nov 25

Une imprimante rétractable signé Lexmark

 

S’il y a une chose qui  aura souvent tendance à porter peine aux utilisateurs d’imprimantes jet d’encre, toner ou 3D, c’est la place! Ces machines sont connues pour leur fâcheuse tendance à prendre de la place, forçant ainsi l’utilisateur à faire des pieds et des mains pour trouver un semblant d’espace sur leur bureau.

Fort heureusement, la miniaturisation apporte désormais son grain de sel dans le monde de l’impression et on ne compte plus le nombre de concepts visant à faire de nos imprimantes des machines autant pratiques qu’ergonomiques. Ce sera le cas de ce joli modèle imaginé par un designer du nom de Neilson Navarette pour la marque Lexmark , à savoir une imprimante qui sera rétractable, tout simplement!

L’idée semble évidente mais il aura fallu attendre pas mal de temps avant que celle-ci ne se concrétise! Dépendant ainsi du format de papier que vous comptez utiliser pour vos impressions, cette imprimante pourra s’élargir ou se rétracter à votre aise! Plus la peine  d’avoir un appareil qui vous prend systématiquement de la place, vous pourrez la sortir et la “déplier” quand bon vous semblera! Outre l’idée de départ qui est somme toute ingénieuse, le design même de cette imprimante flatte le regard, avec son look hors norme et ses couleurs du plus bel effet.

Même si ce concept risque de demeurer en tant que tel pendat longtemps, on peut quand même se réjouir du fait que les concepteurs pensent de plus en plus à l’espace, les imprimantes portables ayant par exemple le vent en poupe ces temps-ci.

août 28

Grafitti fur : imprimez sur votre tapis pour en faire une pièce d’art!

 

carpet-printer-720x720

Le monde de l’impression étant depuis plusieurs années un vivier d’expérimentations aussi farfelues que révolutionnaires, on n’est jamais à l’abris d’une invention sortant de l’ordinaire débarquant sans crier gare!  Ce sera le cas du Graffiti Fur, un concept qui n’utilisera pas de feuilles A4 pour imprimer des documents mais votre…tapis! Quel rapport entre le fait d’imprimer et votre tapis trônant au milieu du salon? Jugez plutôt.

Vous avez sans doute déjà remarqué qu’il était possible de dessiner des formes plus ou moins abstraites sur votre tapis en poussant les poils dans un sens ou dans un autre. Des  étudiants japonais de la School of Media Design ont décidé d’exploiter tout cela à fond avec un bien curieux appareil. Le Graffiti Fur vous permettra ainsi grâce à une batterie de servomoteurs (16 pour être exact) de soulever les poils de votre tapis selon un schéma très précis. Pour cela, vous disposerez d’une application qui vous permettra de dessiner la forme de votre choix avant de la reproduire, ou de prendre un objet déjà existant en photo avant de reproduire le tout!  A vous ensuite de passer le Grafitti Fur sur le tapis souhaité pour voir apparaitre motifs et objets divers.

fur

L’utilité d’une telle imprimante serait bien entendu limitée à des fins décoratives mais vous pouvez être sûr de trouver là un moyen d’occuper vos enfants durant des heures tout en impressionnant votre famille ou vos amis lorsqu’ils viendront prendre l’apéro.  En attendant de pouvoir vous procurer cet appareil, vous pouvez toujours vous entrainer avec votre aspirateur!

juil 25

L’imprimante 3D David : adieu les filaments, bonjours les granulés!

Alors que l’impression en relief continue tranquillement son bout de chemin, certaines têtes pensantes cherchent déjà à proposer des alternatives  aux techniques d’impressions habituelles que propose cette technologie.  Alors que le PLA et autre ABS règnent en maitre sur l’impression 3D, la société Sculptify propose de son côté d’utiliser non plus les filaments de rigueur mais des…granules!

 

Nous ne parlons bien entendu pas des graines végétales mais d’un nouveau système nommé FLEX ( pour Fused Layer Extrusion ) qui utilisera ainsi un nouveau type d’extrudeur pour faire fondre les petites granules en plastique ( et autres matériaux) et imprimer l’objet de votre choix. Les granules en question qui feront office de cartouches d’encre auront plusieurs propriétés et vous permettront ainsi de donner naissance à des objets aux caractéristiques bien spécifiques. Fini donc les longs rouleaux de filaments coutant un rein, l’imprimante répondant au nom de David vous permettra de faire des grosses économies en proposant à l’utilisateur d’imprimer avec des matériaux plus bruts mais moins onéreux.

