avr 05

Le bioprinting prend vie!

 

Grâce à l’impression 3D, vous savez déjà tous qu’il est possible d’imprimer son nouveau meuble au lieu de se déplacer dans le magasin le plus proche. Mais dans un registre  plus sérieux, votre imprimante pourra peut être bientôt sauver des vies! En effet,  dans une volonté de donner à l’imprimante 3D une fonction aussi utile que responsable, certains chercheurs ont eu l’idée de développer des technologies donnant la possibilité de fabriquer des tissus humains.

 

Ce fantasme d’allier technologie d’impression et biologie existe depuis un bout de temps déjà mais dans les faits il est moins évident d’empiler des cellules  que de la résine ou du plastique. La donne est cependant en train  de  changer, des chercheurs étant parvenus durant les derniers mois à créer du cartilage voir même des cellules souches. Ces dernières, particulièrement fragiles, étaient au départ pratiquement impossible à reproduire jusqu’à ce qu’une équipe écossaise parvienne à contourner cette difficulté en mettant au point un système de jet d’encre  stable contenant une encre “biologique” contenant elle-même des cellules souches. Là où cela devient intéressant c’est qu’une journée après le premier test, près de 95% des cellules répondaient toujours présent et 89%  subsistaient encore après deux jours. Même si on note une certaine chute en 48 heures, les résultats sont quand même très encourageants .

On se prend à rêver d’une imprimante 3D qui pourra reproduire des organes ou des membres mais de telles opérations risquent d’être bien trop complexes pour débarquer chez nous . Pour l’instant du moins. Les fantasmes vont bon train en tout cas, d’autant plus qu’un collectif vient de mettre en ligne toutes les étapes nécessaires afin de fabriquer sa propre imprimante 3D biologique à la maison. A ce rythme,  la seule chose qui pourra nous empêcher d’imprimer ne sera plus le manque d’encre dans nos cartouches mais l’éthique qui interdira la reproduction d’êtres humains chez soi!

 


Une imprimante 3D sauve le crane d’une patiente par encros

avr 03

L’impression 4D, quand vos objets prennent une nouvelle dimension

 

4d

Alors qu’on est encore à un stade où l’impression 3D demeure pour beaucoup un gadget hors de prix qui n’est pas prêt de se démocratiser, certains ont commencé à voir plus loin et il se peut que l’impression en quatre dimensions vienne déjà taper à nos portes. Vous vous grattez la tête en vous demandant ce qu’on pourrait faire de plus que l’impression en relief? Explications.

C’est un professeur du MIT, Skylar Tibbits, qui a présenté en février cette innovation des plus intrigantes. En quoi consisterai donc cette technologie? Elle se base tout d’abord sur la technologie 3D, avec la création en relief d’un objet en dur. C’est par la suite que les choses deviennent intéressantes car un facteur temps vient se rajouter à la modélisation de l’objet. Là où votre création 3D se figera une bonne fois pour toute, l’impression 4D permettra à votre objet d’évoluer dans le temps, en étant en contact avec certains éléments , que ce soit l’air, l’eau, la chaleur etc.  Tibbits a ainsi effectué une démonstration avec un tube utilisant un polymère spécial réagissant à l’eau, se “transformant” ainsi au contact de cette dernière.
En somme, plus besoin pour l’homme d’intervenir directement dans la modification d’un élément, le processus se fera de lui même.

Les applications d’une  telle technologie, notamment dans le milieu industriel, seraient plutôt nombreuses. Imaginez donc un meuble qui se monterait tout seul sans que vous n’ayez à essayer de déchiffrer la notice! Vos déboires avec une certaine marque suédoise ne serait alors qu’un lointain souvenir!
L’impression en 4D demeure encore à l’état de projet, le professeur Tibbits cherchant encore des partenaires qui seront à même de l’aider à concrétiser ce projet assez fou. Il vous faudra donc attendre encore un bout de temps avant d’envoyer vos tournevis et vos marteaux à la poubelle.


Après l’impression 3D, l’impression 4D arrive… par encros