jan 23

Innovation : Ricoh s’essaye désormais au monde de l’impression 3D

 

ricoh imprimante

Même s’il ne fait pas partie des grands cadors de l’impression, Rico a depuis longtemps fait son petit bonhomme de chemin dans le monde de l’impression laser. Néanmoins, la demande en imprimantes n’est pas au beau fixe, et le constructeur japonais s’est tourné vers une solution dans l’air du temps : l’impression 3D.

Le constat de Colin Weaver, qui supervise une usine de Ricoh au Royaume-Uni, est assez édifiant. Selon lui, plus personne n’imprime vraiment, surtout avec l’émergence des tablettes et autres gadgets. Cependant, selon lui, tout ce qui se trouve dans une pièce peut être imprimé : chaises, tables, etc… De ce fait, les têtes pensantes de Ricoh ont commencé à chercher des alternatives pour relancer la machinerie de l’entreprise.

L’usine de Ricoh à Telford a déjà pris de l’avance, et la branche a obtenu un contrat avec une société privée en Espagne, cette dernière utilisant la technologie d’impression 3D pour produire des membres prothétiques personnalisés.  Ainsi, Ricoh envisage d’introduire un hydrogel pour impression 3D, qui pourrait être utilisé pour imprimer des répliques d’organes pour des opérations pratiques. Une jolie aubaine pour les hôpitaux qui souhaiterait expérimenter sur de nouveaux types de soin à administrer aux patients.

imprimante ricoh

Ricoh rejoint ainsi des compagnies comme Canon ou HP qui s’essayent désormais à une forme d’impression révolutionnaire. Un changement d’orientation qui pourrait remettre la société sur les rails. Pour information, le marché de la 3D a généré près de 310 millions de dollars en 2015, tandis que le marché a connu une croissance de 104%

jan 18

Le premier instrument imprimé au monde

3Dvarius-violon

Quand on évoque la création d’instruments, d’aucuns pensent aux luthiers et autre artisans façonnant des violons et autres de leurs doigts experts. Néanmoins, l’arrivée de l’impression a apporté de nouvelles possibilités de création. Vous avez toujours rêvez de voir un violon imprimé ? Votre rêve va devenir réalité !

En effet, un ingénieur français, Laurent Bernadac,a ainsi fabriqué un bel instrument à l’aide d’une imprimante. Pas de bois utilisé ici, mais de la résine époxy. Nom de la création, la 3Dvarius, hommage évident au célèbre Stradivarius du luthier Antonio Stradivari.

Il va sans dire qu’imprimer un tel instrument ne s’est pas fait en un claquement de doigt. Ce ne sont pas moins de 24h qui ont été nécessaires pour créer le violon, grâce à 30,000 couches superposées. Le résultat : un bel objet au design innovant, à des lieux du violon traditionnel.

Qui de la qualité du son ? Celui-ci serait de haute volée, malgré la forme qui sort de l’ordinaire ! La création de Bernadac ne date pas d’hier mais vous pouvez désormais vous procurer l’instrument en question pour la modique somme de 8000 euros.

 violon 3D

L’ingénieur a profité de la grande messe de l’électronique qu’est le CES de Las Vegas pour présenter son bébé, et gageons que l’on risque d’entendre parler de ce type d’instrument dans les mois à venir.

Se dirige-t-on vers la création d’orchestres munis d’instruments entièrement imprimés ? Pas sûr que les mélomanes veuillent troquer le bois contre de la résine. Pour le moment !

jan 14

Image Stamp : l’imprimante photo portative de Samsung arrive

image-stamp

Si Samsung est plutôt connue pour ses imprimantes laser et dans une moindre mesure le jet d’encre, la marque coréenne s’aventure parfois sur des terrains moins balisés. C’est le cas avec son imprimante Image Stamp

Il s’agit d’un appareil sans fil et portable, capable d’imprimer des photos ! Si vous avez bonne mémoire, vous n’êtes pas sans savoir que LG avait également sortie une imprimante du même acabit il y a quelques années.

