oct 18

L’imprimante 3D W. Afate, la machine qui partait de rien!

 

w-afate-3d-printer-togo003

Il est vrai que lorsqu’on parle de nouvelles imprimantes et autres appareils hi-tech, ce sera surtout vers les pays occidentaux ou asiatiques que nos regards se tourneront.  Cela veut-il dire que les autres pays du monde sont à la ramasse en ce qu’il s’agit d’impression?  Que nenni, et un jeune inventeur du nom d’Afate Gnikou nous montre qu’un petit pays d’Afrique peut lui aussi  fournir des têtes pensantes aptes à nous surprendre.

Alors que les imprimantes 3D sont en train de s’imposer petit à petit, voila que ce jeune Togolais a décidé de suivre l’adage “on n’est jamais mieux servit que par soi-même”  en créant sa propre imprimante 3D, le tout avec des morceaux d’ordinateurs qui ont fini à la poubelle!
Histoire de démontrer ses talents d’inventeur et par la même occasion montrer comment faire pour se débarrasser des déchets informatiques, Gnikou s’est lancé en début d’année dans son projet assez fou. Partant de rien, notre Géo Trouvetou a ainsi récupéré des morceaux d’unités centrales ou de scanners pour créer de toute pièce sa propre imprimante! Après une petite campagne sur Ulule qui lui aura permis d’amasser une petite somme (près de 4000 euros) lui permettant de se procurer des pièces neuves,  Gnikou arrive au bout de ses peines et met au point une machine parfaitement opérationnelle et fonctionnelle. Conscient de l’importance de sa création, notre inventeur voit grand et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Prochaine étape pour celui-ci, participer à un concours organisé par la NASA afin d’envoyer une imprimante 3D sur Mars!

Avec ce projet encore plus ambitieux, Gnikou cherche avant tout à pointer du doigt l’énorme problème de pollution due aux pièces détachées de vieux ordinateurs qui encrassent l’Afrique. Au lieu d’envoyer tous nos vieux ordinateurs dans une déchèterie en Afrique, pourquoi ne pas s’en servir pour fabriquer des imprimantes 3D qui fabriqueront à leur tour des bases sur Mars? Un projet utopique? On ne l’espère pas!


Une imprimante 3D montée de toute pièces nous… par encros

oct 16

La Instant Printer Cartridge : rapide et écolo

 

 

D’un côté nous avons les sempiternelles imprimantes bardées de technologie et de composants résolument toxiques qui encrassent la nature. De l’autre nous avons parfois, sortis de nulle part, des concepts qui essayent de bouleverser l’ordre établi en proposant des idées à l’exact opposée de nos machines actuelles. La Instant Printer Cartridge  se place dans la seconde catégorie et propose ainsi une imprimante résolument écolo!

L’une des principales particularités de cette imprimante que nous devons à deux à deux designers chinois, Chia-Chen Hsiao et Yuexun Chen, est le fait qu’elle soit à la fois une imprimante et une cartouche d’encre! En effet, pas de chichis au niveau du design, la Instant Printer va à l’essentiel et propose un appareil n’ayant pas besoin d’aller rejoindre le reste de l’imprimante. Plutôt petite de taille, il vous suffira de brancher l’appareil de votre choix (appareil photo, caméscope ou autre) via un câble USB et vous pourrez choisir puis imprimer votre cliché de manière quasi instantanée.

Il est vrai que vu la taille des plus réduites de l’appareil il ne vous sera pas non plus  possible de sortir des montagnes de photos mais si vous avez besoin d’un cliché dans la minute qui suit, il vous suffira d’enlever le petit papier sur le côté , de sortir votre câble et le tour est joué.  Histoire de faire plaisir aux afficionados de machines peu polluante, on pourra aussi noter que cette machine est construite à partir de papier mâché!  Il va sans dire qu’il sera plus qu’aisé de faire passer la Instant Printer à la case recyclage!

Comme à l’accoutumée, on notera que les concepts les plus brillants seront ceux qui tarderont le plus à se faire commercialiser correctement. Il n’est pas dit que cette jolie petite idée atterrisse sur nos étagères mais on est en droit de se dire qu’entre les imprimantes à énergie solaire ou fonctionnant au thé, l’une d’elles finira bien par sortir du lot!


Le 3Doodler 2.0 : un stylo faisant office d… par encros

oct 14

Imprimantes et produits d’impression : HP lance son offensive

 

 

Même si l’impression en 3D est petit à petit en train de gagner du terrain dans le monde de l’impression, les “anciens” n’ont pas dit leur dernier mot, à l’image de HP qui compte lancer en cette fin d’année de nouveaux produits pour enrichir sa déjà belle gamme de machines  existantes.

