mar 29

L’impression 3D fait revivre une voiture vieille d’un siècle !

delage3d2

 

Le monde de la restauration automobile est loin d’être une sinécure, surtout quand on sait que plus le véhicule n’est vieux, plus le travail est compliqué. Difficile ainsi de retrouver certaines pièces qui ne sont plus produites depuis des lustres.

Néanmoins, grâce à l’impression 3D, faire revivre de vieilles voitures ne devrait plus être un souci. Stuart Murdoch, le propriétaire australien d’une voiture modèle Delage Type-S de 1914, la dernière à exister, a réussi récemment à insuffler une nouvelle vie à son précieux bolide avec l’aide d’une imprimante nouvelle génération !

Il y a quelques années, Murdoch a remarqué que de l’eau sortait de l’échappement, symptôme d’un problème bien plus grave. Selon l’ingénieur Grant Cowie, la création d’un morceau de bloc de remplacement en utilisant la méthode habituelle aurait été extrêmement difficile.

Ni une ni deux, Murdoch s’est alors tourné vers l’impression 3D. Avec l’aide du designer industriel Philip Guilfoyle et des imprimantes 3D du CSIRO de Melbourne, le bloc nécessaire à la réparation a été scanné avant d’être imprimé. Du coup, la voiture a pu reprendre la route, comme au premier jour !

delage3d

Pour information, Delage était un fabricant français de voitures de luxe et de course durant la première moitié du XXe siècle. Le modèle Type-S a participé à son premier grand prix à Lyon en 1914 mais un mois plus tard, la Première Guerre mondiale a éclaté, mettant les courses du Grand Prix en stand-by.

Le monde automobile a déjà adopté ces imprimantes nouvelle génération depuis longtemps, des marques comme Peugeot courtisant même l’impression 3D pour ses voitures. À voir désormais si l’on pourra recréer de vieux modèles en utilisant ce type de technique !

août 06

L’impression 3D passe la seconde chez les constructeurs de voiture de luxe

 

voiture 3D1

Fabriquer des voitures n’a jamais été facile. Les constructeurs ont cependant su, au fil des ans, trouver de nouvelles manières de produire des véhicules à la chaîne, en minimisant le temps et les efforts. Dernière innovation à être prise en compte, l’impression 3D, qui s’apprête à faire les beaux jours des grandes marques.

La prochaine fournée de grosses cylindrées  ne sera pas constituée de voitures imprimées à part entière, mais certains composants seront remplacés par des éléments conçus par impression. Les avantages sont évidents: le constructeur réduit le temps de construction, et les coûts de constructions sont réduits. Des composants, comme les feux de détresse, boutons de verrouillage central ou le frein de stationnement électronique seront amenés à être construits via impression.

Même si cela peut être décevant pour les acheteurs de belles voitures, comme les Rolls, qui s’attendaient à avoir des intérieurs fignolés par une main experte, il existe des avantages qui risquent de leur rendre le sourire. Les imprimantes 3D facilitent la personnalisation, ce qui vous permet, par exemple, le plâtrage de votre nom sur le support de montage. Une jolie manière d’apposer sa patte sur un véhicule. voiture 3d

Pour promouvoir la technologie, ainsi que son nouveau service de partage de voiture DriveNow, l’entreprise BMW a demandé aux Allemands de voter pour décider des noms qui seraient utilisés pour les 100 Minis disponibles via le service. BMW a ensuite procédé à l’impression de ces noms sur les indicateurs des voitures, histoire d’apporter une touche de personnalisation.

À l’avenir, les expérimentations impliquant voitures de luxe et imprimantes 3D risquent de se multiplier, pour le plus grand plaisir des amateurs d’innovations.