fév 22

Une classe d’école primaire victime de l’incendie d’une imprimante 3D

imprimante-incendie

 

Les imprimantes impriment depuis quelques années nos rêves les plus fous et les objets les plus insolites ! Néanmoins, ces appareils nouvelle génération peuvent également se révéler être un pur cauchemar pour certains.

En effet, une l’école primaire du Michigan a dû temporairement fermer ses portes suite à un incendie causé dans l’une des salles scientifiques du bâtiment. En effet, une imprimante 3D se trouvant sur les lieux a causé le sinistre, suite à un court-circuit. Fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. L’incendie lui-même n’a endommagé qu’une seule classe (réservée aux cours de science) les salles alentour n’ayant été que légèrement touchées.

Selon Carol Selby, concierge dans l’établissement, les produits chimiques de la salle n’ont pas été touchés par les flammes, ce qui aurait pu causer un plus gros incendie. Les travaux pour remettre la salle d’aplomb sont en cours et aucun chiffre concernant le montant des dégâts n’a été divulgué.

Même si les incidents impliquant des imprimantes demeurent très rares, il arrive parfois que ces machines fassent quelques dégâts, tuant même des personnes dans la foulée. En début d’année, une imprimante 3D a été à l’origine de la mort d’une famille de Berkeley en Californie.

imprimante-incendie2

Alors que tout le monde a les yeux rivés vers les armes imprimées, une mauvaise utilisation ou un mauvais branchement de votre imprimante peut ainsi s’avérer dangereux, voire mortel. L’impression 3D, un danger pour notre santé ?

On est encore très loin de la panique totale mais il est bon de bien installé son imprimante comme il se doit pour éviter tout incident.

fév 16

La FabPocket : maitrisiez l’impression 3D en un rien de temps

fabpocket printer

 

Vous voulez vous initier à l’impression 3D ? La Fabpocket va venir vous donner un joli coup de pouce !

Cette Box est la première de son genre, permettant au quidam d’en apprendre plus sur cette technologie en train de prendre de l’essor. Aussi ludique que pratique, cette boite nous vient d’une petite startup : Le Tarmack. Comment « fonctionne » le tout ? Petit tour du propriétaire.

Dans un premier temps, trois modules vous permettront d’étayer vos connaissances sur le sujet, que ce soit au travers des matériaux utilisés pour l’impression et des objets que l’on peut créer avec une imprimante. Les deux autres modules vous permettront, de leur côté, de fabriquer votre propre imprimante 3D. Le tout sera également composé de divers jeux et fiches pédagogiques vous permettant de donner vie. Un beau moyen en somme de vous prendre pour un petit inventeur avec un kit complet.

Afin de démocratiser au mieux cette Fabpocket, la société derrière sa création a décidé de lancer une campagne de crowdfunding afin de financer sa petite création. Le but espéré est de récolter la coquette somme de 30 000 euros afin de créer une plateforme Web et éventuellement se lancer à l’international.mini printer

Dans la mesure où tout se passerait bien, la FabPocket serait disponible pour le mois de juillet.

L’idée mérite d’être démocratisée, l’impression en relief étant restée, durant des années, une technologie réservée à une certaine frange de la population plus au fait des nouvelles avancés et des innovations.

fév 13

Procreate 4D permet d’imprimer votre foetus en 3D

2

 

Les futurs parents ont souvent à faire aux échographies pour avoir une petite idée de la future apparence de leurs enfants. Cependant, une société du nom de Procreate 4D a eu l’idée de pousser le procédé encore plus loin.

Ainsi, le fondateur, Fernando Farias, a utilisé son savoir-faire en effets spéciaux, en technologie médicale et impression 3-D pour créer ce qu’il appelle une statue vivante d’un fœtus.

Selon lui, si une personne est aveugle, il sera difficile pour elle de voir son futur enfant. Farias a alors commencé à réfléchir à une solution permettant à tout un chacun de » voir » le futur bébé quoi qu’il arrive. Il a ainsi décidé de passer par l’impression de l’échographie.

Même lorsque le fœtus n’a que 27 à 30 semaines, les traits du visage sont complètement développés, a-t-il rajouté. Ainsi, être en mesure de voir et de toucher une représentation 3D ajoute un véritable plus quant au fait de découvrir son futur enfant. Ce type de solution pourrait par exemple changer la vie des militaires loin de leur famille. Une impression de l’échographie et ils pourraient avoir un aperçu plus en profondeur de leur future progéniture.

