mar 09

Il s’imprime entièrement une armure d’Ironman

 

ironman

Si vous êtes un amateur des BD de la compagnie Marvel, à qui l’on doit notamment les personnages de Spiderman ou Hulk, vous avez sans doute dû déjà rêver d’endosser l’armure ou la costume de l’un de vos héros favoris. A défaut d’avoir des supers pouvoirs, vous pourrez par exemple vous fabriquer, une belle armure, en vous aidant, vous l’aurez deviné, d’une belle imprimante 3D !

C’est ce qu’à ainsi décidé de faire Ross Wilkes, un fervent admirateur de Tony Stark et de son alter ego héroïque, Iron Man. Ce fleuriste (cela ne s’invente pas!) a ainsi décidé de s’imprimer une armure en s’aidant d’une imprimante de type Velleman. Notre héros en devenir n’a pas eu la tache facile car ce ne sont pas moins de 597 pièces qui ont ainsi dû être imprimées avant que celui-ci puisse enfin admirer son œuvre. L’armure en question, non content de ressembler à celle de son idole, est parfaitement fonctionnelle et utilisable. L’histoire ne nous dit pas cependant si celle-ci peut voler ou pas.

Même si l’impression en relief sera un formidable moyen d’imprimer ce que bon vous semble, il faudra parfois une sacrée patience afin de donner vie à sa création. Ainsi, ce ne sont pas moins de onze heures de travail qui ont été nécessaires (étalées sur 14 mois!!) à Wilkes pour qu’il parachève son chef-d’œuvre, sans compter l’investissement nécessaire.

Néanmoins, gageons que ce fleuriste en armure fera des émules et que l’on entendra bientôt d’autres histoires faisant intervenir des armures imprimés ! Pas sur néanmoins que ces ersatz 3D fassent long feu contre un véritable méchant !

fév 23

L’adaptateur de recharge 3D d’Encros : quand l’inédit côtoie l’efficacité

adaptateur

Plus que jamais au taquet lorsqu’il s’agit de proposer des produits innovants et inédits, Encros frappe encore une fois fort avec son adaptateur de recharge pour cartouche d’encre Canon. Non content de vous aider à redonner vie à vos cartouches de la meilleure des manières, ce petit appareil présente une jolie particularité : il a été entièrement conçu par impression 3D et par nos propres soins !

La mise au point de cet adaptateur vient d’un constat tout simple : si un produit d’impression n’existe pas encore, pourquoi attendre avant qu’il ne soit créé ? Le problème qui se proposait à nous était la qualité toute relative des adaptateurs disponibles sur le marché. L’avènement de l’impression en relief a ainsi ouvert un champ des possibles quasi infini et certaines têtes pensantes ont très vite compris le potentiel ultra créatif de la chose.  Nous avons décidé, chez Encros, d’embrasser cette technologie afin de mettre au point des produits faciles d’utilisation et parfaitement adaptés pour l’utilisateur.

Premier venu : l’adaptateur de recharge pour cartouche Canon. Outre sa conception inédite, cet adaptateur aura la particularité d’être parfaitement universel. Si vous êtes ainsi un utilisateur de cartouches Canon à têtes d’impression (à savoir l’un des modèles suivants : PG-40/50, CL-41/51, PG-510/512, CL-511/513, PG-540, CL-541, PG-545, CL-546), vous pourrez utiliser cet adaptateur pour vous aider à recharger vos cartouches en quelques gestes très simples. A noter que vous pourrez également activer votre cartouche en utilisant l’adaptateur. Ainsi, si votre cartouche est un peu sèche, notre adaptateur vous sera du plus grand secours !

Envie d’utiliser un objet aussi inédit qu’efficace ? Rendez-vous sans plus tarder sur notre boutique pour vous procurer le résultat de notre savoir-faire !

 

déc 12

La première conférence mondiale sur l’impression alimentaire a eu lieu cette semaine.

Si on a déjà vu de nombreuses conférences sur l’alimention et sur l’impression, peu de personnes auraient pensé voir un jour une conférence sur l’impression alimentaire. L’avènement des imprimantes en 3D a ainsi permis ce petit miracle, les possibilités offertes par cette nouvelle forme d’impression étant quasi infinies.

