juin 19

CreoPop : imprimez depuis votre stylo!!

 

Les imprimantes, qu’elles soient en 3D ou pas, ont souvent la bien mauvaise idée d’être un tantinet trop massives. Néanmoins, à l’instar de leurs comparses à jet d’encre ou toner , les imprimantes en relief font parfois les yeux doux à la miniaturisation et c’est le cas de la Creopop qui va venir  radicalement changer votre manière d’imprimer.

Outre son  beau design et ses jolies couleurs, la CreoPop se différenciera de ses congénères par sa taille mais également ses propriétés, celle-ci utilisant un type d’encre plutôt révolutionnaire. Pas d’extrudeur faisant fondre le métal ou le plastique donc ( certaines imprimantes miniatures pouvant d’ailleurs monter jusqu’à 250 degrés, idéal pour finir à l’hôpital) mais un produit qui sera très sensible aux ultraviolets diffusés grâce aux diodes présentes aux extrémités de cette mini-imprimante.  Différentes encres seront mêmes disponibles, certaines étant sensibles à la température ambiante tandis que d’autres auront des propriétés fluorescentes, rien que ça!  Pour ce qui est de la batterie vous pourrez passer par le port USB de votre ordinateur pour redonner un coup de jus à l’appareil (l’autonomie de l’appareil n’ayant cependant pas été communiqué) .

 

Comme la plupart des projets cherchant à faire leur trou, les têtes pensantes derrière la CreoPop sont passées par la case crowdfunding pour essayer de se financer et des 40 000 dollars nécessaires à l’opération, ce sont près de $36,070 qui ont été récoltés le premier jour! On peut ainsi s’avancer en affirmant que cette imprimante pas comme les autres risque de débarquer dans nos chaumières bien assez vite! Fini donc les risques de se bruler la main , vous pourrez bientôt imprimer ce que bon vous semble en toute quiétude.

avr 03

L’impression 4D, quand vos objets prennent une nouvelle dimension

 

4d

Alors qu’on est encore à un stade où l’impression 3D demeure pour beaucoup un gadget hors de prix qui n’est pas prêt de se démocratiser, certains ont commencé à voir plus loin et il se peut que l’impression en quatre dimensions vienne déjà taper à nos portes. Vous vous grattez la tête en vous demandant ce qu’on pourrait faire de plus que l’impression en relief? Explications.

C’est un professeur du MIT, Skylar Tibbits, qui a présenté en février cette innovation des plus intrigantes. En quoi consisterai donc cette technologie? Elle se base tout d’abord sur la technologie 3D, avec la création en relief d’un objet en dur. C’est par la suite que les choses deviennent intéressantes car un facteur temps vient se rajouter à la modélisation de l’objet. Là où votre création 3D se figera une bonne fois pour toute, l’impression 4D permettra à votre objet d’évoluer dans le temps, en étant en contact avec certains éléments , que ce soit l’air, l’eau, la chaleur etc.  Tibbits a ainsi effectué une démonstration avec un tube utilisant un polymère spécial réagissant à l’eau, se “transformant” ainsi au contact de cette dernière.
En somme, plus besoin pour l’homme d’intervenir directement dans la modification d’un élément, le processus se fera de lui même.

Les applications d’une  telle technologie, notamment dans le milieu industriel, seraient plutôt nombreuses. Imaginez donc un meuble qui se monterait tout seul sans que vous n’ayez à essayer de déchiffrer la notice! Vos déboires avec une certaine marque suédoise ne serait alors qu’un lointain souvenir!
L’impression en 4D demeure encore à l’état de projet, le professeur Tibbits cherchant encore des partenaires qui seront à même de l’aider à concrétiser ce projet assez fou. Il vous faudra donc attendre encore un bout de temps avant d’envoyer vos tournevis et vos marteaux à la poubelle.


Après l’impression 3D, l’impression 4D arrive… par encros

mar 29

La HP Officejet Pro X576dw, une multifonction au sommet de sa forme!

 

 

La bataille entre les différentes marques d’imprimantes n’a jamais était aussi vivace et la firme HP tente depuis quelques temps de prendre le pas sur ses concurrents, s’octroyant même une jolie petite place dans le livre des records avec l’une de ses dernières petites créations. Les têtes pensantes d’HP ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, comme nous le montre aujourd’hui la HP Officejet Pro X576dw.

 

L’une des caractéristique de cette dernière est l’utilisation d’une technologie nommée Pagewide. Grâce à celle-ci, la vitesse d’impression attends des sommets, se permettant même de faire la nique aux meilleures imprimantes laser du marché. Cette technologie s’appuie en fait sur les têtes d’impression qui, au lieu de faire des va-et-vient sur la feuille de papier , seront fixes tandis que le papier sera celui qui bougera dans la machine. Simple, efficace mais surtout plus rapide!  Avec cette petite innovation , on atteint facilement les 43 pages par minutes (en noir et blanc) et les 40 pour les versions couleurs.

