nov 01

Pen printer : l’imprimante légère comme une plume

 

Nous vous avions déjà parlé d’une imprimante utilisant de vieux morceaux de crayons en guise de carburant pour impression.  Il n’y avait aucune raison pour que les possesseurs de vieux stylos soient mis de côté et c’est ainsi que deux designers coréens, Tae-jin Kim et Su-in Kim, ont conçu la Pen printer, une imprimante donnant une seconde chance à vos vieux stylos au lieu qu’ils finissent à la poubelle!

Si vous jetez un coup d’œil dans le tiroir de votre bureau, vous avez de fortes chances d’y trouver un amas de stylos usagés ne demandant qu’à faire un dernier baroud d’honneur avant de finir dans une décharge. Ce serait désormais possible avec la petite machine conçu par les deux têtes pensantes. Plus la peine d’utiliser de couteuses cartouches d’encre, le fond de vos stylos feront ainsi parfaitement l’affaire. Il suffira ainsi de mettre votre vieux stylo dans la machine qui se chargera de pomper l’encre restante afin de pouvoir imprimer à votre guise.
Outre cette idée aussi brillante qu’ingénieuse, nos deux inventeurs ont aussi tenu à soigner l’apparence de leur Pen Printer. Les formes se voudront à la fois fines et élégantes et cette petite imprimante maligne pourra facilement se glisser dans votre sac pour que vous puissiez l’apporter où bon vous semble. Il vous suffira ensuite de le brancher via un câble USB à votre ordinateur et autre Smartphone pour avoir votre document fraichement imprimé.

Vous vous demandez comment faire pour avoir cette petite merveille chez vous? Vous risquez alors d’attendre un petit bout de temps car la Pen Printer n’est pour le moment qu’un concept qui attend tranquillement de voir la technologie évoluer pour pouvoir exister pour de vrai. En attendant, n’hésitez pas à stocker vos stylos usagés, on ne sait jamais!

oct 16

La Instant Printer Cartridge : rapide et écolo

 

 

D’un côté nous avons les sempiternelles imprimantes bardées de technologie et de composants résolument toxiques qui encrassent la nature. De l’autre nous avons parfois, sortis de nulle part, des concepts qui essayent de bouleverser l’ordre établi en proposant des idées à l’exact opposée de nos machines actuelles. La Instant Printer Cartridge  se place dans la seconde catégorie et propose ainsi une imprimante résolument écolo!

L’une des principales particularités de cette imprimante que nous devons à deux à deux designers chinois, Chia-Chen Hsiao et Yuexun Chen, est le fait qu’elle soit à la fois une imprimante et une cartouche d’encre! En effet, pas de chichis au niveau du design, la Instant Printer va à l’essentiel et propose un appareil n’ayant pas besoin d’aller rejoindre le reste de l’imprimante. Plutôt petite de taille, il vous suffira de brancher l’appareil de votre choix (appareil photo, caméscope ou autre) via un câble USB et vous pourrez choisir puis imprimer votre cliché de manière quasi instantanée.

Il est vrai que vu la taille des plus réduites de l’appareil il ne vous sera pas non plus  possible de sortir des montagnes de photos mais si vous avez besoin d’un cliché dans la minute qui suit, il vous suffira d’enlever le petit papier sur le côté , de sortir votre câble et le tour est joué.  Histoire de faire plaisir aux afficionados de machines peu polluante, on pourra aussi noter que cette machine est construite à partir de papier mâché!  Il va sans dire qu’il sera plus qu’aisé de faire passer la Instant Printer à la case recyclage!

Comme à l’accoutumée, on notera que les concepts les plus brillants seront ceux qui tarderont le plus à se faire commercialiser correctement. Il n’est pas dit que cette jolie petite idée atterrisse sur nos étagères mais on est en droit de se dire qu’entre les imprimantes à énergie solaire ou fonctionnant au thé, l’une d’elles finira bien par sortir du lot!


Le 3Doodler 2.0 : un stylo faisant office d… par encros

oct 11

L’imprimante solaire : de l’ombre à la lumière

 

panneau-solaire

Difficile de voir à première vue dans les imprimantes des machines ayant des velléités écologiques. On a tout ou presque reproché à ces appareils, que ce soit leur composants extrêmement polluants ou leurs consommables aussi onéreux que dangereux pour l’environnement. Dans ce tableau tout sauf idyllique, certaines personnes s’évertuent heureusement à changer notre vision des choses, à l’image de ce designer du nom de Miguel Liberal Olcoz qui a mis au point une imprimante qui change de l’ordinaire.

