avr 02

Les Fabcafés font leur entrée en Europe

https://www.encros.fr

Après les cybercafés, on risque bientôt de voir débarquer les Fabcafés dans tous les coins de rue! En effet, alors que l’impression 3D étend petit à petit son hégémonie, quoi de mieux pour inciter le grand public à s’y intéresser que de mettre une belle imprimante à sa disposition. C’est là que ces cafés nouvelle génération entrent en jeu.

C’est la belle ville de Barcelone qui a ainsi inauguré le premier Fabcafé d’Europe, proposant ainsi aux usagers de faire imprimer divers objets pour des prix allant de 8 à 30 euros.  La patronne des lieux espère ainsi démocratiser l’impression 3D en proposant aux usagers de faire imprimer bijoux et autres objets en tout genre au gré de leurs envies. Non content de proposer des impressions “conventionnelles”, le fief du barca a également accueilli entre ses murs la Foodini, la future imprimante favorite des gourmands! Présente dans la ville depuis l’an dernier, la Foodini régale petits et grands avec ses différentes créations culinaires allant du hamburger aux petits gâteaux!

Alors que d’autres pays comme le Japon ont adopté depuis un certain temps ce nouveau type d’établissement, le vieux continent semble enfin prêt à accueillir ce déferlement en trois dimension. La France de son côté semble petit à petit embrasser cette technologie, les petites starts-up commençant à fleurir un peu partout tandis que la Poste avait récemment lancé une campagne visant à familiariser le grand public à l’impression 3D.  On attend désormais avec impatience la première ouverture d’un Fabcafé dans l’Hexagone histoire d’aller à noter tour siroter un café tout en faisant imprimer notre bibelot favori!

mar 28

Wyatt : un nouvel arrivé dans le monde de l’impression 3D

 

Alors que que le géant de l’impression Hewlett Packard s’apprête à faire sa grande entrée dans le monde de l’impression en relief, les petits nouveaux se pressent toujours  au portillon pour avoir leur part du gâteau et c’est désormais 3D Pioneer Systems, une petite boite basée dans le Nevada, qui se lance dans la bataille en proposant son nouveau bébé.

La Wyatt va donc essayer de faire la nique aux Makerbots et autre Printrbot avec ses atouts qui semblent  à première vue des plus intéressants. Outre le design de l’imprimante qui se veut à la fois sobre et résolument futuristes, celle-ci devrait comporter tout l’attirail faisant l’attrait des imprimantes actuelles. La Wyatt mise en effet beaucoup sur la connectivité en proposant par exemple aux possesseurs de Smartphones et de tablettes la possibilité d’imprimer directement via leur appareils, le tout grâce à un système de Cloud printing spécifique à la machine, l’Appaloza.
Vous pourrez également gérer toutes vous impressions directement à partir de l’Appaloza, sans jamais avoir par exemple à brancher votre ordinateur à l’appareil ou a y mettre une carte SD contenant un fichier quelconque.

L’imprimante se dotera également d’une pléthore de petites subtilités aptes à satisfaire le plus exigeant des utilisateurs. Vous voulez savoir quand votre objet imprimé sera disponible? Votre imprimante vous enverra automatiquement un email pour vous prévenir! Mieux encore, celle-ci pourra se mettre en pause si jamais elle se retrouve en rade de filaments ( tout en vous prévenant un fois de plus par email) .
Cerise sur le gâteaux, les têtes pensantes derrières la Wyatt ont même conçu un revêtement spécial pour le plateau d’impression, empêchant l’objet imprimé de glisser hors du socle pendant ou après l’impression.

Aune date de sortie n’est encore prévue pour la Wyatt mais il est possible de s’inscrire sur le site de la marque afin de se tenir au courant de l’évolution de la petite bête.

mar 27

Chocabyte : l’imprimante pour les fondus de chocolat

 

Vous aimez les imprimantes 3D? Vous aimez le chocolat? Cela tombe bien, nous avons quelque chose ici qui devrait vous plaire! Les plus gourmands d’entre vous ne sont pas sans savoir que l’impression en relief fait depuis longtemps bon ménage avec les aliments et la Chocabyte vient nous rappeler que cette idylle hors norme n’est pas loin de s’arrêter!

