avr 02

La petite Faith profite enfin de la vie grâce à son bras imprimé

 

La technique de l’impression 3D ne cesse de faire des miracles de nos jours et ce n’est pas la petite Faith Lennox qui viendra nous dire le contraire. En effet, cette Californienne de 7 ans, privée de son bras gauche depuis l’âge de 9 mois, va pouvoir profiter de la vie comme il se doit à l’aide la prothèse qu’on lui a imprimée.

S’étant tout d’abord tourné vers la société E-nable, une ONG se spécialisant dans ce genre d’affaire, les parents de Faith se sont heurtés à un petit problème. En effet, cette forme d’impression révolutionnaire fait tellement fureur que leur petite fille s’est retrouvée sur une liste d’attente. Loin de se décourager, ils se sont alors tournés vers Build It Workspace , une autre compagnie fondée il y a à peine un an par un ingénieur du nom de Mark Lengsfeld . Bien que la compagnie ait imprimé jusque-là de nombreux éléments pour des véhicules par exemple, c’est la toute première fois qu’ils s’occupaient d’un bras entièrement imprimé.

C’est cette semaine que la petite handicapée et s’est montré plus qu’enthousiaste à son arrivée, d’autant plus que sa prothèse imprimée arbore ses couleurs préférées, le bleu et le rose. Ses parents sont tout autant ravis, son père Greg affirmant que les choses seront désormais plus simples pour elle et qu’elle pourra enfin faire certaines plus facilement, comme monter à vélo.

Même si Faith devra changer de prothèse très régulièrement, son coût dérisoire (à peine 50 dollars) rendra l’opération plus qu’abordable, sans compter que la technologie sera appelée à évoluer au fil du temps, offrant ainsi des prothèses encore plus pratiques.

Autrefois cantonnées à imprimer feuilles et photos, les imprimantes servent désormais à redonner le sourire aux personnes peu gâtées par la vie !

mar 31

Epson lance un système d’encrage XXL

 

Même si l’impression laser a bien plus la côte que sa comparse à jet d’encre dans les petites entreprises,cette dernière fait quand même de la résistance et Epson s’apprête à lancer un nouveau type de consommable  se voulant moins gourmand en énergie et surtout plus bon marché!

La solution viendrait ainsi d’un nouveau type de container d’encre, le  “Replaceable Ink Pack System” (ou RIPs pour les intimes) qui devrait permettre à tout un chacun d’imprimer pour un bon bout de temps! Ressemblant vaguement à une outre à vin, ce container contiendrait assez d’encre pour sustenter une imprimante pendant longtemps ( on parle de 75 000 pages!!!) et serait d’autant plus très facile à remplacer. A ce titre, un journaliste avait été invité lors d’une conférence à Vienne a essayer de changer l’une de ces cartouches XXL, réussissant à le faire en à peine quelques secondes.

Epson compte ainsi concentrer ses forces sur  sa gamme d’imprimantes Workforce, ce qui devrait permettre l’impression des traditionnelles feuilles A4 mais aussi des feuilles A3. Aucun prix n’a néanmoins été communiqué pour le moment.

 

Ce lancement vient nous rappeler que les cartouches conventionnelles ne risquent plus sur le long terme d’avoir le monopole de l’impression jet d’encre, les alternatives pour passer outre le cout de ces consommables étant de plus en plus nombreuses. A ce titre, le RIPs  n’est pas sans rappeler le système d’encrage en continue ou CISS qui permet à l’utilisateur d’imprimer en grande quantité mais surtout pour un prix moins couteux.

Les constructeurs semblent en tout cas de plus en plus conscients des couts parfois exorbitants de leurs produits et nous ne pouvons qu’espérer que de nouveau moyens d’imprimer tout autant accessibles pour l’utilisateur lambda que pour l’employé de bureau verront le jour!