Le modèle imprimé coûte $ 55, mais les tarifs peuvent aller jusqu’à $ 125. 1

Si l’idée est ingénieuse, elle n’est pas toute neuve car une société américaine, 3D babies, a elle aussi décidé de donner naissance à votre fœtus avec une imprimante 3D. Ils ont même poussé le concept jusqu’à faire imprimer les futurs bébés de couples de stars. Avis aux amateurs !

fév 09

L’impression 3D métallique s’apprête à débarquer en force

metal-3d

 

Un nouvel acteur du monde de l’impression 3D s’apprête à faire son entrée fracassante !

En effet, la compagnie desktop Metal vient de récolter la coquette somme de 45 millions de dollars, portant son investissement total à 97 millions de dollars, depuis sa fondation en octobre 2015.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce sont des cadors qui ont décidé de se joindre à l’aventure : GV (anciennement Google Ventures) BMW i Ventures et Lowe’s Ventures ont ainsi répondu présents. Parmi les investisseurs précédents figurent NEA, Kleiner Perkins Caufield & Byers, Lux Capital, GE Ventures, Saudi Aramco et l’un des acteurs principaux de l’impression 3D Stratasys.

Selon Ric Fulop, PDG et cofondateur de Desktop Metal, l’impression métallique aura un impact profond sur la façon dont les entreprises conçoivent et produisent en masse des pièces dans toutes les grandes industries. Il va sans dire que l’apport massif des investisseurs devrait ainsi permettre de donner un sérieux coup de pouce à cette technique.

Bien qu’il ait moins d’un an et demi d’ancienneté, Desktop Metal possède déjà une riche expérience et une équipe bien rodée : 75 ingénieurs se spécialisant en science des matériaux, ingénierie et logiciels. Fulop lui-même connait déjà l’industrie de l’impression 3D , l’homme ayant participé la conception d’entreprises comme MarkForged, OnShape, ProtoLabs et SolidWorks.

metal-3d2

L’impression métallique s’apprête ainsi à débarquer en force, d’autant plus que nombreuses industries risquent de profiter de cette technique. Imprimer des voitures ou des avions ? Une lubie qui risque de devenir bientôt réalité.

fév 06

Madrid accueille son premier pont imprimé

pont imprimé

Quoi de mieux pour traverser un point d’eau qu’un pont ? Quoi de mieux pour cela qu’un pont imprimé ? Depuis que l’impression 3D se démocratise, les architectes font des pieds et des mains pour imaginer des constructions toujours plus folles intégrant des éléments créés par imprimante.

Après Amsterdam qui a lancé l’idée d’intégrer un pont imprimé, c’est au tour de la capitale espagnole de se voir affubler du sien. Conçu par les ingénieurs de l’IACC, le bel objet devient le premier pont piéton imprimé au monde. Fruit d’une collaboration entre des architectes et des ingénieurs, l’édifice a été construit à l’aide de divers matériaux, dont du polypropylène thermoplastique.

Enrico Dini, l’un des pontes de l’impression à grande échelle, a collaboré au projet, celui-ci étant l’instigateur de la D-Shape, l’imprimante 3D permettant de voir les choses en (très)) grand.

L’impression 3D à grande échelle est en train de prendre une ampleur non négligeable ces derniers temps, et certains pays veulent en faire leur cheval de bataille pour les années à venir. Ainsi, Dubaï veut tabler sur l’impression 3D pour mettre au point de nouveaux bâtiments, tandis qu’une entreprise italienne d’ingénierie travaille sur des imprimantes 3D massives qui seront capables de construire des structures en boue, en argile ou en fibres naturelles.

pont imprimé2

D’aucuns pourront critiquer l’aspect peu esthétique du pont imprimé, mais ce type de technique risque de faire gagner un temps précieux aux constructeurs. À l’avenir, se faire construire une maison risque de devenir une véritable partie de plaisir !

jan 23

Innovation : Ricoh s’essaye désormais au monde de l’impression 3D

 

ricoh imprimante

Même s’il ne fait pas partie des grands cadors de l’impression, Rico a depuis longtemps fait son petit bonhomme de chemin dans le monde de l’impression laser. Néanmoins, la demande en imprimantes n’est pas au beau fixe, et le constructeur japonais s’est tourné vers une solution dans l’air du temps : l’impression 3D.

