fév 22

Médecine : Une imprimante 3D qui fabrique du tissus humain

tissus-3D

Les prouesses médicales liées à l’impression en relief ne cessent de gagner du terrain, en témoigne cette nouvelle découverte cette fois lié à la création de tissue humain. Des chercheurs de l’université de Wake Forest en Caroline du Sud viennent en effet de mettre au point du cartilage de muscle, d’os voire de mandibules à l’aide d’une imprimante en relief.

C’est à l’aide d’une imprimante comportant 4 buses que l’exploit a été réalisé. Deux des têtes d’impression ont pour but de déposer les différentes cellules qui vont par la suite former le tissus, tandis que les deux autres se chargeront d’apposer de l’hydrogel servant de structure aux cellules en question. Par la suite, l’hydrogel se dissoudra naturellement afin que le sang puisse circuler en toute tranquillité. Un procédé des plus minutieux et complexe qui aura finalement porté ses fruits.

L’imprimante utilisée, la ITOP (pour Integrated tissue-organ Printer) aura ainsi permis d’imprimer divers éléments, à savoir un fragment de mandibule imprimé d’une dimension de 3.6 cm × 3.0 cm × 1.6 cm, un fragment d’os crânien de 8 mm de diamètre × 1.2 mm d’épaisseur, un cartilage d’oreille de 3.2 cm × 1.6 cm × 0.9 cm, et un muscle de 15 mm × 5 mm × 1 mm. Ils ont par la suite utilisé le tout sur des souris et des rats, démontrant la stabilité et la précision du procédé.

 tissus-3D2

Si la greffe des tissus sur les cobayes s’est montré parfaitement efficace, les chercheurs planchent désormais sur la prochaine étape, à savoir l’implantation de tissus imprimés sur un être humain. Un exploit qui risquerait alors de propulser l’impression 3D dans le hit parade des procédés médicaux !

août 01

Un jeune handicapé “sauvé” par une imprimante 3D

 

On ne compte plus les différentes manières possibles pour pouvoir se changer à la vie grâce à l’avènement de ce nouveau type d’impression qu’est l’imprimante en relief et ce ne sont pas les personnes handicapées qui vous diront le contraire. Il se trouve en effet que ces nouvelles imprimantes soient devenues l’outil de rêve pour de nombreux médecins, comme le prouve cette histoire nous venant des USA.

Alex Ping, un jeune garçon de 6 ans peut ainsi remercier ces imprimantes car il va désormais pouvoir recouvrir une vie normale grâce à l’une d’elle. Le jeune garçon est en effet né sans bras droit, ce qui l’handicapait particulièrement dans sa vie de tous les jours. C’était sans compter sur une équipe de l’université de Floride qui a permis au jeune homme de pouvoir enfin s’adonner à des activités de n’importe quel enfant de son âge grâce à un coup d’impression.
Les parents d’Alex se sont tout d’abord tourner vers l’un des doctorants de l’université, Albert Morano, afin que celui-ci puisse trouver une solution pour aider leur fils. Loin de s’arrêter à quelques conseils dit à la va-vite, le doctorant ira galvaniser ses troupes pour mettre au point une prothèse adaptée au garçon grâce à une imprimante.

Il va sans dire que les parents et surtout le petit Alex ont été plus que ravis de voir cette prothèse imprimée et cette nouvelle action vient confirmer le formidable potentiel de ce nouveau type d’impression. Ainsi, le cout de fabrication de la prothèse fut dérisoire, comparé à certaines prothèses qui couteront jusqu’à 40000 dollars. En attendant que tout cela se démocratise, Alex quant à lui attend un  nouveau bras imprimé qui va lui permettre cette fois de nager. Une jolie petite victoire de l’impression contre le handicap!

juil 04

Le bioprinting : quand l’impression crée la vie

 

Le secteur médical ayant depuis longtemps adopté ce type d’impression nouvelle génération, il ne se passe pas une semaine sans qu’une nouveauté ou une innovation ne nous tombe sur le coin de la figure. Attendu au tournant comme l’un des évènements majeurs dans le monde de l’impression, la création de membres humains pourrait devenir une norme dans les années à venir mais pour le moment ce sont les cellules qui occupent le devant de la scène.

