jan 06

8 choses que vous ne saviez pas sur les imprimantes!

 

 

Vous pensiez connaitre les imprimantes par cœur ? Voici quelques petits faits sur votre cher appareil qui vous permettront de parfaire votre connaissance et impressionner vos amis en soirée !

  • La première imprimante laser au monde a été crée par la marque Xerox en 1969. L’imprimante a été conçu à partir d’une ancienne photocopieuse. Inutile de dire que depuis les toners ont le vent en poupe !

 

  • Toujours dans le domaine de l’impression laser, Xerox encore une fois fut la première firme à concevoir une imprimante laser à usage professionnel. La Xerox Star 8010 a vu le jour en 1981 et coûtait la jolie petite somme de 17 000 dollars à l’époque !

 

  • La plus petite imprimante au monde se nomme la Prinstik et a été fabriquée par une compagnie du nom de PlanOn

 

  • A contrario, la plus grande imprimante digitale au monde serait l’Infinitus qui serait capable d’imprimer sur des surfaces de 12m x 50m !

 

  • En 2012 ce sont prêt de 942 millions de cartouches d’encre qui ont été vendues dans le monde, soit de quoi remplir 5 piscines olympiques.

Toujours pour rester dans les chiffres, sachez qu’un gallon d’encre coûte dans les 4000 dollars. Le coût exorbitant de la chose à d’ailleurs causé pas mal de tumulte ces derniers temps.

  • Quand vous utilisez une imprimante laser, celle ci peut générer des températures pouvant atteindre 400 degrés, température nécessaire pour faire fondre la poudre de toner sur vos feuilles.

 

  • Des petites températures peuvent aussi dans certains cas causer la fonte du toner donc n’essayez jamais d’enlever du toner avec l’eau chaude si vous en recevez sur la peau ou sur vos vêtements.

 

  • La firme Brother serait la plus écolo au monde et recyclerait suffisamment de toner chaque année pour protéger assez d’arbres pour que chaque koala en Australie puisse en avoir 2,6 rien que pour lui !
jan 02

Le premier haut-parleur imprimé voit le jour

 

A la longue liste des objets pouvant  voir le jour au travers d’une imprimante 3D vient désormais s’ajouter le haut parleur. Même si elle peut faire pale figure aux côtés d’éléments plus attirants ou farfelus ( squelette de dinosaure ou pizza), cette petite invention représente quand même une jolie petite prouesse technique ouvrant encore plus le champ de possibilités de l’impression en relief.

C’est grâce à une équipe de l’université Cornell aux Etats-Unis que l’appareil a pu voir le jour. Si la conception d’un haut-parleur semble à première vue relativement aisée, les chercheurs ont quand même du faire face à quelques petits problèmes techniques.  En effet, le haut-parleur étant composé de divers éléments faites de matières différentes, il a fallu gérer l’impression en plusieurs temps, demandant ainsi l’utilisation de trois encres différentes.
Tout d’abord, le châssis  de l’appareil , composé de plastique , a été relativement facile à mettre en place tandis que les éléments électroniques ont demandé un peu plus de doigté et de méticulosité. Pas de plastique cette fois ci mais une encre à nano particules d’argent a été nécessaire pour les circuits électriques tandis que l’aimant lui a pu voir le jour avec une encre composée de ferrite de strontium et d’un polymère. Inutile de préciser que ces encres particulièrement toxiques nécessitent des précautions particulières, sans compter que la température des imprimantes doit être réglée à la perfection pour que les composants soit opérationnels.

Après quelques heures de travail, le résultat fut plutôt satisfaisant même si la qualité du haut-parleur n’atteignait pas des sommets. Ce petit essai pourrait en tout cas donner des idées aux inventeurs pour mettre au point des prototypes bien plus sophistiqués et fabricables chez soi sans l’intervention d’une pléthore d’encre différentes et de protocoles de sécurité divers!