L’electroloom mini » bénéficie d’une technologie du nom de « field guided fabrication », permettant de transformer une solution liquide en fibres solides, afin ainsi de donner vie à des vêtements divers et variés.

Quid de l’imprimante elle-même ? Elle aura l’apparence d’une imprimante 3D classique et serait en mesure d’imprimer vos vêtements en l’espace de 20 minutes !

 imprimante-electroloom2

Les chercheurs d’Electroloom en sont encore aux tests préliminaires, mais les premiers résultats sont en tout cas très encourageants. Aucune date n’est pour le moment annoncée, mais la start-up compte bien révolutionner le monde de l’impression et du prêt-à-porter avec son appareil. Seriez-vous prêt à laisser tomber aiguille et bobines de fil pour une imprimante 3D ?

déc 09

iPrinter : un concept d’imprimante s’inspirant d’Apple

iprinter1

Et si Apple se lançait dans la création d’une imprimante 3D ? Nous vous parlions très récemment de la possible entrée du géant de l’informatique et de la téléphonie dans le mode de l’impression 3D, du fait d’un récent dépôt de brevet impliquant un nouveau type d’imprimante.

 

Alors que tout le monde attend plus d’informations concernant cette éventuelle nouvelle imprimante, un designer du nom de Martin Hajek a eu l’idée de « concevoir » une imprimante qui pourrait parfaitement coller à la vision des fabricants de l’iPad et consorts. Non content de se demander à quoi ressemblerait ladite imprimante, le designer s’est également posé de nombreuses questions, notamment autour de la raison poussant Apple à entrer sur ce type de marché . Il s’est également demandé si cette imprimante serait à l’impression 3D ce que iTunes fut à la musique

Après ce brainstorming intensif, Hajek a donné naissance à l’iPrinter, un joli concept en parfait adéquation avec les autres produits de la marque à la pomme ! On se retrouve ainsi avec un design sobre et racé, évoquant les appareils de feu Steve Jobs et possédant un écran tactile sur le sommet, évoquant un bel iPad. L’imprimante aurait également à sa base un réservoir de résine facilement remplaçable en cas de panne sèche durant l’impression. L’histoire de ne dit cependant pas s’il faudra télécharger des plans d’impression sur iTunes !

iprinter2

Le concept flatte en tout cas le regard et on ignore si Apple s’en inspirera pour mettre au monde sa propre imprimante. Seul le temps nous le dira !

 

déc 03

Apple s’apprête à lancer une imprimante 3D

 

appel printer

 

Alors que l’on connaît la marque de feu Steve Jobs pour ses innovations en matière de téléphonie et de tablettes numérique, voilà qu’Apple s’intéresserait désormais aux imprimantes. Pas question bien sûr de s’attaquer aux machines jet d’encre ou toner, la firme à la pomme préférant se tourner vers le système d’impression qui monte qui monte, les imprimantes en 3D.

Nous n’avons certes pas encore de prototype sous les yeux mais il se dit que la compagnie aurait acheté un brevet cette semaine, brevet tournant autour d’une application permettant d’imprimer des objets en 3D et en couleur.

Si ce le nom de la marque devrait affoler certains fans, l’imprimante d’Apple ne semble pas proposer quoi que ce soit de révolutionnaire. On notera cependant que la plupart des imprimantes 3D existantes seront axées sur une utilisation professionnelle tandis que celles réservées au grand public, quoi qu’« accessibles » coûteront généralement un bras. Est-ce qu’Apple va essayer de chambouler tout ça ? Cela reste à voir. Pour ce qui est de la future imprimante elle-même, on sait d’ores et déjà qu’elle disposera de deux têtes d’impression,l’une pour imprimer l’objet tandis que l’autre servira pour apposer la couleur. A ce titre, différentes méthodes pourront être utilisées, allant du jet d’encre en passant par l’aérographie.

ipad-hp-printer

Les informations demeurent pour le moment assez floues sur cette imprimante et selon le brevet, il se pourrait en tout cas que celle-ci soit réservée pour le grand public, avec possibilité d’imprimer des jouets. Quand pourra-t-on voir le premier iPrinter ? Les paris sont ouverts !