A ce titre, les chercheurs de l’INSERM à Bordeaux planchent activement sur l’impression de cellule avec une imprimante qui serait capable d’imprimer près de cinq types de cellules différentes.Le processus d’impression se déroulerait comme suit : il faudrait dans un premier temps mettre au point une encre spéciale qui contiendrait des cellules cultivées dans un milieu stérile. Cette encre serait ensuite déposée sous un faisceau laser qui, se mettant à bombarder les gouttelettes d’encre  de rayons infrarouges,  se mettrait alors à créer du tissu humain à partir des cellules en question.
Un procédé précis et complexe mais qui pourrait donner lieu à des innovations non dénuées  d’intérêt.  Sur le long terme, les scientifiques espèrent ainsi mettre sur pied de la peau humaine pour aider au traitement et à l’étude de certaines maladies. Un secteur comme la cosmétique verrait également ce type d’impression d’un très bon œil, mettant ainsi définitivement de côté les expérimentations sur les animaux pour des tests bien plus éthiques.

Qui aurait cru que les imprimantes pourraient redéfinir l’image de la médecine en permettant aux chercheurs d’imprimer des cellules vivantes comme on imprimerait des documents? La technologie est encore à ses balbutiements mais les progrès fulgurants en la matière laissent présager du meilleur.

juil 03

Gravement blessée à la cheville, elle se remet à marcher grâce à une imprimante

Alors que le créateur des imprimantes 3D vient à peine d’être récompensé, les nouvelles imprimantes issues de cette nouvelle technologie commencent à tranquillement s’installer dans notre paysage, notamment dans le domaine de la médecine.  Les chirurgiens semblent en effet avoir trouver dans l’impression un nouvel outil des plus efficaces pour réparer les gros bobos du quotidiens et ce n’est pas Betty Dube qui nous dira le contraire.

Cette Texane s’étend rendu en vacances en Jamaïque s’est malencontreusement  blessée lors de son séjour, se brisant complètement la cheville.  Sans doute peu aidée par son âge relativement avancé, les traitements conventionnels ne firent aucun bien à la femme  jusqu’à ce qu’un ami lui conseilla d’aller voir un médecin du nom Marvin Brown, un spécialiste en orthopédie ayant un gros faible pour les nouvelles technologies.

Particulièrement fasciné par les propriétés de l’impression 3D, Brown propose alors à Dube de passer par la case impression pour lui permettre de remarcher normalement. C’est ainsi grâce à une prothèse “In Bone II” venant “s’articuler” au niveau de l’os concerné que Dube se remis sur pied.  La prothèse imprimée lui permettrait ainsi de marcher sans problèmes et sans doleur aucune pendant près d’une dizaine d’années avant qu’une nouvelle intervention ne soit nécessaire pour remplacer la pièce imprimée.

La fabrication de prothèses imprimées a le vent en poupe et il semblerait qu’imprimer diverses parties de notre corps (os, mâchoire etc.) devienne l’une des tendances les plus en vogue à l’avenir. Ne reste plus qu’à attendre le jour où ce seront de vrais membres qui pourront sortir de nos imprimantes!

juin 20

Des adolescents fabriquent une main imprimée à un amputé

prothèse-3D

SI vous offrez une imprimante 3D à une bande d’adolescents, que pensez vous qu’ils en feront? On a de fortes chances pour qu’ils fabriquent des jouets et autres autres objets à l’utilité discutable mais certains auront parfois une âme bien plus charitable et viendront en aide à un infirme!

C’est ce qui s’est passé aux USA quand une homme de 38 ans du nom de Jayne Sims s’est vu offrir une main flambant neuve par trois élèves . Ces derniers voulaient en effet imprimer un objet intéressant pour un projet de classe et ils ont par la suite décidé de faire d’une pierre deux coups avec cette main articulé sans savoir à quel point cela allait changer la vie d’un individu.Sims avait perdu sa main lors d’un accident causé par un broyeur et s’était retrouvé du jour au lendemain particulièrement limité dans ses mouvements. Jusqu’à l’arrivé des inventeurs philanthropes!