Que ce soit via la technologie NFC ou Wi-Fi, vous pourrez imprimer des photos prises à partir de votre smartphone, le tout avec un petit plus non négligeable. En effet, contrairement à d’autres imprimantes mobiles qui s’appuient sur un ratio 3: 2 pour l’impression des clichés, l’Image Stamp passera par le 16: 9, garantissant que les photos seront imprimées exactement comme elles sont présentées sur l’écran. Comme à l’accoutumée, ce type d’imprimante passera par la technologie ZINK (pour Zero Ink ). Pas de cartouches d’encre donc à l’horizon.

L’imprimante vous donnera également la possibilité d’ajouter un QR Code à votre photo, afin d’y intégrer diverses informations (lieu où la photo a été prise, personnes présentes etc…).

image-stamp2

Présentée durant l’édition 2017 du CES, cette imprimante n’a cependant pas encore livré tous ses secrets. Pas d’infos sur son prix donc (même si certains prévoient un tarif de 140 euros), et les têtes pensantes de Samsung planchent pour une sortie pour le début de l’année.

Préparez-vous donc à imprimer vos plus beaux clichés où que vous soyez !

jan 11

Impression 3D : quand les imprimantes font la joie des cosplayeurs

 

Fallout-Pistol-3d

Si vous êtes un amateur de manga et d’anime, vous avez de grandes chances de connaître le monde du cosplay, cet univers où les amateurs d’univers fantasy rivalisent d’imagination pour créer leurs costumes. Heureusement pour eux, l’arrivée de l’impression 3D a redéfini leur manière de modéliser leurs belles créations.

C’est le cas de Yasu Tano, un cosplayeur chevronné qui a embrassé de plein pied cette nouvelle forme d’impression.

S’étant équipé d’une imprimante Printrbot depuis le début 2016, dans le but d’en savoir plus sur ces imprimantes dont tout le monde, l’homme a rapidement succombé devant les possibilités offertes. Imprimant dans un premier temps des petits objets, il se lance par la suite dans un projet pharaonique : l’impression d’une armure T60 du jeu Fallout.

Une seconde imprimante et des kilomètres de filament plus tard, ce sont près de 422 pièces qui ont été imprimées et ce n’est qu’en septembre 2016 que l’armure a finalement pu voir le jour. Ni une ni deux, Tano s’est présenté à une compétition où il a décroché le gros lot !

Si vous pensez que ce fou de jeux vidéo a pris une pause après sa création, il s’est lancé dans un projet assez fou : peindre toutes les pièces de son armure !

t60 3d

Un projet titanesque qui aura au final près de 110 kilos d’abs et trois kilos de PLA. Une somme de matériaux dantesque pour une armure imprimée du plus bel effet !

On attend désormais de voir ce que ce petit génie va nous imprimer pour cette année !

jan 11

Grièvement blessé, il se fait imprimer une nouvelle machoire

machoire-3D2

Un accident est parfois vite arrivé et peut changer votre vie de façon drastique, et ce n’est pas George Boden, résident de High Easter dans l’Essex, au Royaume-Uni, qui nous dira le contraire. Victime d’une chute de vélo en 2011, l’homme a reçu un impact qui a déchiré une bonne partie de sa mâchoire.

Depuis l’accident, Boden a subi un certain nombre de traitements, dont le plus lourd a demandé aux chirurgiens de prendre l’os de son épaule et de le combiner avec une plaque de titane, afin de créer une nouvelle mâchoire. Cette opération a, cependant, eu pour résultat une mâchoire sans dents du fond, et une bouche de la taille d’une noix.

Grâce à Véronique Sauret-Jackson et son équipe, un modèle 3D de la mâchoire de Boden a été créé à l’aide d’un scanner et d’une imprimante spécifique, utilisant le frittage laser. Une équipe de chirurgiens a, par la suite, rendu la mâchoire de Boden plus affinée et plus proche de sa structure faciale d’avant l’accident fatidique.

Iain Hutchison, qui a dirigé la chirurgie du patient, a expliqué qu’ils avaient utilisé l’impression 3D pour planifier l’opération. L’imprimante a également été utilisée pour créer des dents personnalisées implantées à même la nouvelle mâchoire du patient. L’opération s’est parfaitement déroulée, et Boden est même passé à la BBC, déclarant qu’il était fabuleux voir les prouesses médicales qui peuvent désormais être atteintes à l’aide de l’impression 3D.

 machoire-3D

Une nouvelle vie commence pour cet homme qui a vu sa vie basculer en une fraction de seconde, et rafistoler grâce à une forme d’impression ne cessant de nous impressionner !

jan 10

Rennes accueil son laboratoire d’impression culinaire

renne-imprimante

Vous le savez depuis longtemps, la cuisine et l’impression 3D font très bon ménage. Alors que les constructeurs d’imprimantes rivalisent d’imagination pour nous sortir des imprimantes 3D nous concoctant pizzas et autres cookies, certains hauts lieux de la cuisine et de la recherche s’intéressent également à cette forme d’impression pour gourmands.

