mai 17

Printbrush 4X6: vos impressions en un coup de main

 

Le monde de l’impression a souvent donné lieu à des appareils mélangeant allègrement les fonctions tantôt révolutionnaires tantôt plus ou moins utile. Vous avez toujours rêvé d’imprimer tout et n’importe quoi grâce à un appareil tenant facilement en main? Un ingénieur suédois du nom d’Alex Bush a mis au point un appareil plutôt original du nom de Printbrush, vous permettant d’imprimer votre photo de manière plutôt originale

Printbrush ne se contente pas de faire imprimante portative mais elle se pare aussi d’un appareil numérique de cinq mégapixel. Là où les choses deviennent intéressantes c’est lorsque l’on s’attarde sur la manière même d’imprimer de la Printbrush. Vous vous attendez sans doute à voir votre photo sortir de l’appareil? Détrompez vous!  Pour les allergiques à la langue de Shakespeare, sachez que Printbrush signifie littéralement “Pinceau imprimant” et la petite machine reprend presque à la lettre ce principe. En effet, vous imprimez en peignant sur votre support papier!
Pour qu’un tel prodige se réalise, la machine utilise un procédé nommé Random movement printing technology  ( ou technologie d’impression à mouvement aléatoire.) un système complexe de faisceaux laser et de capteurs optiques permettant de reproduire la photo en prenant en compte le mouvement de l’utilisateur sur le papier.  Malin, ingénieux et d’une précision semble t-il redoutable, le Printbrush laisse en tout cas rêveur.

On risque d’ailleurs d’en rêver pendant un bout de temps car si le prototype a été lancé il y a deux de cela, aucune annonce majeure n’a était faites quant à une commercialisation prochaine. (le site proposant l’appareil étant résolument avare en mise à jour) . Le projet serait-il mort? Aussi alléchant et farfelu soit-il , nous serions plus que curieux de pouvoir voir ce fameux appareil en action!. Prenons donc notre mal en patience!


Printbrush : peignez et imprimez! par encros

mai 14

Epson à l’honneur aux TIPA Awards 2013

 

 

A l’instar de certains appareils et autre produits de grande consommation, les imprimantes se voient parfois récompensées non pas pour leurs bons et loyaux services mais pour leur innovation et efficacité. Depuis près de 10 ans, c’est la marque Epson qui fait honneur au monde de l’impression et vient de récemment briller aux TIPA Awards ,  le TIPA ( pour The Technical Image Press Association ) étant une association regroupant la crème de la presse spécialisée de l’image et de la photographie.

C’est en effet dans le domaine de la photo que la firme japonaise a tirée son épingle du jeu, grâce notamment à ses deux imprimantes Expression Photo XP-850 et XP-750.  Le choix fut d’autant plus délicat que de nombreux concurrents étaient en lice mais Epson a su tirer son épingle du jeu.  Le panel était composé de près de neuf pays dont la Chine, l’Australie et les USA et il offre ainsi a Epson un nouveau dans son palmarès qui s’élève désormais à 32 récompenses différentes, ce qui nous montre en tout cas la belle dynamique et la vitalité dont fait preuve la marque.

En ce qui concerne les deux imprimantes récompensées, elles sont partie de la gamme des multifonctions  et sont surtout réservées aux utilisateurs avides de tirages photo. La XP-850 par exemple ne se cantonne pas de vous tirer le portrait de la meilleure des manières ( et en seulement dix secondes)mais offre aussi la possibilité de scanner et de faxer vos documents. Les plus branchés d’entre nous seront aussi aux anges car les eux imprimantes intègrent aussi la technologie iPrint, vous permettant d’imprimer à partir de votre iPhone ou votre tablette. Petite cerise sur le gâteau, vous pourrez même imprimer directement sur vos CD ou DVD afin d’apporter votre petite touche personnelle à vos souvenirs

 

Les deux bébés d’Epson méritent sans doute largement tous les honneurs et nous serons curieux de voir si la forme saura conserver sa forme l’an prochain et rajouter de nouvelles récompenses à son palmarès!


Ecotank : L’imprimante sans réservoir d’Epson… par encros

mai 10

L’impression de cellules photovoltaïques : une idée lumineuse!

Imaginez les mots suivants placés dans la même phrase : imprimantes 3D, papier et cellule photovoltaïque. Difficile de trouver un lien entre les trois me direz vous! Imaginez maintenant qu’il soit possible d’imprimer des cellules photovoltaïques sur du papier à l’aide d’une imprimante 3D? Assez fou comme concept mais il nous a largement été prouvé qu’impossible ne rimait pas avec impression 3D.  Alors pourquoi ne pas imprimer des petites cellules pour une consommation plus responsable?

Outre des applications aussi farfelues que dangereuses ( maison sur la lune, arme à feu) , l’impression 3D a su montrer ses capacité assez ahurissantes mais on n’avait jamais vraiment pensé à l’utiliser pour des fins “écologiques”. L’impression de cellule solaires ne date pas d’hier et des chercheurs du MIT avaient brillamment réussi l’opération en en imprimant sur des simples feuilles de papier voir même du papier journal!  On s’était même rendu compte que les cellules marchaient parfaitement bien même après les avoir pliées un bon millier de fois!
Imaginez le potentiel d’un tel procédé. Non content d’imprimer le dernier meuble à la mode, vous pourriez faire des gains d’énergies substantielles grâce aux cellules solaires tout en protégeant la nature de manière concrète! Elle n’est pas belle la vie?