Le constat de Colin Weaver, qui supervise une usine de Ricoh au Royaume-Uni, est assez édifiant. Selon lui, plus personne n’imprime vraiment, surtout avec l’émergence des tablettes et autres gadgets. Cependant, selon lui, tout ce qui se trouve dans une pièce peut être imprimé : chaises, tables, etc… De ce fait, les têtes pensantes de Ricoh ont commencé à chercher des alternatives pour relancer la machinerie de l’entreprise.

L’usine de Ricoh à Telford a déjà pris de l’avance, et la branche a obtenu un contrat avec une société privée en Espagne, cette dernière utilisant la technologie d’impression 3D pour produire des membres prothétiques personnalisés.  Ainsi, Ricoh envisage d’introduire un hydrogel pour impression 3D, qui pourrait être utilisé pour imprimer des répliques d’organes pour des opérations pratiques. Une jolie aubaine pour les hôpitaux qui souhaiterait expérimenter sur de nouveaux types de soin à administrer aux patients.

imprimante ricoh

Ricoh rejoint ainsi des compagnies comme Canon ou HP qui s’essayent désormais à une forme d’impression révolutionnaire. Un changement d’orientation qui pourrait remettre la société sur les rails. Pour information, le marché de la 3D a généré près de 310 millions de dollars en 2015, tandis que le marché a connu une croissance de 104%

jan 07

Impression 3D : Canon sort le grand jeu

imprimante-3D-canon2

Alors que nous avons longuement attendu que HP daigne nous donner des informations sur son projet d’imprimante 3D, voilà que son concurrent Canon se décide à entrer dans cette course à l’impression 2.0.

En effet, le géant japonais s’apprête à faire commercialiser son imprimante 3D Marv en Chine. Pour information, ce modèle, visant le grand public, était déjà en activité en Allemagne, en Corée et en Pologne. Curieuse stratégie au premier abord, quand on connait l’énorme succès de la marque sur la planète.

Quoi qu’il en soit, a contrario de HP, Canon veut ainsi démocratiser l’impression 3D, avec un appareil de petite taille et légère (à peine 8 kilos), idéal pour les écoles par exemple. Le prix de lancement en Europe a été de 799 euros, les Chinois peuvent s’attendre à un prix du même acabit. Pour ce qui est des spécificités de l’imprimante, on notera que celle-ci possède un système de sécurité stoppant toute impression si jamais la porte de la machine est ouverte.

Même si Marv joue les discrets, le territoire chinois est loin d’être anodin. En effet, le pays a accueilli les imprimantes 3D à bras ouverts. On ne compte pas moins de 70 000 unités vendues sur le territoire en 2015, et on prévoit 440,000 unités écoulées d’ici 2020. Une véritable manne qui devrait faire plaisir aux constructeurs

.imprimante-3D-canon

Avec désormais deux grands noms de l’impression dans l’arène de la 3D, on se demande si d’autres constructeurs « historiques » voudront également se joindre à l’aventure

.

jan 06

Incroyable : il imprime une arme aux munitions insolites

paperplaneprinter

On nous parle tout autant des imprimantes 3D que des armes imprimées ces derniers temps. Mais si l’on peut effectivement fabriquer des instruments de mort grâce à l‘impression, certains ont parfois des idées autrement plus farfelues et pacifiques !

C’est le cas de Dieter Michael Krone’, qui a eu la bonne idée d’imprimer une arme capable d’envoyer des avions en papier ! On ne parle pas ici de quelques avions volant ici et là, mais d’une véritable mitrailleuse capable d’envoyer des escadrilles d’avions en papier en quelques secondes !

Loin d’être une dilettante dans le sujet, Krone est même une sommité dans l’art de l’avion de papier plié, l’homme ayant écrit des livres sur le sujet, tout en gérant un site vous expliquant l’art du pliage de papier ! L’inventeur a expliqué qu’il avait été bluffé par toutes les possibilités que cette nouvelle forme d’impression pouvait offrir, même si certains éléments de son « arme » ont été rajoutés via des achats divers.