En effet, le centre culinaire contemporain de la ville de Rennes a pour objectif d’ouvrir un laboratoire, visant à expérimenter et explorer les différentes possibilités qu’offre l’impression 3D culinaire. Mieux encore, le centre espère convaincre au moins 25 compagnies de se joindre à l’aventure afin d’explorer de nouveaux horizons. Pour informations, sept acteurs du monde de la cuisine se sont déjà joints à l’aventure.

Le centre a déjà trouvé une machine, la Pancake Bot ayant récemment élu domicile dans les lieux. Comme son nom l’indique, cette imprimante est capable d’imprimer de beaux pancakes, pour le plus grand bonheur des gourmands.

Ce n’est bien sûr qu’un début et Freddy Thiburce, directeur du centre, espère pouvoir explorer toutes les possibilités offertes. Quand on sait que les imprimantes 3D peuvent aussi fonctionner avec du chocolat et du sucre.

Au niveau des problématiques que le centre souhaite explorer, l’alimentation de personnes âgées sera l’un des priorités. Les têtes pensantes pourront également s’attabler sur la question de la cuisine faite maison et sur la création pure en relief.

 PancakeBot

S’il n’est pas dit que les imprimantes remplaceront pour de bon les fours et les casseroles,gageons que ces machines risquent d’ouvrir de nouvelles perspectives tant au niveau de la cuisine que de l’innovation.

jan 07

Impression 3D : Canon sort le grand jeu

imprimante-3D-canon2

Alors que nous avons longuement attendu que HP daigne nous donner des informations sur son projet d’imprimante 3D, voilà que son concurrent Canon se décide à entrer dans cette course à l’impression 2.0.

En effet, le géant japonais s’apprête à faire commercialiser son imprimante 3D Marv en Chine. Pour information, ce modèle, visant le grand public, était déjà en activité en Allemagne, en Corée et en Pologne. Curieuse stratégie au premier abord, quand on connait l’énorme succès de la marque sur la planète.

Quoi qu’il en soit, a contrario de HP, Canon veut ainsi démocratiser l’impression 3D, avec un appareil de petite taille et légère (à peine 8 kilos), idéal pour les écoles par exemple. Le prix de lancement en Europe a été de 799 euros, les Chinois peuvent s’attendre à un prix du même acabit. Pour ce qui est des spécificités de l’imprimante, on notera que celle-ci possède un système de sécurité stoppant toute impression si jamais la porte de la machine est ouverte.

Même si Marv joue les discrets, le territoire chinois est loin d’être anodin. En effet, le pays a accueilli les imprimantes 3D à bras ouverts. On ne compte pas moins de 70 000 unités vendues sur le territoire en 2015, et on prévoit 440,000 unités écoulées d’ici 2020. Une véritable manne qui devrait faire plaisir aux constructeurs

.imprimante-3D-canon

Avec désormais deux grands noms de l’impression dans l’arène de la 3D, on se demande si d’autres constructeurs « historiques » voudront également se joindre à l’aventure

.

jan 06

Incroyable : il imprime une arme aux munitions insolites

paperplaneprinter

On nous parle tout autant des imprimantes 3D que des armes imprimées ces derniers temps. Mais si l’on peut effectivement fabriquer des instruments de mort grâce à l‘impression, certains ont parfois des idées autrement plus farfelues et pacifiques !

C’est le cas de Dieter Michael Krone’, qui a eu la bonne idée d’imprimer une arme capable d’envoyer des avions en papier ! On ne parle pas ici de quelques avions volant ici et là, mais d’une véritable mitrailleuse capable d’envoyer des escadrilles d’avions en papier en quelques secondes !