Selon  Nke Ebolum, la petite bande voulant trouver un moyen d’aider quelqu’un  et c’est ainsi que leur est venu l’idée d’une prothèse pouvant permettre à quelqu’un d’utiliser un écran tactile par exemple.  Les élèves ont alors utilisé des plans en ligne avant d’imprimer les différentes parties constituant la main. Il est évident que cette dernière sera  loin de posséder les capacité d’une véritable prothèse mais le cout de production peu élevé de la chose ( 50 dollars contre plusieurs milliers pour une “vrai” ) donnera la possibilité d’imprimer les éventuelles parties défectueuses.

 

Au-delà de faire des miracles en terme d’objets imprimés, ces nouvelles imprimantes arrivent même à rendre le sourire à certaines personnes. Un moyen comme un autre de faire bonne impression auprès des gens!

mar 14

Une homme se fait reconstruire le visage avec une imprimante 3D

Bras artificiel, modèle du cœur humain, il semblerait que l’impression en relief soit en train de devenir une allié incontournable de la médecine! La donne est loin de changer car c’est désormais un visage accidenté qui s’est vu soigné grâce à cette nouvelle forme d’impression, ni plus ni moins!

Stephen Power peut en effet dire un grand merci à l’impression 3D qui lui a permet de sortir de l’ombre après qu’un grave accident de moto survenu en 2012 l’est complètement déformé le visage. Ce Gallois avait souffert de graves fractures au niveau de ses pommettes et n’osait depuis plus se montrer en public sans se cacher entièrement le visage jusqu’à ce que l’impression en relief ne vienne à sa rescousse. Les chirurgiens ont en effet conçu et imprimer des prothèses à l’aide de plastique, prothèses qui ont été implanté sous la pommette du jeune homme qui a ainsi pu retrouver une certaine symétrie à ce niveau, lui donnant enfin l’occasion de se montrer sans aucune honte!
Selon les médecins, les résultats obtenus grâce à l’imprimante sont assez fabuleux, surpassant de très loin ce qui avaient été fait auparavant en terme de réparation.

Qui aurait cru que cette forme d’impression nouvelle génération allait apporter une aide aussi précieuse à la médecine? Alors qu’on attends désormais le jour où l’on pourra se faire soigner chez soi à l’aide de son imprimante, tous les regards sont également  tournés vers l’impression de tissus humain, la fabrication d’organes via une imprimante ne sera peut-être plus qu’un simple fantasme. Affaire à suivre!

jan 13

Les imprimantes au secours des mal-voyants

 

malvoyant

Alors que tout les regards sont rivés vers l’impression 3D qui est en passe de devenir un allié inattendu dans le monde médical, l’impression jet d’encre n’est pas en reste et continue de surprendre en proposant des applications sortant de l’ordinaire.

Après les circuits électriques, ce seront peut-être les mal-voyants qui bénéficieront  des bienfaits d’une imprimante grâce à une équipe de l’université de Cambridge travaillant sur un procédé visant à aider les personnes souffrant de dégénérations et autre maux au niveau des yeux. Pour cela, les scientifiques se sont servis de l’appareil  pour imprimer différentes couches de cellules extraites de la rétine de rats.  Si l’impression de cellule n’est pas non plus toute nouvelle, c’est la première fois que des neurones adultes survivent à ce type de test. Les scientifiques sont d’ailleurs les premiers surpris des résultats de l’expérience, incrédules dans un premier temps quant à la fiabilité d’une imprimante pour ce type de test, surtout au vu de la fragilité du matériau de base.

Les tests sont néanmoins encore au stade expérimental et si l’impression s’est dans un premier temps bien passé, il faut désormais étudier le comportement des dites cellules sur le long terme. Dans un avenir qu’ils espèrent proche, les chercheurs espèrent ainsi pouvoir imprimer d’autres éléments de l’œil comme les photorécepteurs.  Vu l’extrême complexité de l’opération (l’œil étant selon leurs dires un véritable micro-ordinateur biologique), il est donc encore trop tôt pour pouvoir sabrer le champagne et espérer pouvoir guérir tous les mal-voyants de la planète.

Au vu des résultats néanmoins, on se prend à espérer que notre imprimante deviendra un outil autant capable d’imprimer les factures que de guérir de la cécité. Qui vivra verra!