 

Nous avons vu depuis quelques temps l’émergence de la technologie NFC (pour Near Field Communication ) et afin de suivre la mouvance, HP va mettre sur le marché deux appareils qui permettront aux possesseurs de Smartphones d’imprimer leurs documents à leur aise. Ainsi, avec le HP 1200w Mobile et le HP JetDirect 2800w, il sera par exemple bien plus facile d’imprimer dans un bureau par exemple si vous êtes plusieurs à vouloir utiliser l’imprimante HP du coin.  Facile à installer avec leur port USB et offrant une véritable souplesse au niveau de la connectivité ( et ce même au niveau de la sécurité), imprimer en quelques gestes n’aura jamais été plus aussi facile!

Quoi de mieux pour accompagner la sortie de ces jolies petits gadgets que des nouvelles imprimantes! HP ne loupe pas le coche et proposera dans la foulée ses nouvelles imprimantes laser de la gamme MFP, à savoir les MFP M830 et M880.  Histoire de surfer sur la vague NFC, ces imprimantes, conçues entre autres pour les PME, seront les premières de la gamme MFP à proposer les fonctionnalités permettant une impression rapide (et sans fil) à partir de Smartphones ou de tablettes. Ces deux machines disposeront aussi par la même occasion d’une pléthore de possibilités, permettant ainsi d’imprimer, de faxer et de scanner en un rien de temps.

Bien que les ventes d’imprimantes ont eu tendance à légèrement péricliter au fil des années, HP continue d’avoir le vent en poupe et a vu ses ventes explosées dans certains coins du monde, en Asie notamment avec près de 68% de ventes supplémentaires sur ses imprimantes laser. Une preuve de plus qu’on n’est pas prêt de ranger ses cartouches d’encre au placard!


Comment utiliser une station de recharge… par encros

oct 11

L’imprimante solaire : de l’ombre à la lumière

 

panneau-solaire

Difficile de voir à première vue dans les imprimantes des machines ayant des velléités écologiques. On a tout ou presque reproché à ces appareils, que ce soit leur composants extrêmement polluants ou leurs consommables aussi onéreux que dangereux pour l’environnement. Dans ce tableau tout sauf idyllique, certaines personnes s’évertuent heureusement à changer notre vision des choses, à l’image de ce designer du nom de Miguel Liberal Olcoz qui a mis au point une imprimante qui change de l’ordinaire.

 

Une imprimante marchant à l’énergie solaire, voila une chose que l’on a peu coutume de voir. Derrière cette idée au premier abord farfelue se cache en fait une véritable envie de casser les clichés de la machine gourmande en énergie qui affole nos factures en fin de mois.  Nous connaissons tous les cellules photovoltaïques  qui grâce à leurs capacités permettent de générer de l’énergie électrique. Appliquées à différents domaines déjà (bâtiment, automobile etc), c’est au tour de l’impression d’en bénéficier! Avec sa fine couche de cellules posée sur le dessus, plus besoin de chercher une prise pour utiliser l’imprimante, quelques heures d’exposition à notre soleil devrait suffire.

Outre son utilisation judicieuse de l »énergie solaire, cette imprimante brille par son ergonomie et son design à la fois simple mais terriblement pratique. Ainsi, si l’envie vous prends d’aller faire un tour avec votre imprimante ( ou si vous êtes du genre à avoir de nombreux rendez-vous d’affaire) , il vous suffira de glisser votre appareil dans votre sac et le tour est joué. Il suffira de laisser l’appareil quelques heures à la fenêtre si jamais vous êtes à court de batterie!

Solar printer

Si ce concept existe bel et bien, peu d’informations circulent au final sur celui-ci. Que ce soit au niveau de ses fonctionnalités et de ses capacités d’impression, pas grand chose à se mettre sous la dent. Il est dommage de voir que ce type d’appareil à forte vocation écologique ne soit encore  inconnu du grand public et l’on souhaite sincèrement qu’un distributeur ou une grande marque s’intéresse de plus près à ce type d’imprimante, histoire qu’elle se fasse une place au soleil!