On vous aurait sans doute rigolé au visage il y a quelques années de cela si vous aviez évoqué le fait d’utiliser une imprimante pour faire du chocolat. Avec la Chocabyte ce sera non seulement possible mais vous pourrez également le faire à petit prix! Cette nouvelle forme d’impression qu’est l’impression 3D reste à bien des égards une technologie peu accessible du fait de son prix parfois exorbitant mais cette imprimante pour accros au cacao vient bouleverser la donne  en proposant un prix de vente de 70 euros! Rien de plus!

Avec un tarif pareil, il faut cependant pas s’attendre à un foudre de guerre mais l’essentiel est là. Il vous sera ainsi possible d’imprimer divers objets en vous servant des modèles qui seront présents sur la banque de données de la marque. Vous laisserez ensuite le logiciel de la machine faire le reste et vous pourrez donner vie à vos créations chocolatières! Qui dit imprimante dit cartouches et il vous faudra également des cartouches remplies de chocolat pour parfaire vos opérations (leur cout devrait avoisiner les dix dollars seulement pour quatre cartouches).

choc

Vous avez envie de vous régaler avec votre imprimante? Nous vous conseillons de faire vite car seuls 500 exemplaires sont pour le moment en vente mais qu’on se rassure, les mois qui suivent devraient voir apparaitre d’autres exemplaires afin de satisfaire tout les gourmands de la planète!

mar 20

Impression 3D : HP entre dans la danse

 

Il ne se passe pas un jour sans qu’une petite start-up ne vienne dévoiler au monde son imprimante 3D qui va de sa petite innovation , imprimant des spaghettis, des pizzas et autres armes à feu. Devant cette manne divine qu’est l’impression en relief, les grandes marques semblaient pour l’instant en retrait, tâtant timidement le terrain en attendant de mettre définitivement les pieds dans le plat! C’est ce que s’apprête à faire le géant de l’impression HP après une annonce faites cette semaine.

Bien que se popularisant à vitesse grand V , les imprimantes 3D sont encore faillible et la firme américaine vient d’annoncer en toute simplicité qu’elle avait résolu deux des problèmes majeurs de ce nouveau type de machine, à savoir la vitesse d’impression évoquant selon Meg Whitman, l’une des dirigeants de HP, la fonte des glaces. L’autre problème serait toujours selon elle la précision et la qualité du produit fini qui pêche encore en terme de rendu après impression.
Cela voudrait-il dire qu’HP se prépare à enfin s’inscrire dans le landerneau des fabriquants d’imprimantes 3D?

Il serait un peu trop tôt pour faire ce type d’affirmation car la véritable annonce concernant le futur de HP se ferait en juin. La firme compte ainsi dévoiler ses plans pour l’avenir dans quelques mois, même si quelques indices lâchés par les dirigeants laissent entendre que ce seront les entreprises qui en profiteront dans un premier temps (en recevant des produits déjà  imprimés par exemple). La firme a en tout cas du retard a rattraper mais renifle de plus en plus les bénéfices qu’elle pourrait se faire dans les années (la marché pourrait selon ses estimations générer près de 11 milliards de dollars en chiffre d’affaire aux alentours de 2021)

 

Tous les regards sont en tout cas tournés vers le mois de juin où HP dévoilera enfin son plan de bataille. Les petites entreprises déjà bien présentes sur le marché risquent-elles de mordre la poussière avec l’arrivé d’un des leadeurs du marché des imprimantes? Réponse très bientôt!

mar 14

Une homme se fait reconstruire le visage avec une imprimante 3D

Bras artificiel, modèle du cœur humain, il semblerait que l’impression en relief soit en train de devenir une allié incontournable de la médecine! La donne est loin de changer car c’est désormais un visage accidenté qui s’est vu soigné grâce à cette nouvelle forme d’impression, ni plus ni moins!

