fév 02

Des oreilles imprimées au secours des enfants

Oreille3D1

Les malformations corporelles ne sont jamais agréables à voir, et il faut parfois de nombreuses et couteuses opérations pour pouvoir réparer tout cela. C’était sans compter l’impression 3D, qui arrive désormais à faire des miracles au niveau médical.

Nouvel exploit en date : des chercheurs en Chine ont découvert un moyen de venir en aide aux enfants atteints d’une malformation à l’oreille. Mieux encore, les têtes pensantes seraient arrivées à leurs fins en utilisant une imprimante ainsi que les cellules des patients. Ce sont cinq enfants atteints de microtie qui ont été choisis pour essayer cette nouvelle forme de greffe.

S’il existe des moyens pour « effacer » cette malformation, il n’existait jusque-là aucun moyen de redonner aux malades des oreilles ressemblant aux vraies. C’est désormais possible, grâce aux imprimantes 3D.

C’est en s’aidant de cellules se trouvant dans le cartilage de l’oreille que l’opération a été réalisée. Lesdites cellules ont ensuite étaient développés au cœur d’une moulure conçue par impression. Les patients ont ensuite reçu le tout en greffe, à la place de leurs oreilles (ou du moins là où devaient se trouver leurs oreilles).

Avec le temps, les greffes ont commencé à se mêler au reste du corps des enfants, la peau de ces derniers épousant au fil du temps les contours des greffes.

enfant2

Cela fait maintenant deux ans que cette technique a été utilisée pour la première fois et si cette technique s’avère aussi efficace qu’on le dit, les personnes souffrant de cette malformation à l’oreille auront enfin une solution à leurs problèmes.

                                         

avr 25

Impression 3D : un cheval échappe à l’euthanasie grâce à une prothèse imprimée

Miniature horse Shine is fitted with a prosthetic hoof at Colorado State University's Veterinary Teaching Hospital, April 19, 2016.

Victime d’une violente attaque, l’ayant laissé avec une patte sérieusement endommagée, un petit cheval nommé Shine était condamné à se faire euthanasier, au vu de sa blessure. Malgré des soins intenses pendant deux mois, l’animal s’en remettait à peine, et la perspective d’une mort certaine se profilait à l’horizon. Mais une fois de plus, l’impression allait venir à la rescousse.

C’est une vétérinaire chevronnée, Laurie Goodrich, qui a pratiqué l’intervention visant à enlever la patte endommagée de l’animal. Près de deux heures ont, ainsi, été nécessaires pour que l’intervention soit un succès total.

Mais avant cela, les docteurs avaient pris soin de scanner le membre de l’animal, afin d’en faire une réplique imprimée. C’est une compagnie, du nom d’Orthopets, qui s’est chargée d’imprimer la prothèse. Celle-ci n’en est pas à sa première intervention de ce genre, le petit cheval étant le quatrième à profiter de leur savoir-faire

Fort heureusement, Shine étant un animal relativement léger, la pose de la prothèse 3D s’est passée sans problème. Pour information, un cheval normal peut peser jusqu’à 2,000 livres, ce qui serait une charge bien trop importante pour une prothèse.

 prothèse-imprimée2

Godrich est, quant à elle, satisfaite de l’issue de l’histoire, d’autant qu’elle n’avait, en 25 ans de carrière, jamais pratiqué ce type d’intervention. Comme elle le rappelle, la pose de cette prothèse va non seulement changer la vie de Shine, mais elle lui a également permis d’échapper à la mort. Suite à l’intervention, qui s’est déroulée le mois dernier, l’animal se porte très bien, et peut désormais marcher, voire trotter.

avr 21

Résine nouvelle génération : quand impression rime avec dentition

dents-3d

Il est, au premier abord, peu probable, de voir un dentiste utiliser une imprimante pour vous soigner. Pourtant, avec l’émergence de la technologie d’impression 3D, soigner vos bobos buccaux via une imprimante n’a plus rien d’improbable.

Les innovations concernant les soins via impression ont le vent en poupe, et la firme Formlabs vient d’annoncer la mise au point d’un nouveau matériau qui va faire le bonheur des prothésistes dentaires.

Le matériau en question, une résine compatible avec les imprimantes 3D Form 2, est biocompatible, et devrait changer la manière de faire des dentistes. La matière en question permet de créer des guides chirurgicaux, à partir de scans en relief, parfaitement adaptés pour les implants dentaires. Un simple balayage avec une caméra spéciale dans la bouche d’un patient, et il sera possible d’avoir un modèle imprimé parfaitement compatible à la bouche du patient.

Selon le Dr Michael Scherer, l’utilisation de cette résine va considérablement faciliter le travail des chirurgiens. Ainsi, le temps de pose de la prothèse sera raccourci, et la précision de l’ensemble sera accrue.

dents 3d

Un tel procédé était autrefois très compliqué à réaliser, en raison du coût exorbitant de l’opération. En effet, les cabinets devaient, auparavant, faire appel à une tierce compagnie pour fabriquer des prothèses exorbitantes, avec un délai d’attente assez long. Il suffit désormais d’une petite heure pour imprimer ladite prothèse.

Si jamais vous souhaiter vous procurer la résine magique, celle-ci est d’ores et déjà disponible, au prix de 375 euros la recharge d’un litre.