mai 17

La plus grande imprimante 3D au monde dévoilée

large printer

 

Toujours plus grand ! L’impression 3D ne cesse de battre des records et c’est un nouveau palier qui vient, à nouveau d’être franchi dans ce domaine. En effet, l’Australie vient de montrer au monde de quoi le pays était capable en matière d’impression, révélant au monde la plus grande imprimante métal au monde.

De quoi serait capable un tel mastodonte ? C’est simple, l’imprimante en question serait capable de donner vie à des ailes d’avion, des carcasses de bateaux, des sous-marins voire même des fuselages de fusées. Qui des dimensions de l’appareil ? Elle mesure 40m x 20m et serait ainsi capable de produire des objets faisant 9m de long, 3m de large et 1,5m de hauteur. Cela dit, la machine pourra également être configurée de sorte à être capable d’imprimer des objets encore plus imposants.

Selon les têtes pensantes derrière l’imprimante, celle-ci surpasserait de loin ses congénères en termes de production. Ainsi, si un appareil lambda est capable de produire 1 kilo de métal en 24 heures, celui-ci pourra générer 45 kilos en seulement une heure.

À contrario des autres imprimantes de ce genre, la bête utilisera non pas du titane fondu mais un procédé d’un genre nouveau, la fusion cinétique, créer ainsi un mélange métallique prêt à l’emploi. Des robots préprogrammés passeront ensuite à l’action, envoyant le métal liquide à une grande vitesse.

large printer2

Si la note d’intention de cette imprimante est des plus attrayantes, elle doit encore faire ses preuves. À voir ce que les prochains mois réserveront à cette imprimante qui n’a rien à envier à sa comparse, l’imprimante la plus haute au monde.

 

                                   

fév 25

L’impression 3D s’attaque désormais au métal

 

On est encore loin d’avoir la parfaite imprimante en relief pouvant imprimer tout ou rien mais au rythme où vont les choses, on verra bientôt apparaitre une machine parfaitement universelle! En attendant, les concepteurs d’imprimante 3D font des pieds et des mains pour domestiquer tout les matériaux qui soient et il est désormais possible, grâce au savoir faire d’une société hollandaise, d’imprimer des éléments faits de métal!

A première vue, la MX-3D Métal nous évoque tous sauf une imprimante lambda. Son design rappelle à première vue un bras  robotisé et seul le quidam avisé pourra y voir une nouvelle machine capable d’imprimer des tiges de métal en un rien de temps.
Là où la MX-3D fait fort, c’est qu’elle arrive à contourner le sacro-saint modus operandi des imprimantes 3D, à savoir imprimer des éléments couche par couche . Le bras mécanisé permet ainsi l’impression de tiges de métal à l’horizontal, à la vertical voir même sur les côtés. C’est grâce à sa torche à souder que l’appareil peut réaliser cet exploit et ce en utilisant tout les types de métaux disponibles.

Il est évident qu’on n’est pas prêt de voir débarquer une telle imprimante chez soi au vu de sa taille des plus imposantes mais les propriétés d’une telle machine pourrait donner pas mal d’idées à certains. Les concepteurs sont quant à eux en train de mettre au point un banc en métal entièrement conçu avec cette imprimante XXL pour ensuite la présenter à une galerie d’art dans les mois à venir. 
Le designer derrière l’imprimante évoquant également les propriétés anti-gravitationnelles de celle-ci, gageons que la NASA, qui n’arrête pas de faire les yeux doux à cette technique d’impression, ne devrait pas tarder à acquérir quelques MX-3D pour ses futures missions!