Stephen Power peut en effet dire un grand merci à l’impression 3D qui lui a permet de sortir de l’ombre après qu’un grave accident de moto survenu en 2012 l’est complètement déformé le visage. Ce Gallois avait souffert de graves fractures au niveau de ses pommettes et n’osait depuis plus se montrer en public sans se cacher entièrement le visage jusqu’à ce que l’impression en relief ne vienne à sa rescousse. Les chirurgiens ont en effet conçu et imprimer des prothèses à l’aide de plastique, prothèses qui ont été implanté sous la pommette du jeune homme qui a ainsi pu retrouver une certaine symétrie à ce niveau, lui donnant enfin l’occasion de se montrer sans aucune honte!
Selon les médecins, les résultats obtenus grâce à l’imprimante sont assez fabuleux, surpassant de très loin ce qui avaient été fait auparavant en terme de réparation.

Qui aurait cru que cette forme d’impression nouvelle génération allait apporter une aide aussi précieuse à la médecine? Alors qu’on attends désormais le jour où l’on pourra se faire soigner chez soi à l’aide de son imprimante, tous les regards sont également  tournés vers l’impression de tissus humain, la fabrication d’organes via une imprimante ne sera peut-être plus qu’un simple fantasme. Affaire à suivre!

mar 07

Recyclebot : achetez, recyclez, imprimez!

JETER-IMPRIMANTE

 

Tandis que certains pensent refaire la décoration de leur intérieur en imprimant un peu tout et n’importe quoi avec une imprimante 3D, d’autres pensent déjà à comment utiliser ces imprimantes nouvelle génération de manière plus intelligente. Alors que le monde de l’impression a souvent été pointé du doigt en raison des nombreux problèmes de pollution engendrés, des appareils comme la Recyclebot cherchent justement à tacler ces problèmes de déchets en proposant d’utiliser des consommables assez inattendus.

 

Comme son nom l’indique, la Recyclebot se fera une joie de passer par le recyclage pour vous permettre d’obtenir des consommables “bio” et ce ne sont ni plus ni moins que vos vieilles boites de lait en carton et nos bouteilles en plastique qui vont passer à la casserole. Pour bien utiliser la Recyclebot, votre bouteille ou autre devra tout d’abord passer par une déchiqueteuse (à moins que vous ne vouliez tout hacher à la main ) avant que les petits morceaux ne finissent dans l’imprimante qui fabriquera à son tour des filaments. Plus besoin ainsi d’acheter du consommable pour imprimante 3D, vous n’aurez qu’à vous servir dans votre cuisine. Il va sans dire que les conséquences d’un tel processus serait des plus bénéfiques pour la nature tandis que les économies engendrées seraient également plus que positifs.

Tout n’est cependant pas rose dans ce petit tableau idyllique, le prix de l’imprimante (300 dollars) pouvant être un frein pour certain, même si celle-ci serait largement rentabilisée dans le futur. Le plastique de certaines bouteilles seraient également peu fiables sur le long terme après recyclage mais ces détails n’ont pas empêché certaines organisations mettant l’emphase sur les moyens d’impression alternatifs de s’intéresser de très près à cette technologie.  Quoi qu’il en soit, après l’utilisation des algues, il semblerait que les écologistes amateurs d’impression soient toujours en quête de bonnes idées pour préserver notre environnement! En espérant qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin!

mar 03

Une jeune femme retrouve l’usage de ses jambes grâce à l’impression 3D

L’actualité du monde de l’impression est plus que jamais dominée par…les prouesses médicales! Après que les imprimantes 3D aient servi à opérer le cœur d’un enfant, c’est une jeune femme qui a à son tour pu profiter de cette technologie, celle-ci ayant pu remarcher après de nombreuses années clouée sur un fauteuil roulant.

