Coronaspresso : le café et l’impression 3D contre la COVID

coffee-capsule-1833012_1280

Savez-vous qu’il était possible de faire des tests de dépistage du COVID en s’aidant de capsules de café, avec un petit coup de pouce de l’impression 3D ? Cette question peut sembler cocasse et pourtant, un chercheur œuvrant aux Pays-Bas, à l’université de Wageningen plus précisément, a proposé cette idée, nommée Coronaspresso.

Pour la mise en place de cette dernière, il a simplement utilisé une capsule de café en aluminium afin de la transformer en réacteur chimique. Il a ajouté à tout cela un petit support en plastique, entièrement imprimé en 3D, afin de contenir les tubes nécessaires à la réalisation des tests.

Le scientifique en question, Vittorio Saggiomo, s’était ainsi posé la question vis-à-vis des PCR, jugeant qu’à l’heure actuelle ils devaient être bien plus accessibles et peu cher, tout en garantissant une efficacité certaine. Ainsi, son procédé nécessite que l’extrait de salive soit réchauffé tandis que des indicateurs de pH se chargeraient de dire si la COVID est présente. Simple, rapide et efficace. La capsule de café sera quant à elle utile du fait de sa capacité à être plongée dans de l’eau bouillante sans aucun problème.

Outre la simplicité d’utilisation, Saggiomo a également fait ressortir que ce procédé ne génèrerait pas vraiment de déchets indésirables, sans compter que le plastique imprimé pourra être biodégradé.

Cette solution on ne peut plus pratique et peu couteuse (que 20 centimes par élément à produire) pourrait être une excellente alternative aux tests actuels. Le scientifique espère déjà que ce procédé connaisse une production massive dans les temps à venir.

Rappelons que de nombreuses innovations liées à l’impression ont vu le jour durant la pandémie, entre les visières imprimées et autres pince-nez en 3D.