Depuis que le projet David a vu le jour, les responsables de Sculptify ont reçu pas mal d’encouragements et l’imprimante passera durant le mois d’aout par la case Kickstarter pour récolter un maximum de fonds en vue d’une commercialisation prochaine. L’existence d’un tel projet nous rappelle en tout cas les problématiques que l’on peut retrouver dans l’impression conventionnelle (le cout très élevé des consommables) . Certaines personnes tentent déjà de trouver des alternatives en ce qu’il s’agit de l’impression en relief (comme le recyclage de filaments) et si David arrive à faire son petit trou, d’autres projets de la sorte risquent à notre plus grand bonheur d’apparaitre!

juil 24

La hanging printer : une imprimante se voulant discrète

L’une des choses que l’on reproche le plus aux imprimantes jet d’encre ou toner sera leur masse parfois trop importante, nous obligeant parfois ainsi à les caser vaille que vaille dans un coin de bureau en tentant de libérer le maximum d’espace. Dans l’optique de faire de nos chers appareils des objets plus ergonomiques, de nombreux designers planchent depuis des années sur des modèles d’imprimantes plus compactes, ce qui donne parfois lieu à des concepts intéressants, à l’image de la Hanging Printer.

Pour ceux ayant du mal avec la langue de Shakespeare, Hanging printer signifie littéralement “imprimante qui pend” et ce concept nous vient de trois têtes pensantes coréennes, à savoir Jin Hee Kim, Hyung Il Kim et Woo Seok Park. Cette imprimante se veut ainsi moins gourmande ne place que ses comparses habituelles, s’accrochant à votre bureau plutôt que de se vautrer sur celle-ci.  Le plus gros de cette imprimante serait ainsi bien caché et il est même possible de transporter votre bébé où bon vous semble! Les trois têtes pensantes ont également intégré à cette imprimante un écran LCD afin de pouvoir suivre l’évolution de l’impression en cours.

Si la Hanging Printer n’est qu’un concept parmi tant d’autres, cette imprimante donne en tout cas des idées, alliant ainsi l’utile à l’agréable, l’appareil étant plutôt agréable au regard avec ses lignes simples mais gracieuses. Quoi qu’il en soit, les constructeurs d’imprimantes ont depuis quelques temps compris que la taille ne faisait pas tout et la miniaturisation commence (enfin) à prendre de l’essor dan le monde de l’impression.

juin 27

Une imprimante qui veut faire le mur

 

D’aucuns seront d’accord pour dire qu’une imprimante sera loin d’être la machine la moins encombrante qui soit, certaines personnes ayant parfois des difficultés à caser leur jet d’encre ou leur toner dans un coin de leur bureau. Bien heureusement, certaines têtes pensantes  contournent parfois le problème en mettant au point des concepts sortant de l’ordinaire, à l’image de cette “I’m hanging Printer”

Pour ceux ne pratiquant pas la langue de Shakespeare, ce nom veut littéralement dire “imprimante qui s”accroche”, pour la bonne et simple raison que l’appareil irait trôner sur votre mur et pas ailleurs. Fini ainsi les bureaux mal-rangés et le manque de place, cette imprimante pourrait enfin vous faire profiter de votre bureau comme il se doit.

Le concepteur de cette machine, Marc JuHyun Cha, a ainsi voulu créer une machine ressemblant d’avantage à une œuvre d’art qui irait s’accrocher au mur qu’à une imprimante banale. Cette machine rendrait également votre espace de travail plus organisé.  A première vue, il est vrai que cette imprimante détonne avec ses comparses habituelles. Elégante et originale, elle occuperait l’espace au minimum avec son système de rangement pratique et ergonomique.  Il suffirait par la suite de tendre la main pour attraper son document imprimé et le tour sera joué! Idem pour les cartouches d’encre, plus besoin de soulever un capot pour pouvoir installer vos consommables, il suffirait de faire glisser le compartiment pour pouvoir les installer ou les enlever.

Envie de profiter de cette imprimante “arty”? Il va vous falloir patienter car celle-ci n’a pas encore quitté les planches à dessin de JuHyun Cha et attend patiemment d’être commercialisé un jour. Vous pouvez déjà commencé à faire de la place sur votre mur, on ne sait jamais!

mai 16

Une imprimante jouant dans la cour des grands

 

 

Vous n’êtes pas sans savoir que l’achat de cartouches d’encre peut couter un bras et que le monde de l’impression a souvent été pointé du doigt en raison du cout parfois (très) élevé de certains produits. Si vous êtes comme la plupart des consommateurs et que vous fuyez comme la peste les dépenses inutiles, il y a peu de chance pour que vous vous procuriez l’imprimante suivante!