Victime en 1992 d’un accident de ski, Amanda Boxtel était condamnée à rester toute sa vie privée de l’usage de ses jambes mais c’était sans compter le mode d’impression nouvelle génération qui allait lui donner un coup de pouce. C’est en effet grâce à un exo-squelette entièrement imprimé que la jeune femme allait redécouvrir la joie de la marche, une prouesse qui aura demandé des mois de travaux intensifs.
Il aura fallu dans un premier temps effectuer un scan complet du corps d’Amanda afin que l’armature lui aille comme un gant. Selon le directeur du projet, chaque centimètre du corps de l’accidentée devait ainsi être passé au crible afin qu’aucune proéminence osseuse ne vienne gêner le bon fonctionnement de l’ensemble, que ce soit au niveau du confort ou de la sécurité. Un travail parfaitement minutieux qui a pour le coup porter ses fruits, l’imprimante 3D ayant par la suite fait sortir un appareil parfaitement fonctionnel qui a permis à la jeune femme de pouvoir se mouvoir après des années.

 

Si l’impression en relief devait permettre sur le long terme de pouvoir imprimer tout et n’importe quoi, peu d’entre nous auraient cependant parié sur les nombreuses avancées médicales que ces imprimantes du 21ème siècle allaient apporter! Vers une guérison prochaine du cancer à l’aide d’une Makerbot? On se prend à rêver!

fév 27

Une imprimante 3D à la rescousse du cœur d’un bébé

Qui aurait cru un jour qu’une simple imprimante sauverait le cœur d’un enfant? C’est pourtant ce qui s’est passé ces derniers jours aux Etats-Unis  grâce à l’impression en relief. Oubliez donc meubles et autres éléments imprimables, les imprimantes risquent de venir squatter les salles d’intervention bien plus vite que l’on ne pense!

C’est à Louiseville que c’est s’est déroulée cette belle histoire. Un jeune garçon d’à peine 14 mois s’était vu naitre avec une malformation du cœur, raccourcissant de manière drastique ses chances de vie. Vu la complexité de l’opération,  les chances de survie du bambin étaient proche de zéro mais voila qu’une imprimante en relief allait venir changer la donne.

Alors que les pronostics étaient au plus bas, le chirurgien Erie Austin pensa alors à faire appel à une imprimante 3D pour créer une réplique plus grande du cœur du petit, ce qui permettrait ainsi une étude plus poussée de l’organe avant l’intervention. Faisant appel aux chercheurs de la l’université de Louiseville, le chirurgien pu ainsi obtenir une réplique XXL du cœur après un scan très minutieux des radios de l’enfant.  Le Markerbot utilisé dans l’histoire a ainsi mit en exergue les fameuses malformations à cibler et l’opération s’est par la suite déroulée sans anicroches;

Les propriétés quasi sans limites de cette nouvelle manière d’imprimer semble en tout cas combler les utilisateurs de par le monde et à la vitesse où vont les choses, l’impression en relief devrait occuper tout, ou presque, les domaines possibles! La prochaine étape serait peut être la création d’un véritable organe imprimé. Lubie pour le moment, réalité dans un futur que l’on espère proche!

fév 17

Micro-3D : la petite imprimante aux grandes ambitions

 

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une nouvelle imprimante 3D vienne s’inviter à la liste grandissante des appareils déjà disponibles sur le marché! L’impression 3D est définitivement en plein boom mais demeure à certains niveaux inaccessible au grand public, notamment au niveau du prix. Une petite startup du nom de Bethesda veut néanmoins changer la donne en proposant une imprimante 3D low cost aux utilisateurs.

