mai 18

Incroyable : une souris se fait implanter des ovaires imprimées

souris-3d

Une imprimante comme solution pour lutter contre l’infertilité ? Voilà une proposition qui risque de soulever quelques interrogations mais dans un futur proche, il sera peut-être bel et bien possible de d’utiliser des imprimantes 3D pour aider les femmes ne pouvant avoir d’enfants.

Une expérience impliquant une souris stérile a ainsi donné des résultats des plus spectaculaires. Des scientifiques ont ainsi imprimé des ovaires en 3D, permettant au rongeur de donner vie à une portée de souriceaux en très bonne santé.

Les chercheurs ont ainsi utilisé une forme d’hydrogel pour l’impression, afin de ne pas causer de rejet chez l’animal. Ainsi, l’élément imprimé était suffisamment solide pour passer le cap de la greffe mais suffisamment poreux pour que l’animal ne fasse pas de rejet. Selon Ramille Shah, une des chercheuses responsables de l’expérience, il aura fallu trouver un hydrogel qui sorte du lot, la plupart d’entre eux étant particulièrement fragiles.

Après avoir fait une injection à la souris, celle-ci a pu ovuler tranquillement, avant de donner vie à une portée se portant à merveille. Un petit exploit qui pourra peut-être changer la vie de nombreuses femmes à l’avenir. Les scientifiques sont revenus sur le succès de leur expérience, expliquant que l’utilisation de ce type de procédé était comme la quintessence de la biologie régénérative. Pourra-t-on bientôt dire au revoir aux greffes conventionnelles ?

souris-3d2

Cela fait un moment déjà que l’impression 3D propose des solutions médicales de plus en plus efficaces, et on a même de fortes chances de bientôt trouver des premiers riens imprimés dans nos hôpitaux. On n’arrête pas le progrès, ni l’impression !

avr 24

Les choses à savoir sur le bioprinting

 

Attendu au tournant par de nombreux médecins et particuliers, le bio-printing devrait permettre l’impression de cellules humaines de manières plus efficace. Encore à ses tâtonnements, voici certaines choses que l’on sait déjà sur cette technologie.

Il existe quelques types d’imprimantes permettant l’impression de cellules :

  • Les “bio-imprimantes” : la première du nom se nomme Organovo et est une imprimante 3D permettant ainsi l’impression de cellules humaines. Cette machine possède deux têtes d’impressions robotisées, l’une imprimant les cellules et l’autre plaçant de l’hydrogel. Elle utilise ainsi les cellules comme de l’encre et celles-ci sont placées entre des couches d’hydrogel tandis que dans certains cas le collagène est également utilisé pour maintenir les cellules ensemble.

 

  • Les imprimantes s’inspirant des imprimantes jet d’encre : les premières tentatives d’impression de cellules s’inspirèrent de l’impression conventionnelle. Ainsi, les cellules étaient plaçaient dans des simili cartouches d’encre et la machine était programmée de sorte à ‘imprimer” les cellules dans un ordre particulier.  De nos jours, les machines utilisant cette technologie utilisent par exemple des cellules de la peau placées dans une cartouche et imprimées directement sur une blessure.

Il va sans dire que l’impression de cellules est bien plus complexe que n’importe quelle autre type d’impression.  Alors que cette technologie est encore trop jeune pour pouvoir imprimer des organes, elle est surtout utilisée pour essayer des médicaments. Ainsi, plus besoin d’utiliser des animaux ou des humains pour des expériences, le bio-printing étant un substitut bien plus étique que les essais sur les êtres vivants!!
On risque d’attendre un certains temps avant que le bio-printing ne se démocratise vraiment, certains risques comme le rejet du corps des cellules imprimées étant encore bien réels. Gageons néanmoins qu’avec le temps et les avancées particulièrement spectaculaires de l’impression 3D, nos imprimantes serviront dans un futur proche  à sauver des vies!