avr 05

Une encre invisible au contenu surprenant

encre invisible

 

Qui n’a jamais eu envie d’utiliser de l’encre invisible pour s’amuser ? Certaines hautes instances ont même eu recours à ce type de subterfuge durant des conflits. Ainsi, les espions britanniques expérimentaient toutes sortes d’encres invisibles pendant la première guerre mondiale. En 1915, un espion a même trouvé une encre au contenu surprenant. Son ingrédient secret? Le sperme.

Le fondateur et chef du MI6 de l’époque, le capitaine Sir Mansfield Cumming, aurait, supposément, déclaré que chaque homme pourrait être son propre stylo, lorsqu’on lui a fait part de l’idée. Le seul problème? Si »l’encre » n’était pas tout fraiche, les lettres imprimées risquaient d’avoir une odeur désagréable.

Ainsi, un espion qui était stationné à Copenhague s’était fait une provision de sperme dans une bouteille, et ses lettres arrivaient souvent avec une mauvaise odeur. Le capitaine Cumming a alors insisté pour que cette méthode soit utilisée avec une impression nouvelle à chaque missive envoyée.

Si la méthode a relativement fait ses preuves, la suite de cette curieuse aventure expérience a pris une mauvaise tournure. L’officier inconnu qui a découvert cette encre invisible naturelle a tellement été brimé par ses collègues qu’il a été forcé de changer de département.

encre invisible2.

L’utilisation de cette encre a peut-être été sporadique, mais elle a quand même eu l’honneur d’un passage dans le livre « MI6 : The Real James Bonds 1909-1939 », un ouvrage revenant sur les espions de la seconde guerre.

L’encre n’est pas avare en histoires surprenantes et vous risquez désormais de regarder vos cartouches différemment.

mar 21

Living Ink : une encre magique à base d’algues

living ink

Il existe de multiples types d’encre, même si le public retiendra généralement ceux présents dans nos cartouches. D’autres liquides alternatifs existent cependant, à l’image de la Living Ink, une encre fabriquée à base d’algues.

Ainsi, deux chercheurs spécialisés dans la plante marine,Scott Fulbright et Steve Albers, ont conçu un liquide à la particularité intéressante. En effet, ladite encre n’apparaît qu’après avoir été exposée pendant quelque temps à la lumière du jour !

Une curiosité qui n’est, cependant, pas apparue du jour au lendemain.

Fulbright a, depuis longtemps, étudié les caractéristiques des algues. Il s’est ainsi rendu compte que les algues possédaient, de fait de leur composition, de nombreux avantages liés, notamment, à la couleur. Cherchant un temps à concevoir des encres pour imprimantes, à base d’algues, le chercheur va se rendre compte, après quelques expériences, que la colorimétrie de l’encre changeait après quelques jours.

Réfléchissant par la suite, avec son compère Albers, à une possible utilité pour cette encre, Fulbright décide d’en équiper un stylo pour en faire une encre « progressive » . Ainsi, un message, ou un dessin, fait sur une feuille de papier pourra apparaître après quelques jours. Idéal pour faire une jolie surprise à un proche, par exemple.

living ink2

Satisfaits, et plutôt confiants quant au potentiel de cette encre, les deux hommes lancent une campagne sur Kickstarter en décembre dernier, afin de lancer leur stylo Living Ink. La campagne est un joli succès, tant et si bien que la jolie somme de 60,000 dollars est récoltée. Une commercialisation est d’ores et déjà prévue pour juin 2016. Aucune annonce n’a été faite quant à l’éventualité d’une cartouche d’encre contenant le liquide magique. Du moins, pour l’instant!