La première base lunaire imprimée bientôt en… par encros

oct 08

Blizzident : quand l’impression vous aide à avoir une bonne dentition

 

On aurait eu du mal il y a 10 ans de cela de trouver un lien entre la santé bucco-dentaire et l’impression, et même aujourd’hui on risquerait de se creuser les méninges pendant quelques minutes avant de trouver une quelconque relation entre ces deux univers. Néanmoins, depuis que l’impression 3D est en passe de chambouler nos vies de manière radicale, il semblerait que le terme “impossible” soit bien parti pour être rayé de notre vocabulaire de manière définitive!

C’est un petit groupe d’ingénieurs et de dentistes qui a eu l’idée de mettre au point ce curieux appareil se nommant Blizzident, le tout grâce à l’apport d’une imprimante 3D. A première vue, pas de quoi sauter au plafond quand on regarde de plus près la Blizzident. Evoquant plus un dentier transparent qu’une brosse à dents lambda, la Blizzident se présente néanmoins comme étant un moyen radical et des plus efficaces pour rendre vos quenottes propres comme un sou neuf. En effet, il suffirait de 6 secondes pour que le nettoyage soit effectif. Fini donc la longue corvée du brossage , un coup de brosse à dents 3D et ça repart!
Outre le temps de brossage qui baisse drastiquement, vous pourrez grâce à la Blizzident avoir votre propre brosse à dents personnalisée et ce grâce à l’imprimante en 3D. En effet, il faudra tout d’abord faire un scanner de votre mâchoire afin d’avoir les dimensions de cette dernière et l’imprimante vous imprimera une brosse à dents qui siéra à merveille à votre bouche! Fini donc les mélanges intempestifs de brosse à dents, vous serez tranquille pour un bon bout de temps!

En parlant de durée, cette petite merveille devrait être opérationnelle durant toute l’année tandis que votre brosse à dents normal se doit d’être changée tout les trois mois. Seule petite ombre au tableau, ce petit gadget devrait couter la bagatelle de 300 euros! Un prix qui fera certes un peu tiquer mais comme on ne plaisante pas avec la santé, c’est sans doute un investissement qui portera ses fruits à long terme. Vous pouvez sinon vous acheter votre propre imprimante en relief et vous amuser à créer votre propre dentier hi-tech!!


Une imprimante 3D Bio présente au salon de l… par encros

oct 04

L’imprimante SWYP : imprimez avec classe!

 

Alors que tout le monde table ces temps-ci sur l’impression 3D, les concepteurs d’imprimantes ne sont pas en reste et il n’y a pas un jour où leurs neurones ne mettent au point des concepts d’imprimantes aussi innovants qu’intéressants. Prenons le cas de la SWYP par exemple. Acronyme de “see what you print” ( “regardez ce que vous imprimez”),  la SWYP propose de mettre au placard les traditionnelles imprimantes de papa pour faire entrer l’impression dans le 21ème siècle!

On est un peu forcé de l’admettre, aussi performantes qu’elles peuvent l’être, les imprimantes suivent le même schéma de fonctionnement depuis des années et faire ressortir ses dernières photos de vacances n’est pas vraiment la plus passionnante des activités. Une petite boite basée à Seattle a décidé de donner un coup de neuf à notre manière d’imprimer grâce à sa petite création, j’ai nommé donc la SWYP. On est surpris au départ par l’aspect à la fois épuré et stylisé de la bête, avec son look évoquant plus la tablette tactile que l’imprimante à jet d’encre. Cette ressemblance est plus que fortuite car la SWYP se base exclusivement sur la technologie tactile pour fonctionner.

Cette imprimante dispose ainsi d’un bel écran tactile d’où il est possible de gérer les documents ou photos que vous voulez imprimer tout en jouant les maestro avec les diverses options pour retoucher le tout. Pas besoin de passer par votre ordinateur, il est possible de brancher votre appareil photo ou de connecter votre Smartphone à la SWYP directement pour pouvoir modifier vos fichiers à votre guise.  Une fois que tout est prêt, il suffira de faire “glisser” la photo ou le document vers la sortie et le tour est joué! Il suffira ensuite de replacer la petite protection métallique , qui fait aussi office de bac à papier, après utilisation afin de protéger l’écran et voila!

Vous rêvez de voir trôner ce bel appareil sur votre bureau ou dans votre salon? Sortez les mouchoirs, Artefact, la boite responsable de la SWYP, ne compte pas commercialiser sa petite création mais veut surtout interpeler le landerneau de l’impression en proposant un concept qui soit véritablement en adéquation avec notre époque.  On peux d’hors et déjà prier bien fort pour que le message arrive aux grandes pontes du marché!

