mai 19

Ventes d’imprimante : les premiers chiffres de l’année

imprimante

 

Nous sommes encore qu’en début d‘année mais il déjà possible de faire un petit bilan des ventes d’imprimantes. Que nous a réservé ce premier semestre ? Voici quelques chiffres :

  • Les imprimantes de type jet d’encre et professionnels ont chuté dans les ventes de près de 14%
  • Les appareils multifonctions ont quant à eux chuté de 12,9% en volume et de 9,4% en valeur

Au niveau des hausses (en valeur), ce sont les modèles de couleur (capable d’imprimer 31 à 44 pages minute) qui ont sorti leur épingle du jeu. Même constat du côté des imprimantes monochromes imprimant 45 à 69 pages par minute.

Qu’en est-il des chiffres en France ? On notera un petit regain d’intérêt avec une hausse de 0,7% par rapport à l’an dernier. C’est du côté des imprimantes jet d’encre que la hausse s’est faite sentir, les ventes enregistrant un boost de 5,5% (soit près de 11% sur les imprimantes grand public mais -20,6% sur leur pendant professionnel). Néanmoins, le laser n’a pas pu profiter du même engouement, les appareils au toner enregistrant une baisse de 10,6%.

Au niveau de l’Europe, on parle de 5 millions d’unité vendues, pour le premier trimestre du moins. C’est un chiffre en deçà de celui de l’an dernier, 43 000 unités de plus ayant été achetées à la même période en 2016.

Le marché se porte plus ou moins bien donc, avec les cadors toujours en tête, et ce même si les ventes de HP avaient récemment connus une forte baisse.

 

Entrez la légende de la vidéo ici
déc 19

On va bientôt imprimer vos médicaments

impression-medicaments

Besoin de médicaments pour soigner votre rhume ? L’impression va bientôt vous venir en aide ! En effet, une imprimante visant à imprimer le bon dosage est en train de voir le jour !

Ce projet est le fruit d’une problématique récurrente dans le monde pharmaceutique depuis plusieurs années. Il se trouve que les pharmaciens sont autorisés, par la loi, à produire et administrer des médicaments avec une variation de plus ou moins 10% au niveau du dosage requis. Cette variation a été approuvée depuis longtemps, la technologie d’alors n’ayant pas la possibilité de modifier et d’équilibrer ladite variation.

Cependant, dépendant du contexte, cette différence pouvait avoir des répercussions sur la santé des patients. Imprimer la dose parfaite pourrait ainsi éviter tout effet secondaire ou rechute chez le malade.

La société PinPointPharama veut ainsi changer la donne avec sa méthode d’impression qui sort de l’ordinaire. Comme le souligne l’un des responsables de la compagnie, Arun Giridhar, le temps de préparation pour un pharmacien est de l’ordre de 40 minutes, ce qui comprend le dosage, le pesage ainsi que l’empaquetage du médicament. Avec l’imprimante spéciale, il ne suffirait que de trois minutes pour accomplir l’opération. Si le temps épargné est considérable, c’est surtout au niveau du soin que cette imprimante risque de changer les choses, a ajouté Giridhar

.imprimer-medicament

Pour information, l’imprimante en question n’est pas une imprimante 3D, mais une imprimante jet d’encre, rendant le processus de création plus aisée.

Le procédé est pour le moment en phase de test et pourra éventuellement connaitre une commercialisation si jamais le projet reçoit suffisamment de retours positifs.