Néanmoins, ce Geo Trouvetou n’a pas voulu mettre les plans de son invention sur Internet, à vous donc de vous fabriquer votre propre arme à avions en papier !

gunprinter

À y réfléchir, Krone vient, ni plus ni moins, de fabriquer une imprimante ultra rapide, louchant sur certains modèles ultra rapides comme la HP OfficeJet X. À l’avenir, les constructeurs pourraient tabler sur des imprimantes imprimant des factures et des dossiers en forme d’avions de papier. Un moyen comme un autre de rendre le monde de l’impression plus ludique !

jan 04

Dubaï se prépare à l’avènement de l’impression 3D

dubai-imprimante

L’impression 3D connaît un bel essor depuis ces dernières années et parmi les pays embrassant cette technologie, Dubaï se hisse dans le haut du panier. Depuis que la ville-état des Émirats arabes unis a annoncé sa stratégie, visant à les transformer en leader mondial de l’impression 3D d’ici 2030, d’aucuns sont curieux de voir les idées qui seront mis en place pour que cette place forte de l’innovation arrive à ses fins

Néanmoins, les Dubaïotes sont également bien conscience qu’un tel projet comporte certaines difficultés, au niveau de la sécurité notamment.

L’’impression 3D étant de plus en plus connectée et répandue, les risques de piratage augmentent, ainsi que la prolifération de produits contrefaits représentant une véritable menace pour certains secteurs. La police de Dubaï a ainsi établi un partenariat avec la firme des sciences de la sécurité Underwriters Laboratories (UL), pour tenir un atelier de deux jours sur l’industrie de l’impression 3D et comment se préparer à ses effets, positifs et négatifs, sur l’industrie locale.

Selon le conférencier Khalid Rafi, l’impression 3D est une technologie qui détient beaucoup de pouvoir, et son influence est de plus en plus prégnante dans de nombreux secteurs et industries. Un nombre disproportionné de personnes, cependant, ne comprend toujours pas l’impression 3D, ce qui pourrait avoir un effet négatif sur l’industrie, a-t-il ajouté.

dubai-imprimante3d

Dubaï espère ainsi donner un bon exemple en encourageant les autres pays à s’intéresser de manière plus sérieuse à l’impact de l’impression 3D. Ayant récemment adopté cette procédé pour l’élaboration de bâtiments imprimés, l’émirat compte plus que jamais faire de cette technique d’impression l’un de ses chevaux de bataille pour les années à venir.

déc 28

Il fabrique sa propre imprimante 3D, ce qu’il va en faire est incroyable !

 

imprimer-batiment-chine

On n’est jamais mieux servi que par soi-même ! C’est ce qu’a dû se dire M. Wang, un fermier chinois, habitant dans le comté de Jingning, dans la province de Gansu. En effet, l’homme a utilisé son temps libre pour se créer une imprimante 3D, rien de plus !

L’imprimante 3D, mesurant 6 mètres de longueur pour 1,5 mètre de largeur et 3 mètres de hauteur, est capable de créer des murs imprimés. En connectant la machine à son ordinateur, M. Wang a pu imprimer des structures à paroi creuse en 3D, couche par couche, en utilisant un matériau mixte, constitué de ciment et de sable fin. L’imprimante 3D maison, qui fonctionne comme n’importe quelle imprimante de ce type, extrude le mélange de ciment couche par couche à travers une buse. Selon les personnes ayant pu voir le résultat fini, le mur 3D imprimé est parfaitement solide ! Ainsi, en confectionnant des parois creuses, l’agriculteur a pu les remplir de matériaux isolants, les rendant non seulement forts, mais également bien isolés.

Revenant en détail sur sa création, M. Wang explique que son imprimante offre beaucoup d’avantages par rapport aux méthodes traditionnelles de construction. Premièrement, En créant la structure directement à partir d’un modèle numérique, de nombreuses étapes sont éliminées dans le processus de construction, ce qui rend le cycle de production plus court. Deuxièmement, l’imprimante réduit la quantité de travail nécessaire à la construction. Troisièmement, les matériaux utilisés avec l’imprimante 3D ne sont pas chers et facilement accessibles. Et enfin, et non des moindres, plus aucune limite au niveau de la taille et du design !

imprimer-batiment

Fier de sa création, M. Wang veut légitimement faire breveter son invention. Même si les imprimantes fabriquant des maisons sont déjà une réalité, voilà une nouvelle preuve qu’un procédé d’impression révolutionnaire peut faire ressortir l’inventeur sommeillant en chacun !