 

                                       

oct 02

Imprimer du chocolat : quand l’impression régale les gourmands

chocolat1

 

Jour après jour les nouvelles perspectives qu’offre l’impression 3D ne cessent de gagner en importance et on ne compte plus désormais les projets tout autant dantesques qu’impressionnants qui fleurissent dans les laboratoires. Mais entre stations spatiales et organes vitaux, il existe parfois certains projets qui sortent du lot, non pas par leur grandiloquence mais de par leur simple concept qui suffirait à illuminer les yeux de milliers de gourmands dans le monde.

Qui n’a jamais rêver de modéliser et de sculpter du chocolat à sa guise? Si vous ne jurez que par le cacao, sachez que les premières imprimantes 3D  se spécialisant dans le chocolat sont désormais dans la place. Même si la sculpture de chocolat ne date pas d’hier, il aura fallu attendre 2011 pour qu’une équipe de chercheurs de l’université d’Exeter en Grande-Bretagne se planche vraiment sur cette délicieuse idée.  Véritable pain béni pour tout les artisans chocolatiers de la planète, les imprimantes 3D apporteraient ainsi une dose de fantaisie plus que bienvenue dans les cuisines et les vitrines de ces artisans.
Si le concept enchante au plus haut point, il aura néanmoins fallut résoudre un certain nombre de casse-têtes car le chocolat ne possède bien évidemment pas les mêmes propriétés que le plastique ou le bois par exemple.  Il fallait dans un premier temps arriver à faire fondre le chocolat pour que l’imprimante puisse faire sa besogne mais ensuite refroidir le tout assez rapidement pour que votre chocolat ne se repende pas outre mesure sur votre plan de travail.

chocolat2

Certains constructeurs se frottent déjà les mains quant aux bénéfices qu’ils pourraient se faire avec le genre de machine et des sociétés comme Choc Edge en Grande-Bretagne mettent déjà leurs  imprimantes 3D en vente. Jouer les pâtissiers en herbe aura bien entendu un prix car ce sera près de 3000 euros qu’il vous faudra dépenser pour voir une belle imprimante trôner dans votre cuisine. En attendant, il sera toujours possible de faire imprimer vos créations par lesdites sociétés et de vous les faire poster. Moins artistique comme solution mais tellement plus économique!


Choc Edge : l’imprimante pour amateurs de… par encros

sept 30

Les imprimantes 3D : vers l’infini et au-delà!

 

Alors que les imprimantes 3D envahissent petit à petit les foyers de la planète, voila que cet appareil qui s’apprête de changer de manière radicale notre vision de l’impression monte en grade et va désormais accompagner les astronautes dans leurs périples spatiales à partir de l’an prochain.

La NASA avait déjà depuis longtemps jeté son dévolu sur ce type d’imprimante et avant que cette dernière n’aille satisfaire l’appétit des astronautes, elle servira dans un premier à fournir du matériel et ce de manière rapide et efficace. En effet, vu le nombre d’outils à emporter lors des voyages interstellaires, sans compter les diverses pièces de rechanges pour les réparations, une solution plus pratique se devait d’être trouvée et c’est là que l’imprimante 3D entre en lice. Outre l’aspect éminemment pratique de l’appareil, une imprimante 3D peut même se révéler vitale dans l’espace. Si  une pièce de machinerie importante viendrait à manquer pour empêcher un satellite de nous tomber dessus, un coup d’impression et nous voila tous sauvés!

Le choix  de l’appareil ne fut pas forcément évident et la NASA dut dans un premier choisir entre les divers types d’imprimantes 3D, un voyage dans l’espace impliquant des conditions de fonctionnement autres que sur la Terre, entre vibrations lors du décollage et les différentes contraintes liées à la gravité zéro. Les imprimantes présentes sur le marché ne répondant pas vraiment aux désidératas des scientifiques, une petite start-up basée dans la Sillicon Valley fut chargé de mettre au point un tout nouveau type d’imprimante.

imprimante 3d

Outre les petites réparations basiques, la NASA voit déjà plus loin et les projets liés à l’impression 3D commencent à pousser comme des champignons à l’agence spatiale. Ce sont près de 500 000 dollars qui ont été déboursés pour un projet visant à créer d’ici 2020 de gigantesques antennes et autres générateurs dans l’espace à l’aide de l’impression 3D.  Du petit bibelot à la machine flottant au dessus de nos têtes, il semblerait que seul notre notre imagination soit la seule limite des imprimantes 3D!


La première base lunaire imprimée bientôt en… par encros

sept 26

EnerGenie ePP2 : faites place à l’e-impression!