C’est a Liège que s’est déroulée cette conférence, l’université de la ville ayant accueilli un grand nombre d’experts mondiaux en alimentation imprimée dont un venu de la NASA. Rappelons ainsi que l’agence spatiale s’intéresse de près à cette technologie depuis un certains temps, celle-ci cherchant par exemple  à envoyer des pizzas imprimées en orbite  pour nourrir les astronautes! Selon le vice recteur de l’université le Liège, l’avenir s’annonce radieux pour l’impression 3D. On a ainsi selon lui de fortes chances de voir une imprimante côtoyer notre four à micro-ondes dans les années à venir. Il faudra autant compter sur les cartouches d’encre que les cartouches d’ingrédients a t-il également annoncé.

L’arrivée de ce type d’impression dans nos cuisines risque de bouleverser nos habitudes alimentaires de manière assez radicale. Outre l’innovation elle-même, les possibilités et les applications seront nombreuses. On parlait plus tôt des astronautes bien souvent cantonnés à une nourriture lyophilisée et insipide, mais on peut aussi  évoquer les séniors qui pourront grâce à une nourriture conçue spécialement par imprimante se nourrir sans avoir de soucis de déglutition.

Plus que jamais, l’impression en relief a le vent en poupe et après avoir fait le bonheur des ingénieurs et inventeurs en tous genres, ce sera bientôt au tour des cordons bleus d’encenser cette nouvelle technologie.

août 01

Un jeune handicapé “sauvé” par une imprimante 3D

 

On ne compte plus les différentes manières possibles pour pouvoir se changer à la vie grâce à l’avènement de ce nouveau type d’impression qu’est l’imprimante en relief et ce ne sont pas les personnes handicapées qui vous diront le contraire. Il se trouve en effet que ces nouvelles imprimantes soient devenues l’outil de rêve pour de nombreux médecins, comme le prouve cette histoire nous venant des USA.

Alex Ping, un jeune garçon de 6 ans peut ainsi remercier ces imprimantes car il va désormais pouvoir recouvrir une vie normale grâce à l’une d’elle. Le jeune garçon est en effet né sans bras droit, ce qui l’handicapait particulièrement dans sa vie de tous les jours. C’était sans compter sur une équipe de l’université de Floride qui a permis au jeune homme de pouvoir enfin s’adonner à des activités de n’importe quel enfant de son âge grâce à un coup d’impression.
Les parents d’Alex se sont tout d’abord tourner vers l’un des doctorants de l’université, Albert Morano, afin que celui-ci puisse trouver une solution pour aider leur fils. Loin de s’arrêter à quelques conseils dit à la va-vite, le doctorant ira galvaniser ses troupes pour mettre au point une prothèse adaptée au garçon grâce à une imprimante.

Il va sans dire que les parents et surtout le petit Alex ont été plus que ravis de voir cette prothèse imprimée et cette nouvelle action vient confirmer le formidable potentiel de ce nouveau type d’impression. Ainsi, le cout de fabrication de la prothèse fut dérisoire, comparé à certaines prothèses qui couteront jusqu’à 40000 dollars. En attendant que tout cela se démocratise, Alex quant à lui attend un  nouveau bras imprimé qui va lui permettre cette fois de nager. Une jolie petite victoire de l’impression contre le handicap!

juil 29

Amazon se lance dans le monde de l’impression 3D

 

Alors que certains grands noms de l’impression tardent à encore à sauter le pas pour s’essayer à cette nouvelle technologie, d’autres firmes relativement inattendues se décident quant à elle à adopter cette nouvelle forme d’impression. Ce n’est donc pas HP ou Samsung qui annonce la sortie d’une hypothétique imprimante en relief mais le site Amazon qui se décide à se lancer dans l’aventure!

Le célèbre site de vente en ligne ne vous proposera pas des imprimantes à proprement parlé mais des objets qu’il sera possible de faire imprimer. Ainsi, au travers d’un service en ligne du nom de 3D printing store, le client pourra choisir entre une gamme de différents objets (près de 200) qu’il pourra ensuite faire imprimer avant de le recevoir à son domicile. Parmi les petites options que proposera Amazon, l’acheteur pourra au préalable choisir la taille ainsi que la couleur de l’objet désiré avant qu’il ne passe par la phase impression.

Avant de vous ruer sur votre compte Amazon, il faut savoir que ce service n’est pour le moment disponible qu’aux USA mais histoire de vous faire une petite idée, sachez que la fourchette de prix se situera entre 10 et 100 dollars et qu’il est possible de choisir entres moult sculptures et autre masque de plongée pour satisfaire vos envies.

Selon la directrice des ventes d’Amazon, Peta Schindler, cette nouvelle forme d’impression apportera une expérience bien plus captivante pour le client. Nous ne demandons qu’à la croire, d’autant plus que comme dit plus haut, les grands noms de l’impressions font les timides et hésitent à emboiter le pas aux multiples petites compagnies occupant déjà le terrain.

juil 23

Des héros de dessins animés imprimés chez vous!