Si les limitations de vitesse ne font pas peur à cette HP,  d’autres qualités viennent titiller le consommateur à la recherche d’une bonne machine. Parmi les tares attribuées aux imprimantes, la grosse consommation d’encre et les déchets qui en résultent sont souvent pointés du doigt. Pas de soucis à ce niveau,  la X576 est l’une des imprimantes multifonctions les moins consommatrices d’encre sur le marché .
On n’oublie pas pour autant les nombreuses fonctionnalités de la machine, connexion Wifi ainsi que fax, scanner , copie etc. cohabitent en parfaite harmonie et le tout se contrôle grâce à un bel écran tactile facile d’utilisation.

Nous avons la une belle imprimante jouant à la fois la carte de l’innovation et de l’économie, tout en étant relativement économique. Mis à part quelques petites bémols comme un bruit assez désagréable durant l’utilisation, HP continue à nous dévoiler son jeu de la plus belle des manière et nous attendons de pied ferme LE modèle d’imprimante qui arrivera à supplanter toutes les autres. Réponse dans les mois à venir?


Comment utiliser une station de recharge… par encros

mar 22

L’impression au bout de la rue avec la Dreambox

Nous vous parlions il y a quelques temps de l’impression 3D qui est en passe de devenir l’une des innovations majeures dans le petit monde des imprimantes.  Alors que ces nouvelles imprimantes dernier cri arrivent petit à petit chez les particuliers, quelques têtes pensantes ont eu idée afin de rendre ce petit bijou technologique plus accessible au grand public.

 

 

On a tous entendu parler des Photomatons. Vous allez bientôt entendre parler de la Dreambox!!! Non il ne s’agit pas d’un nouvel opérateur Internet mais d’une borne qui mettrait une imprimante 3D à la disposition de tout le monde. Aussi simple que ça!
Ce sont trois étudiants de l’Université de Berkeley en Californie qui ont eu l’idée du concept, qui permettrait ainsi de faire fabriquer son petit objet au coin d’une rue. Pour l’utilisation, le geste serait des plus simples. Il suffirait de prendre sa clé USB avec le modèle que l’on souhaite voir en dur ou choisir parmi une petite gallérie de près de 1000 références déjà disponible sur la machine. Si vous avez quelque chose à faire vous pourrez aller vaquer à vos occupations et un SMS  vous sera alors envoyé pour vous prévenir de la fin de “l’impression
Les possibilités sont comme vous le voyez plutôt intéressantes, d’autant plus que la machines à rêves, comme toute bonne imprimante en 3D qui se respecte, pourra imprimer sur divers matériaux tels le bois, le nylon ou le plastique.

 

 

 

Pour l’instant le projet est encore en phase de financement, nos trois étudiants cherchant de potentiels investisseurs, mais le concept en tout cas à de belles chances de séduire, d’autant que certains concurrents pointent déjà leur nez avec leur propre concept.  Affaire à suivre!


Obama se fait imprimer un buste en 3D! par encros

mar 08

Brother nous présente son nouveau bébé : la MFC‐J4710DW

La firme nippone  va bientôt rependre dans le monde sa toute nouvelle création, la Brother MFC- J4710DW.  Pas de design ultra futuriste à l’arrivée mais de belles lignes et une relative sobriété dans son apparence. N’allez cependant pas croire que  Brother a fait de la sobriété son cheval de bataille car la  MFC-J4710DW a plus d’un tour dans son sac.Comme vous  vous en doutez la marque à mis les petites plats dans les grands afin que son imprimante reflète le nec plus ultra de la technologie actuelle, prenant en compte la présence de plus en plus accrue du cloud printing.

mfc

Il va sans dire que la machine et votre connexion WIFI feront bon ménage. Vous pourrez ainsi accéder à de nombreux services Cloud tels que Picasa , Flickr ou Facebook  et les accros aux Smartphones y trouveront aussi leur compte car vous pourrez directement imprimer vos documents en passant par le système Brother iPrint&Scan. Misant ainsi toutes ses cartes sur les dernières innovations, l’imprimante se veut aussi une machine responsable et les constructeurs se sont attachés à rendre cette dernière moi ns bruyante tout en limitant au maximum sa consommation énergétique.

 

Au niveau de l’impression elle-même l’imprimante propose un bac pouvant se contenir près de 150 pages tandis qu’un réservoir supplémentaire est aussi disponible en option ,proposant cette fois-ci une contenance de 250 pages. Outre la possibilité de numériser vos documents et de les imprimer en recto-verso, vous pourrez aussi si vous le souhaiter imprimer au format A3 grâce au bac supplémentaire. A noter que les feuilles sont chargé dans la machine en mode paysage et non portrait,  rendant l’imprimante plus compacte.

Il ne reste plus qu’à voir si sur le long terme cette imprimante va s’imposer dans les foyers, surtout que la concurrence ne devrait pas rester insensible bien longtemps à l’arrivée de ce nouveau prétendant. Affaire à suivre!


Rechargement des cartouches Brother LC 1100 par encros