Avec son prix de lancement de 299 dollars (environs 218 euros), la Micro-3D veut en effet damner le pion aux autres monstres de guerre déjà disponibles! Bien que se voulant moins onéreuse que ses concurrentes, la Micro-3D affiche en tout cas de belles ambitions en terme de performance. Tout d’abord, les deux concepteurs Michael Armani et David Jones ont mis le paquet en terme d’innovations, optant par exemple pour un nouveau type de micro-capteur, un habillage en carbone ainsi qu’un système de chauffage en céramique.
Au niveau de la taille on est également loin de certaines machines occupant l’ensemble d’une pièce, celle-ci pesant à peine un kilo! Outre les matériaux utilisés, les deux gaillards ont également voulu mettre au point une imprimante moins gourmande en énergie, l’un des actuels points noirs concernant les imprimantes 3D.

Récemment dévoilée dans un salon dédié à l’impression 3D, la Micro 3D devrait débarquer dans les semaines qui suivent sur Kickstarter avant d’éventuellement finir dans votre salon.
Alors que les imprimante 3D continuent systématiquement de promettre monts et merveilles en terme de capacité d’impression, il semblerait que les têtes pensantes derrière la Micro 3D aient plutôt opté pour une imprimante plus économie et accessible que ses comparses. Sera t-elle à la hauteur de ses ambitions? Réponse dans les mois à venir!

fév 14

Les secteurs qui vont se voir bouleverser par l’impression 3D

 

recherche-medicale

 

L’arrivée d’une nouvelle technologie, ici l’impression 3D, est bien souvent synonyme de changements et ce serait un doux euphémisme de dire que les imprimantes en relief vont bouleverser bien des secteurs, si ce n’est déjà fait!

L’environnement

Alors que l’impression lambda est bien souvent pointée du doigt à cause des déchets engendrés ( notamment à cause des cartouches d’encre), l’impression 3D pourrait bien changer la donne. Entre une utilisation moindre d’éléments polluants (certains allant même jusqu’à utiliser des matériaux comme les algues), des transports d’objets moins fréquents et une durée de vie plus accrue des objets fabriqués (ou du moins c’est le souhait de beaucoup de gens), notre chère planète risque de pousser un ouf de soulagement avec cette technologie ( à condition qu’entretemps les chercheurs arrivent à rendre les imprimantes 3D moins gourmandes en énergie!) .

 

L’art

Vous voulez voir une jolie petite sculpture de Rodin mais vous habitez à l’autre bout du monde? Pourquoi de pas reproduire directement le Penseur chez vous!  L’impression 3D risque de rendre l’art plus accessible chez le quidam et certaines firmes comme Fujifilm ont déjà conclu des deals avec des musées pour pouvoir reproduire certaines œuvres d’artistes comme Van Gogh.

 

L’aéronautique

Entre la construction de futures bases sur la Lune ou Mars et l’amélioration de la station spatiale internationale, il semblerait que la NASA ait trouvé un allié de choix avec l’impression 3D, technologie qui permettrait ainsi de construire directement des éléments en gravité zéro plutôt que de tout acheminer dans l’espace. Et dans un registre plus gustatif, les astronautes pourront enfin déguster des pizzas depuis leur cabine, les imprimantes 3D s’apprêtant à jouer les pizzaiolos  en apesanteur!

iss-station

La médecine

Le bioprinting est en train de prendre de l’essor petit à petit. Même si créer des membres humains tiens pour l’instant plus du fantasme qu’autre chose, les chercheurs sont déjà arrivés à recréer des cellules souches saines. Dans un avenir qu’on espère proche, il se peut qu’une imprimante 3D trône fièrement dans la salle d’opération de votre hôpital!

 

Les droits d’auteur

Si reproduire tout et n’importe quoi chez soi fait saliver bien des personnes, certains industriels risquent quant à eux de s’arracher les cheveux au vu des modèles et autres plans d’impression qui risquent d’envahir le Net tôt ou tard. Gageons qu’entretemps un moyen sera trouvé pour empêcher la reproduction illégale d’objets divers, en espérant que cela ne bride pas la créativité de certains!