Loin d’être une dilettante dans le sujet, Krone est même une sommité dans l’art de l’avion de papier plié, l’homme ayant écrit des livres sur le sujet, tout en gérant un site vous expliquant l’art du pliage de papier ! L’inventeur a expliqué qu’il avait été bluffé par toutes les possibilités que cette nouvelle forme d’impression pouvait offrir, même si certains éléments de son « arme » ont été rajoutés via des achats divers.

Néanmoins, ce Geo Trouvetou n’a pas voulu mettre les plans de son invention sur Internet, à vous donc de vous fabriquer votre propre arme à avions en papier !

gunprinter

À y réfléchir, Krone vient, ni plus ni moins, de fabriquer une imprimante ultra rapide, louchant sur certains modèles ultra rapides comme la HP OfficeJet X. À l’avenir, les constructeurs pourraient tabler sur des imprimantes imprimant des factures et des dossiers en forme d’avions de papier. Un moyen comme un autre de rendre le monde de l’impression plus ludique !

jan 06

La Nemonic : imprimer vos post-it devient un jeu d’enfant

nemonic-2

 

Vous voulez imprimer de jolis post-it, mais vous ne savez comment faire ? L’imprimante Nemonic devrait vous faire plaisir !

En effet, cette petite imprimante, récemment présentée au CES 2017 à Las Vegas, vous permettra de donner vie à vos impressions diverses, tout en profitant d’un appareil à l’allure discrète, épurée tout en restant très design.

Selon un porte-parole de la compagnie Mangoslab, à qui l’on droit cette petite machine fort coquette, on pourra imprimer des textes et autres graphiques, pour ensuite coller le tout où bon vous semble. Un appareil, en somme, idéal, pour ceux ayant systématiquement besoin de notes dans tous les sens. Idem pour les personnes amatrices de selfie. Il ne faudrait pas plus d’une minute pour imprimer une photo issue de votre Smartphone.

Pas d’encre à signaler dans cette imprimante, mais une impression thermique, à l’image de la droPrinter qui fait l’impasse sur les consommables conventionnels. Petit bémol, imprimante ne peut imprimer des éléments en couleur, pour le moment du moins.

L’appareil devrait coûter 120 $, tandis que ses cartouches de papier spécial devraient se rapprocher des 4 $. On ignore cependant combien de feuilles seront fournies dans la cartouche spéciale

nemonic-1

Même si la Nemonic n’est pas encore en vente, un porte-parole de la compagnie a déclaré qu’il sera ne devrait pas tarder à s’installer sur les étagères de Corée du Sud, du Japon et des États-Unis.

En attendant la sortie de cette imprimante, vous pourrez toujours vous souvenir de sa sortie prochaine en collant un post-it sur votre frigo !

jan 04

Une imprimante sans encre s’apprête à débarquer

Printer-Ink

Difficile d’imaginer nos imprimantes sans encre et pourtant, des têtes pensantes cherchent depuis des années à créer des machines arrivant à se passer du précieux liquide. Que ce soit avec de l’eau, de la chaleur voire même de la pollution, imprimer sans encre est en passe de devenir une alternative concrète.

Ainsi, des chercheurs aux Pays-Bas sont actuellement en train de mettre au point une imprimante pouvant se passer des consommables habituels comme le toner ou l’encre.

Ces anciens étudiants de l’université technique de Delft ont développé une méthode d’impression laser fonctionnant sur n’importe quel papier d’impression, sans avoir besoin d’encre.

Les développeurs, qui travaillent sur ce projet depuis 2 ans, disent que le produit de leur recherche sera dans les magasins dans les années à venir. Pour ce qui est de la méthode utilisée, l’imprimante passe par une technique appelée carbonisation, créant un faisceau infrarouge passant par des lentilles spéciales, « brûlant » les feuilles de papier tout en y imprimant des petits points noirs faits de carbone. Néanmoins, passer par la carbonisation du papier ne fut pas une mince affaire, cette méthode nécessitant un réglage aux petits oignons au niveau de l’intensité du faisceau. Gageons que de nombreuses feuilles ont été carbonisées pour le bien de l’expérience !

imprimante-sans-encre

Les développeurs espèrent que cette imprimante sans encre laser fournira une solution d’impression efficace pour les principaux fabricants , même si les grandes compagnies comptent justement sur la vente de consommable pour générer leurs profits. L’avenir nous dira si cette méthode sera adoptée ou pas.