Vous êtes fan du monde des Petits Poneys? Cela tombe bien, vous allez bientôt avoir la possibilité de retrouver vos héros favoris en mode imprimé chez vous! La célèbre compagnie de jouets Hasbro a annoncé un partenariat avec une firme spécialisée dans l’impression en relief, Shapeways, afin de proposer à ses clients des répliques des petits chevaux  fraichement sorties de l’imprimante!

Selon le responsable marketing d’Hasbro, John Frascotti, cela faisait un bout de temps que la compagnie lorgnait du côté de ce nouveau type d’impression afin de créer des pièces uniques sortant de l’habituelle gamme de jouets proposée par sa firme.
Cette dernière a ainsi engagé des artistes qui s’inspireront de la gamme de jouets existants pour créer des répliques des personnages  tout en leur donnant le choix quant aux modifications qu’ils souhaiteraient apporter. Bien évidemment, les artistes ne pourront pas faire tout et n’importe quoi et le fabricant de jouets compte ainsi s’assurer qu’aucun personnage “violent” ou obscène ne soit imprimé.  Par la suite, le prix de vente des jouets pourra être fixé par les artistes eux mêmes et si cette première tentative de customisation de masse fonctionne, Hasbro compte ainsi utiliser cette technique d’impression sur ses autres jouets et offrir à ses clients des pièces originales de leurs héros.

 

Bien que l’impression en relief suscite parfois des interrogations surtout en ce qu’il s’agit des droits d’auteur, Hasbro a décidé quant à elle d’exploiter à fond les caractéristiques de cette technologie en s’appuyant sur les (grandes) possibilités de création de celle-ci pour offrir à son public de jolies alternatives. Le monde du jouet et de l’impression semblent en bonne voie pour une collaboration qui s’annonce fructueuse!

juil 17

Des étudiants du MIT inventent l’imprimante à crème glacée

 

Si vous trouvez que le monde de l’impression est un univers qui tourne en rond et qui n’arrive plus à surprendre, vous risquez d’être plutôt bouche bée devant certaines des dernières applications mise en œuvre !!

Quel rapport nous direz-vous entre une crème glacée et une imprimante? C’est simple, pourquoi ne pas imprimer des glaces!! Cette idée aussi géniale que farfelue nous vient de trois étudiants de la prestigieuse MIT, Kyle Hounsell, Kristine Bunker et David Donghyun Kim, étudiants qui ont eu la ( bonne ) idée de mettre au point cette imprimante qui ravira les gourmands.

S’inspirant de l’impression en relief, ces trois têtes pensantes ont voulu faire quelques chose d’amusant visant également à attirer l’attention des enfants. Ils ont ainsi passé le printemps à fignoler leur appareil, mangeant dans le processus des tonnes de glaces avant de finalement arriver à un résultat satisfaisant. Pour ce qui est de l’utilisation, rien de plus simple. Ils ont utilisé une imprimante de type Soolidoodle pour faire sortir la crème glacée, cette dernière étant par la suite refroidi avec de l’azote liquide pour pouvoir tenir en place. Couche après couche, c’est une jolie petite étoile en relief qui a vu le jour dans leur laboratoire, avant de finir dans leur estomac.

Si le projet à de quoi faire saliver, il n’est nullement prévu pour l’instant de voir une commercialisation de cette imprimante hors normes. Quoi qu’il en soit, on se prend à rêver du jour où il faudra faire le plein de cartouches d’encre remplie de crème aux saveurs variées histoire d’imprimer le dessert du jour!

juil 16

Une artiste arrêtée pour diffusion de données d’impression sur son…vagin

vagin

 

Il semblerait que le Japon soit particulièrement adepte d’ affaires rocambolesques en ce qui concerne l’impression en relief! Après cet homme qui avait été arrêté à son domicile pour cause de possession d’armes imprimées , c’est au tour d’une artiste de subir les foudres de la maréchaussée locale suite à la diffusion de plans d’impression de son vagin!

Le Japon est à la fois connu pour sa sexualité débridée et sa grande pudeur, le pays étant par exemple farouchement opposée à ce que les représentations explicites  des parties génitales soient diffusées. Néanmoins, l’artiste Megumi Igarashi a semble–t’il voulu contourner de la plus belle façon cette interdiction en diffusant un peu partout non pas des images d’elle en tenue d’Eve mais des plans donnant la possibilité aux personnes possédant une imprimante 3D d’imprimer de chez eux un modèle basé sur le vagin de la dame.