Imaginez une imprimante qui vous couterait l’équivalent d’une voiture! Impossible selon vous? HP l’a pourtant fait avec un modèle HP 1160 de sa collection. Pas de quoi sauter en plafond quand on voit le modèle lambda, une imprimante laser somme toute assez banale, mais histoire de fêter le passage au dessus de la barre  des 4 millions de dollars de profit au Moyen-Orient, le géant de l’impression a tout bonnement créé une machine plaquée or! Non content d’être recouverte du précieux métal, l’imprimante était parfaitement fonctionnelle et aurait très bien pu vous imprimer documents et autres photos. C’est la moindre des choses quand on sait que la valeur de la petite bête avoisinerait les 20 000 dollars!

Il n’y avait bien évidemment aucun souhait de la part de la firme américaine  de commercialiser une telle imprimante et celle-ci a été par la suite mise aux enchères afin que la somme récoltée aille à des œuvres de charité. Histoire de vous donner l’illusion d’utiliser une imprimante de 24 carats, vous pourrez toujours vous amuser à repeindre celle-ci en attendant qu’une marque quelconque se décide à commercialiser des appareils pour utilisateurs fortunées!

fév 10

BlackBox : imprimez vos sms en un rien de temps!

 

Qui n’a jamais voulu conserver ses textos au lieu de les effacer à tout jamais? Si vous êtes du genre à vouloir garder précieusement votre conversation avec votre dulcinée ou vos proches, la BlackBox se présentera comme l’outil idéal pour sauvegarder tous vos échanges effectués à partir de votre Smartphone ou de votre tablette.

 

Nous devons la création de cette petite imprimante au designer américain Joe Doucet et force et de reconnaitre qu’à première vue, celle-ni ne paye pas vraiment de mine. Pas de grande folies au niveau design, la BlackBox porte bien son nom et se présentera à vos yeux comme une petite boite noire aux lignes épurées.  Pour ce qui est de l’utilisation de celle-ci, rien de plus simple. Il vous suffira ainsi de brancher votre appareil (votre Smartphone ou tablette donc mais également votre ordinateur portable) sur la dite imprimante pour pouvoir imprimer vos petits messages, sans que vous ayez par exemple à effectuer un transfert et une conversion en email avant de pouvoir imprimer le tout via une imprimante conventionnelle.

La BlackBox se veut aussi portative, vous permettant ainsi d’imprimer où bon vous semble. Au vu de sa taille des plus succincte, il est évident  que vous ne pourrez pas non plus imprimer tout un roman mais plutôt des petites feuilles équivalent à des tickets de caisse. A noter que la BlackBox permet l’impression de chaque message à deux reprises, histoire que vous puissiez partager votre sms imprimés avec autrui.

Ce joli petit concept d’imprimante n’a pas encore fait énormément fait parler d’elle mais à une époque où la miniaturisation de nos appareils est légion, il n’est pas étonnant qu’un jour la BlackBox se démocratise un peu plus, histoire que vous puissiez coller vos petits sms partout chez vous!

fév 05

Imprimer des textes en braille : une technologie des plus utiles

Nos imprimantes sont capables de tout ou presque aujourd’hui,  les grandes marques rivalisant d’ingéniosité pour faire de nos appareils de véritables monstres de guerre.  Terrain également très approprié  pour l’expérimentation, le monde de l’impression donne parfois lieu à des concepts tout autant farfelus que résolument intéressants.

L’imprimante de Sim Cheong Printer & Scanner fait justement partie de la seconde catégorie et propose ni plus ni moins qu’un appareil permettant aux personnes mal-voyantes d’imprimer des documents en braille!  Au delà du principe qui en soit est des plus louables, le design de cette imprimante ne laisse pas de glace, avec ses belles formes et son ergonomie. En sus de cela, l’imprimante serait rétractable et permettrait ainsi d’imprimer des documents à taille variable.Pas encore d’informations sur cette imprimante mais si l’impression en braille vous intéressent, sachez que le principe existe déjà depuis un bail!