 

Une imprimante marchant à l’énergie solaire, voila une chose que l’on a peu coutume de voir. Derrière cette idée au premier abord farfelue se cache en fait une véritable envie de casser les clichés de la machine gourmande en énergie qui affole nos factures en fin de mois.  Nous connaissons tous les cellules photovoltaïques  qui grâce à leurs capacités permettent de générer de l’énergie électrique. Appliquées à différents domaines déjà (bâtiment, automobile etc), c’est au tour de l’impression d’en bénéficier! Avec sa fine couche de cellules posée sur le dessus, plus besoin de chercher une prise pour utiliser l’imprimante, quelques heures d’exposition à notre soleil devrait suffire.

Outre son utilisation judicieuse de l »énergie solaire, cette imprimante brille par son ergonomie et son design à la fois simple mais terriblement pratique. Ainsi, si l’envie vous prends d’aller faire un tour avec votre imprimante ( ou si vous êtes du genre à avoir de nombreux rendez-vous d’affaire) , il vous suffira de glisser votre appareil dans votre sac et le tour est joué. Il suffira de laisser l’appareil quelques heures à la fenêtre si jamais vous êtes à court de batterie!

Solar printer

Si ce concept existe bel et bien, peu d’informations circulent au final sur celui-ci. Que ce soit au niveau de ses fonctionnalités et de ses capacités d’impression, pas grand chose à se mettre sous la dent. Il est dommage de voir que ce type d’appareil à forte vocation écologique ne soit encore  inconnu du grand public et l’on souhaite sincèrement qu’un distributeur ou une grande marque s’intéresse de plus près à ce type d’imprimante, histoire qu’elle se fasse une place au soleil!


La première base lunaire imprimée bientôt en… par encros

oct 04

L’imprimante SWYP : imprimez avec classe!

 

Alors que tout le monde table ces temps-ci sur l’impression 3D, les concepteurs d’imprimantes ne sont pas en reste et il n’y a pas un jour où leurs neurones ne mettent au point des concepts d’imprimantes aussi innovants qu’intéressants. Prenons le cas de la SWYP par exemple. Acronyme de “see what you print” ( “regardez ce que vous imprimez”),  la SWYP propose de mettre au placard les traditionnelles imprimantes de papa pour faire entrer l’impression dans le 21ème siècle!

On est un peu forcé de l’admettre, aussi performantes qu’elles peuvent l’être, les imprimantes suivent le même schéma de fonctionnement depuis des années et faire ressortir ses dernières photos de vacances n’est pas vraiment la plus passionnante des activités. Une petite boite basée à Seattle a décidé de donner un coup de neuf à notre manière d’imprimer grâce à sa petite création, j’ai nommé donc la SWYP. On est surpris au départ par l’aspect à la fois épuré et stylisé de la bête, avec son look évoquant plus la tablette tactile que l’imprimante à jet d’encre. Cette ressemblance est plus que fortuite car la SWYP se base exclusivement sur la technologie tactile pour fonctionner.

Cette imprimante dispose ainsi d’un bel écran tactile d’où il est possible de gérer les documents ou photos que vous voulez imprimer tout en jouant les maestro avec les diverses options pour retoucher le tout. Pas besoin de passer par votre ordinateur, il est possible de brancher votre appareil photo ou de connecter votre Smartphone à la SWYP directement pour pouvoir modifier vos fichiers à votre guise.  Une fois que tout est prêt, il suffira de faire “glisser” la photo ou le document vers la sortie et le tour est joué! Il suffira ensuite de replacer la petite protection métallique , qui fait aussi office de bac à papier, après utilisation afin de protéger l’écran et voila!

Vous rêvez de voir trôner ce bel appareil sur votre bureau ou dans votre salon? Sortez les mouchoirs, Artefact, la boite responsable de la SWYP, ne compte pas commercialiser sa petite création mais veut surtout interpeler le landerneau de l’impression en proposant un concept qui soit véritablement en adéquation avec notre époque.  On peux d’hors et déjà prier bien fort pour que le message arrive aux grandes pontes du marché!

 

                                       

sept 20

L’imprimante Stack : une machine au sommet!

 

 

Lorsqu’il s’agît de trouver des concepts d’appareils assez farfelus, il y a un pays qui se démarque très souvent des autres, j’ai nommé le pays du soleil levant ou le Japon.  Le monde de l’impression n’échappe pas à la donne  et voila que nous arrive la Stack (littéralement “tas” en anglais), une imprimante qui combine ergonomie et originalité!