Cette dernière aurait tout d’abord pris des photos de ses parties intimes avec une caméra caméra 3D, permettant ainsi la création d’un modèle numérique qu’il était ensuite possible de récupérer pour ensuite imprimer le tout.

 

La police n’a pas du tout apprécié la démarche “artistique” de Igarashi et l’a ainsi arrêté pour distribution d’informations donnant la possibilité d’imprimer des objets obscènes”. .Les fans et autres personnes n’ont pas tardé à se mobiliser pour venir en aide à la femme à coup de pétitions diverses et l’artiste risque pour le moment deux années de prison. Après la médecine et la cuisine, ce nouveau type d’impression s’emble avoir trouvé un nouveau domaine à explorer même si on doute que le grand public y soit aussi réceptif

juil 08

2040 : l’année où les drones imprimés voleront dans les airs

Nous sommes encore en 2014 mais certains scientifiques ne peuvent s’empêcher de fantasmer sur les futures possibilités que nous offrirons les imprimantes en relief. Alors que certains planchent sur des bases lunaires ou des membres humains, la firme BAE Systems elle planche sur un prototype d’engin qui révolutionnera tout bonnement le monde de l’aviation.

Selon ces spécialiste en armement, ces futures modèles d’avion pourraient non seulement subir des dégâts  et s’auto-réparer en plein vol mais également se “dissoudre” si jamais ils tombaient en territoire ennemi. Mieux encore, ces avions auraient ainsi à leur bord une super imprimante qui leur permettrai  de créer des drones en quelques minutes seulement pour aller faire du repérage et pourquoi pas sauver des vies. En effet, dépendant de la situation, un type de drone bien spécifique pourra être imprimé et aller secourir un homme coincé en montagne par exemple.
Les possibilités d’une telle invention sont des plus séduisantes mais selon les têtes pensantes derrière le projet, on ignore concrètement de quelle façon les avions voleront dans les années à venir mais au rythme où vont les choses, il est fort possible que ce projet de drones imprimés puisse voir le jour.

Les possibilités quasi infinies qu’offre ce nouveau type d’impression fait en tout cas rêver de nombreuses personnes de par le monde et on ne compte plus les différents secteurs adoptant l’impression 3D pour concrétiser des projets jugés impossibles. Au rythme où vont les choses, on s’attend désormais à ce que la NASA nous parle d’une nouvelle imprimante capable d’imprimer des fusées! On prend les paris?

juil 07

Le futur de l’impression viendrait….d’un garçon de 15 ans

Bien que se démocratisant à vitesse grand V, l’impression 3D rencontre encore bien des soucis, notamment au niveau de la vitesse d’impression. Alors que des ingénieurs s’échinent chaque jour à trouver des nouvelles solutions pour améliorer les imprimantes, voila qu’un dénommé Thomas Suarez prétend pouvoir mettre au point une imprimante encore plus rapide et performante que celles actuellement disponibles.  Rien de fulgurant en soi, sauf que le Suarez en question n’a que 15 ans!

Cet inventeur en puissance n’en serait pas à son premier exploit. En effet, Suarez n’a eu cesse depuis ces dernières années de mettre au point des application pour Smartphone , attirant l’attention sur lui après avoir conçu un petit jeu mettant en scène le chanteur Justin Bieber. Moins intéressé par les artistes pour adolescents désormais, il a commencé à s’intéresser à l’impression en relief après avoir rencontré les têtes pensantes de MakerBot, l’une des grosses pointures de l’impression.  Histoire de prouver à son père incrédule la portée de plus en plus importante de ces imprimantes, le petit Suarez va alors faire un tour dans les locaux de MakerBot et son enthousiasme ne s’arrêtera pas là, le jeune ayant déjà pas mal d’ambitions.

Il voudrait ainsi mettre au point une imprimante 10 fois plus rapide que celles actuellement trouvables, allant même jusqu’à déposer un brevet pour une future imprimante révolutionnaire. Si on ne peut que saluer l’enthousiasme du jeune homme, d’aucuns restent circonspects quant à ses capacités à réussir là ou de nombreux créateurs peinent encore à réussir. Néanmoins, Suarez compte passer la grosse majorité de son été à travailler sur son premier prototype.

 

Il se peut donc que les mois à venir nous mettent face à la naissance d’une nouveau génie de l’impression, même si la course à la perfection ne se fera pas sans peine. En effet, d’autres compagnies telles que CarrotCorp prétendant être sur le point de sortir une imprimante 3D qui va révolutionner le monde. Affaire à suivre!