En effet, la  Braille Box par exemple permet l’impression de journaux mais également de livres en braille. Facile d’utilisation, possédant une très grande capacité d’impression et capable d’imprimer en format A4 comme en format A3, cette machine  fait office de foudre de guerre dans la matière. Seul bémol, cet appareil sera à réserver aux plus fortunés d’entre vous, la Braille Box coutant la bagatelle de 11 000 euros. A moins que vous ne souhaitiez vous lancer dans l’édition de livres en braille!

Il est intéressant de voir en tout cas que les imprimantes, au delà de leur fonction primordial, s’adaptent de plus en plus aux problèmes et handicaps de certains. Avec l’arrivée en force de l’impression en relief dans notre salon (et de la Hands on Search notamment), gageons que cette tendance a encore de beaux jours devant elle!

déc 20

La Grass Printer : imprimez vos petits messages sur votre pelouse!

 

Quel est le point commun entre l’impression et une tondeuse à gazon? Difficile de trouver une réponse tant on a plus souvent l’habitude d’associer l’impression à nos imprimantes mais voila que trois designers coréen, Doh Han Young, Jeong Koo Hee et Kim Min Hong, ont mis au point un curieux concept de tondeuse à gazon permettant littéralement d’imprimer des petits messages sur votre gazon!

Depuis quelques années déjà la robotique s’est donné pour mission de nous faciliter la vie et  il n’est pas rare désormais de voir des tondeuses automatisées s’occuper de la pelouse sans qu’on ait à faire quoi que ce soit. La Grass Printer en fait partie, à une différence près, c’est que vous pouvez aussi personnaliser votre pelouse en y “imprimant” des petits mots pour le bonheur de tous!
Comment marche donc cette fameuse Grass Printer?  Il suffit dans un premier temps de choisir une petit dessin via l’écran situé sur le haut de l’appareil (dessin ou message, c’est selon).Grâce à un système de lames spéciales ( bien plus courtes que sur une tondeuse conventionnelle) , cette jolie petit machine pourra ensuite, grâce à une batterie de capteurs, tracer divers motifs sur votre pelouse.Ainsi, libre à vous « d’imprimer » un joli petit poème ou des croquis divers et variés afin de rendre votre jardin plus ludique et original !

Pas la peine de vous ruer dans votre magasin de bricolage le plus proche, la Grass Printer est, comme la plupart des projets farfelus, encore à l’état de concept et s’est même vu recevoir un prix cette année. Si vous voulez quand même apporter du cachet à la pelouse de votre maison, vous avez toujours votre sectateur même si le temps risque d’être bien plus long pour obtenir le résultat escompté !

déc 12

L’imprimante 3D pour vêtements : réveillez le styliste qui sommeille en vous

L’impression 3D s’est semble t-il donné pour mission de rendre à peu près tout et n’importe quoi imprimable, allant de simples bibelots en passant par votre pizza ou votre future maison.  Il n’est presque pas étonnant d‘apprendre donc que nos vêtements risquent dans un avenir plus ou moins lointain de sortir non pas de la friperie du coin mais de votre imprimante.

Que les fashion victim modèrent leur enthousiasme, ce concept d’imprimante n’est pour l’instant qu’à l’état de…concept et devrait atterrir dans nos chaumières dans les années 2050. Autant dire que ce seront nos enfants qui risquent surtout de profiter de cette petite merveille.
Nous devons l’idée de cette machine à un designer du nom de Joshua Harris et outre les possibilités quasi infinies d’un tel appareil, on pourra aussi le lui  trouver des qualités étonnement écologiques. En effet, Harris s’est rendu compte que l’espace s’amenuisait de plus en plus dans notre monde (les villes grandissant notamment de manière exponentielle ) et que tout moyen était bon pour économiser de la place. Exit donc les grandes fabriques de vêtements, il suffira de quelques clics pour donner naissance à votre futur chandail avec le pantalon qui va bien avec.

Histoire de rester dans la perspective d’un produit à la fois pratique et écologique, Harris mise sur les vieux vêtements pour servir de “carburant” pour son imprimante.  En sus de cela, cette dernière pourra également faire office de machine à laver et de sèche linge! Il ne resterait plus qu’à y adjoindre un fer à repasser et vous aurez la penderie rêvée!

 

Il est dommage cependant que l’on doive attendre si longtemps avant de voir atterrir un tel bijou chez soi mais il est néanmoins plaisant de voir que la préservation de l’environnement devient de plus en plus le fer de lance des concepteurs d’imprimantes, 3D ou pas!  Rendez vous dans un demi siècle en tout cas pour assister  au premier défilé haute couture crée via imprimante 3D!