Vous avez tous en tête le design d’une imprimante lambda, avec son réservoir à papier à l’arrière. La stack fait fit de ce type d’installation pour proposer un fonctionnement résolument autre. En effet, il suffit de déposer l’imprimante sur un tas de papier ( d’où le nom stack)  et celle-ci se contentera d’avaler les feuilles de papier une à une avant de les faire ressortir par le haut.  Vous retrouverez ainsi à force le tas de papier d’en bas…en haut! Il n’y aurait pas de limite au nombre de feuilles pouvant être aspirées, même s’il serait quand même conseillé de ne pas en mettre 500 d’un coup!

Nous devons ce concept assez intéressant à un jeune ingénieur nippon du nom de Mugi Yamamoto qui voulait avec son imprimante créer un appareil misant à fond sur l’ergonomie. Nos imprimantes peuvent non seulement être gourmande en cartouches d’encre mais aussi en place et il faut parfois faire des pieds et des mains pour arriver à caser l’appareil sur notre bureau. En enlevant l’un des éléments les plus encombrants de la machine, la Stack offre ainsi un gain de place non négligeable tout en étant plus facilement transportable que ses congénères.

 

Loin d’être une simple lubie, la Stack gagnerait en tout cas à être commercialisée et Yamamoto fait actuellement le tour des investisseurs et des boites afin de pouvoir mettre son imprimante en vente. Attendons donc de voir si l’on pourra un jour imprimer nos tas de papier à la chaine!


Comment changer le format du papier d’une… par encros

sept 16

L’Atomium, l’impression 3D au menu du jour

Nous vous le disions depuis longtemps déjà, les fonctionnalités et les possibilités des imprimantes 3D sont telles qu’un jour on finira par pouvoir imprimer sa future épouse ou son animal de compagnie! Nous en sommes bien évidemment pas encore là mais nous savons déjà par exemple que ces nouvelles imprimantes ont une relation très privilégiée avec…la nourriture. En effet, entre les pizzas et les gâteaux de mariage, l’impression en 3D semble être devenu le péché-mignon des cuistots en herbe et ce n’est pas l’Atomium qui viendra nous contredire!

On retrouve derrière le concept de cette imprimante une jeune ingénieur brésilienne du nom de Luiza Silva qui semble vouloir allier haute technologie et plaisir gustatif. Là où l’Atomium tire son épingle du jeu, c’est dans son fonctionnement même. Vous avez toujours voulu donner vie à vos créations culinaires dessinées à la va-vite sur un morceau de papier? Atomium est là pour combler vos désirs! En effet, cette dernière aurait la possibilité de scanner un dessin en 2D avant de reproduire le met désiré en deux coups de cuiller à pot grâce à des molécules alimentaires.
Histoire d’en rajouter au niveau des innovations, l’Atomium s’activera au moyen d’un scan d’empreinte, reconnaissant ainsi son utilisateur tout en prenant en compte les informations concernant la santé du futur utilisateur. En effet, outre le fait de matérialiser vos envies, l’Atomium se veut être une machine donnant un coup de pouce à la bonne nutrition de ses utilisateurs! Comment allier l’utile à l’agréable en somme.

atomium

Avec son design des plus coquets et ses couleurs vives, l’Atomium a de quoi faire saliver et si vous avez déjà envie de faire cuire votre prochain gâteau avec cette imprimante, il va vous falloir attendre encore un peu car comme dit plus haut l’Atomium n’est pour l’instant qu’un concept ayant fini sur le podium d’un concours initié par la marque Electrolux. Mais au rythme où vont les choses (vous pensiez vraiment qu’on aurait pu imprimer une arme à feu ou une quatre fromages il y a dix ans de cela?) il ne faudra pas s’étonner de voir débarquer ce petit bijou dans un futur pas très lointain!


Découvrez les pâtes 3D de la marque Barilla par encros

sept 04

L’Origami de Samsung, une imprimante qui va faire un carton

Qui n’a jamais rêver d’assembler soi-même sa propre imprimante? Si ce n’est pas le cas, sachez que la firme sud-coréenne Samsung vient de mettre au point un curieux prototype répondant au doux nom d’Origami.  Pourquoi une telle appellation? Tout simplement parce que l’imprimante se monte en un tourne-main de la même manière qu’un origami!