 

 

Parmi les innovations ayant le vent en poupe ces temps-ci, les liseuses électroniques sont petit à petit en train de s’inviter chez les amateurs de livres, même si ce n’est pas demain la veille que les librairies et autres bibliothèques mettront la clé sous la porte. Il y a t-il un rapport entre ces fameuses liseuses et l’impression?  En soi pas vraiment mais voila qu’un des derniers modèles en vente, l’EnerGenie ePP2, vient au secours de ceux refusant de gaspiller des tonnes de papier chaque année ainsi qu’à ceux s’arrachant les cheveux lorsqu’il faut transférer des documents sur leur liseuse de chevet.

Pour faire simple, l’EnerGenie ePP2 est une e-Imprimante utilisant de l’e-Papier. De manière encore plus prosaïque, vous pourrez “imprimer” des documents de votre ordinateur sur cette liseuse  en seulement quelques clics! Lorsque vous voulez par exemple récupérer des documents en PDF de votre PC sur votre liseuse, il se peut que vous ayez quelques étapes assez longues à effectuer comme par exemple synchroniser vos deux appareils ou utiliser un service Cloud . Plus besoin de passer par tout ça avec l’EnerGenie ePP2, il suffira simplement “d’imprimer”  votre document sur cette liseuse avec du e-Papier. Pour la marche à suivre, c’est simple comme bonjour.

Il vous suffira de connecter les deux appareils via un câble USB et vous verrez alors votre ordinateur  reconnaitre la liseuse non pas comme telle mais comme une imprimante! A vous ensuite d’imprimer votre document en sélectionnant la liseuse comme imprimante et celui-ci sera ainsi visible en moins de deux sur votre liseuse. Il est aussi intéressant de noter que vous pourrez aussi grâce à un programme spécial faire le chemin inverse en transférant des documents de la liseuse vers votre PC.

 

Pas besoin de cartouche d’encre ou de toner dans l’opération donc, un simple câble USB fera l’affaire! Avec la démocratisation massive des liseuses électronique, il se peut que ce genre de processus suive la même pente ascendante mais que les amateurs de bon vieux documents papiers se rassurent, il faudra attendre encore un certain temps avant de ranger votre imprimante jet d’encre ou laser au placard!


Effacer la file d’attente sur une imprimante HP… par encros

sept 24

“Hands on search” : commandez, imprimez

 

La reconnaissance vocale, cette technique qui aura fait fantasmer pendant longtemps les amateurs de science-fiction occupe désormais une place  plutôt importante dans notre société ultra technologique, ses applications étant de plus en plus nombreuses et cette donne n’est définitivement pas près de changer!  Des chercheurs travaillant pour la filiale japonaise de Yahoo! ont eu l’idée de coupler cette technologie à l’impression 3D, non pas pour satisfaire les plus paresseux et oisifs des utilisateurs qui auraient la flemme d’effectuer quelques clics mais pour venir en aide aux enfants malvoyants.

 

De son nom “hands on search”, cette imprimante en relief offrira ainsi la possibilité aux malvoyants d’imprimer ce que bon leur semble grâce à son système de reconnaissance vocale.  On retrouve au sein de cette machine une imprimante de la marque Makerbot, le tout enrobé dans une coque évoquant un gros nuage tout blanc histoire d’ajouter un aspect plus ludique à l’ensemble. Pour ce qui est de l’utilisation, rien de plus simple. Il suffira à l’utilisateur de s’approcher de l’imprimante, d’appuyer sur le gros bouton de gauche avant de dire à haute voix l’objet qu’il souhaiterait voir imprimer. Une fois la recherche effectuée et validée, il ne vous restera plus qu’à presser l’autre bouton pour que l’objet prenne vie!
On pourrait voir derrière cette idée à tendance philanthropique un petit aperçu de ce que sera notre avenir en ce qu’il s’agit de notre rapport avec Internet et nos machines environnantes. Alors que notre clavier et notre souris sont toujours bien présents, il se peut qu’un jour la reconnaissance  vocale supplante une bonne fois pour toute nos périphériques afin d’apporter une nouvelle dimension à notre relation vis à vis de nos appareils.

hands on search

Pour en revenir à la “Hands on search”, l’idée d’offrir la possibilité aux malvoyants d’imprimer sans soucis est des plus séduisantes et reste à savoir désormais si les investisseurs seront prêt à lâcher les deniers pour qu’on puisse voir une démocratisation massive de ce nuage blanc donnant vie à vos objets favoris!


La Braigo : L’imprimante Braille en Lego par encros