C’est dans le courant de l’année 2013, lors d’un concours de design plus précisément, que ce curieux prototype a fait son apparition devant le grand public et ce dernier n’a pas manqué d’être surpris face à l’originalité de l’Origami. Mis à part l’aspect éminemment ludique de l’imprimante , on retrouve surtout une volonté chez la marque de promouvoir des appareils se voulant résolument écologiques et c’est pour ça que vous ne trouverez non pas une structure faites avec du plastique conventionnelle mais plutôt une cuirasse constituée de carton recyclé! A l’heure où le gratin du monde de l’impression fait des pieds et des mains pour sortir des monstres de guerre faisant appel à moult composants ultra sophistiqués et pas forcément écologiques, c’est un  geste à la fois bien curieux et bienvenu que nous offre le géant de l’électronique.

Pour ce qui est de l’appareil lui-même, nous retrouvons donc une imprimante marchant à la cartouche de toner qui sera néanmoins pourvue d’un mécanisme faisant appel non pas à du carton mais à du plastique et quelques minéraux. Si les concepteurs vantent les qualités écologiques de la machine, certains se demandent si elle répondra présente au niveau de la durabilité, surtout au vu des matériaux utilisés. Si les têtes pensantes derrière l’Origami l’affirment avec un grand oui, on serait curieux de pouvoir le constater par nous même.  Néanmoins, il n’est pas encore certain à l’heure qu’il est que Samsung commercialise l’Origami à grande échelle, même si d’autres concepts tout aussi originaux qu’écologiques aussi présentés durant l’année pourraient bénéficier de leur côté d’une distribution massive.

 

En tout les cas, les plus écolos d’entre nous attendent de pied ferme de pouvoir monter eux-mêmes leur imprimante avec des matériaux recyclables, à la grande joie de Mère Nature!


Les imprimantes écolos de Samsung débarquent! par encros

juil 26

Quand les imprimantes sortent de l’ordinaire

On a tous en tête une image bien précise de l’imprimante, que ce soit au niveau de son design ou de ses fonctionnalités. Néanmoins, quelques inventeurs plus ou moins farfelues décident parfois de sortir des sentiers battus afin de proposer des concepts résolument originaux et parfois plutôt intéressants. Petits florilèges d’imprimantes qu’on verra peut être un jour :

 

 

  • L’imprimante 3D pour nourriture :

concept1

On a vu ces derniers temps une recrudescence d’imprimantes 3D  offrant toujours plus de possibilités en terme d’impressions, notamment au niveau culinaire. Ce concept imaginé dans le cadre d’un concours imaginé par la firme Electrolux nous présente une imprimante qui sera capable d’imprimer de la nourriture. On sort radicalement du design habituel de l’imprimante pour se retrouver avec un appareil évoquant à la fois une cafetière hi-tech et un lampe à lave.  Vu son aspect des plus élégants, on serait plus tenté de s’en servir comme objet de décoration plutôt que comme objet du quotidien!

 

  • La AVES, quand la nature inspire l’impression

concept 2

On retourne vers l’imprimante jet d’encre conventionnelle avec la AVES, conçu par un designer du nom de Myo Wi. Encore une fois, le design de la bête flatte vraiment le regard et le concepteur aurait puisé son inspiration dans certains éléments de la nature ( des fleurs mais aussi des oiseaux) pour mettre au point son appareil. Lorsque celle-ci est en mode marche, elle est censé se “déployer” sous les yeux ébahis de l’utilisateur, sans pour autant qu’elle décolle de votre bureau. A la fois fin et racé, l’AVES  serait en tout cas un joli petit appareil à posséder chez soit

 

 

  • Textbase : quand impression rime avec religion

concept3

On dit au revoir aux designs stylisées avec la Textbase qui propose de son côté un look résolument austère pour une fonction assez inattendue! Vous êtes en perte de foi? Pas d’inquiétude, cette imprimante vous rappellera régulièrement à l’ordre en imprimant de temps en temps des extraits de textes issues de la Bible et trouvables en ligne.  On s’imagine très bien que cette imprimante pourra très bien s’adapter aux différentes religions et attendons nous à la voir chez les plus fervents croyants mais aussi dans l’église la plus proche de chez vous!


La Braigo : L’imprimante Braille en Lego par encros

juil 17

Ink Remover Printer, ou comment donner une seconde vie à vos feuilles imprimées!

 

Dans la lutte perpétuelle des concepteurs de nouvelles imprimantes, le but recherché est quasi systématiquement d’augmenter au mieux la capacité de nos machines, les rendant non seulement plus performantes mais parfois plus gourmandes en consommables.  Il arrive cependant que certaines têtes pensantes  pensent différemment en proposant des concepts tranchant radicalement avec les velléités habituelles des constructeurs.

C’est dans cet état d’esprit que nous arrive le Ink Remover Printer. Votre anglais est un peu rouillé? Sachez que ce nom veut littéralement dire “imprimante enlevant l’encre”. Ce concept plutôt original nous vient de Corée du Sud ( où nous avions déjà vu d’autres concepts assez cocasses comme l’imprimante fonctionnant au thé) et c’est un certain Kim Su Yeon qui en est l’instigateur. L’idée derrière le Ink remover Printer est assez simple : permettre une utilisation plus judicieuse et plus écologique  de vos feuilles de papier au lieu d’imprimer à tout va et d’en gaspiller . Ainsi, un petit tour dans l’appareil et votre feuille de papier sera à nouveau utilisable!

Ce concept d’imprimante a en tout cas tout pour plaire. Nous avons un appareil au look à la fois simple et élégant et dont l’utilisation semble relativement facile. Nous ne reviendrons pas sur sa fonction résolument économique et écologique et le seul reproche que l’on pourrai lui faire est que pour l’instant, nous sommes face encore une fois à un concept qui n’est pas prêt de connaitre les joies d’une commercialisation à grande échelle.  Un de ces appareils chez vous ou au bureau et ce serait quelques centaines d’arbres qui pourraient être sauvés chaque année!

Ce n’est pas la première fois qu’un concept d’ imprimante pouvant effacer des feuilles déjà imprimées pointe le bout de son nez  mais encore une fois on risque d’attendre encore un petit bout de temps avant que l’on ne voit débarquer le Ink Remover Printer chez nous. A une époque où le gaspillage et la surconsommation font rage, il apporterait une dose d’oxygène non négligeable à nos consommation de papier!


Découvrez l’imprimante Prepeat qui imprime sans… par encros

juin 21

Quand l’imprimante fait ami ami avec votre tranche de pain!

 

Pour beaucoup d’entre nous, le réveil au petit matin est un  moment plus ou moins (dés)agréable et il n’y a rien de mieux pour se donner du courage qu’un bon petit déjeuner.  Histoire de rendre ce dernier moins austère et  un peu plus fantaisiste, voila qu’une nouvelle lubie est en train de se glisser sur la table de la cuisine. En effet, il faudra désormais faire de la  place entre le jus de fruit et le bol de céréales car voila que les imprimantes pour tranches de pain font leur apparition!

On a tous ou presque sur notre table un grille-pain au look plus ou moins ringard et histoire de dynamiser l’image de notre appareil, quelques designers ont eu l’idée de s’inspirer de nos chères imprimantes pour faire de vos petits-déjeuners un instant résolument plus ludique! Evacuons déjà le fantasme suivant : l’imprimante pour tranche de pain n’utilisera pas  (pas pour l’instant du moins)de cartouches remplies de confiture ou de beurre.  En guise d’impression, vous aurez surtout droit à un toastage en bonne et due forme de votre pain de mie avant qu’il ne finisse dans votre estomac.

Deux concepts sortent un peu du lot. Nous avons à notre droite la Zuse, grille-pain s’inspirant des premières imprimantes matricielles afin de donner un peu plus de personnalité à votre futur toast. Capable d’imprimer des “images” de 12 x 12 pixels, cette petite machine s’appuiera sur les quelques images disponibles dans son disque dur pour imprimer de manière aléatoire un joli petit dessin sur votre tranche de pain. Mignon et ludique, un joli petit moyen en somme d’avoir le sourire avant d’attaquer la journée!

zuse printer

 

De son côté, la Toaster Printer flattera surtout le regard avec son look classieux et épuré s’inspirant autant de la machine à faire des pâtes que de l’imprimante conventionnelle mais pas de jolis petits dessins de son côté, juste un petit coup de chaud bien ordinaire et puis voila. A réserver surtout aux amateurs de concepts un peu plus tape-à-l’œil

printer tioaster

 

Il va de soi que l’utilité de ces appareils est somme toute assez relative mais avouez quand même qu’une tranche de pain de mie a plus de panache quand elle arbore un joli dessin fraichement imprimé!


Découvrez Bocusini :l ‘imprimante qui imprime… par encros