 

Evidemment tout cela reste encore à l’état de projet et de nombreux tests doivent être encore fait avant que ce procédé soit vraiment efficace à 100% . Quoi qu’il en soit, sachez qu’au delà des nombreuses facéties que l’on peut effectuer avec son  imprimante 3D , il est fort possible d’en faire un usage intelligent et ceux ayant une grosse fibre écologique trouveront dans leur appareil un sérieux allié pour donner un coup de pouce à la nature.

Et pourquoi pas vous!?


La crystal 3D : une imprimante des plus faciles… par encros

mai 08

Polaroid fait dans le cliché avec son Z2300

Pour encore beaucoup d’entre nous, la marque Polaroid évoque surtout des souvenirs remontant parfois très loin dans le temps, à une époque où obtenir sa photo en quelques minutes était largement possible. De nos jours le fait  d’obtenir une photo en moins de deux se démocratise de plus en plus, d’autant que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour qu’on puisse imprimer sa photo en quelques minutes sans sortir le câble USB ou la carte mémoire.

Où en est donc la marque américaine de nos jours? Répondant toujours présent, Polaroid essaye d’emboiter le pas à ses congénères en proposant des produits reprenant son fameux système de développement instantané, à l’instar de son Z2300.
Cet appareil photo se veut dans l’air du temps et propose quelques éléments plutôt intéressants, à commencer par sa technologie Zink pour Zero Ink. Cette technologie banni toute utilisation d’encre conventionnelle et  se concentre plutôt sur l’impression thermique , ce qui  permettra au papier intégrant déjà l’encre sous forme de cristaux  de faire ressortir l’image lorsque l’utilisateur voudra imprimer son cliché. Plutôt novatrice dans le genre, cela permet ainsi d’avoir un tirage efficace sans faire appel à une imprimante photo.

Aux niveaux des autres fonctionnalités vous trouverez un écran LCD qui vous permettra de faire les ajustements nécessaires et il vous suffira ensuite de lancer l’impression (comptez près de 30 à 50 secondes pour une photo ) et vous aurez alors votre petit  cliché ( faisant exactement 51 x 76 mm). Simple et efficace!

polaroid

Les plus nostalgiques et les accros aux impressions minute devraient trouver un terrain d’entente avec le Polaroid Z2300., même si son prix relativement cher ( près de 200 euros) ne risque pas de déchainer les passions. Quoi qu’il en soit, si le tout numérique vous agace et que tenir un bon vieux cliché en main vous comble de joie, cet appareil est définitivement fait pour vous!


Printbrush : peignez et imprimez! par encros

mai 06

Petit coup d’œil sur la Epson Expression Home XP-400

 

xp400_fla-cns-nn_690x460

 

Vous voudriez une imprimante alliant des performances plus que correctes à un prix résolument abordable?  La Epson XP-400 devrait en intéresser plus d’un!

 

La première chose qui  frappe avec cette imprimante Epson est non seulement son tarif ( ne comptez pas plus de 100 euros pour ce modèle-ci ) mais aussi sa taille des plus compact. Voila en effet une machine qui se glissera aux côtés de votre ordinateur sans trop s’imposer! Ne vous laissez pas tromper par ses dimensions plutôt succinctes , la XP-400 dispose de plus d’un tour dans son sac et possède des qualités qui devraient satisfaire la plupart d’entre vous!  Jugez plutôt!
Au niveau du design la XP-400 allie l’élégance et la sobriété, ses colories noires et son bel écran LCD flattant agréablement le regard. On retrouve ici une imprimante assez rapide compte tenu de sa petite taille et vous pourrez ainsi imprimer près de 6 pages par minutes (comptez cependant une page par minute pour une impression photo de qualité cependant).

La Epson n’oublie pas de s’inscrire dans l’air du temps en proposant des fonctions qui feront la joie des possesseurs de Smartphone. Vous pourrez grâce à ses application iPrint  ou Apple AirPrint envoyer vos ordres par téléphone  et le Cloud Printing n’est pas non plus oublié! Que les réfractaires à ce genre de gadget se rassurent, vous pourrez quand même utiliser le port USB  de la XP-400 pour des impressions “à l’ancienne”

Tout n’est pas cependant pas rose avec cette machine.  Si vous êtes du genre à imprimer toutes vos photos, la qualité de ces dernières ne sera pas non plus exceptionnelles et de manière générale la XP-400 peut se montrer assez fragile. Quoi qu’il en soit, vous aurez là une machine possédant toutes les applications que l’on attendrait d’une imprimante moderne ( le scanner répond bien entendu présent ) le tout pour un prix qui devrait faire le bonheur de votre porte-feuille. Avis donc aux utilisateurs au budget restreint!


Le système d’encrage en continue de la marque… par encros

mai 03

Le Smell-O-Gram, l’imprimante qui affole les narines!

Parmi les nombreux concepts que l’on a pu voir dans le monde de l’impression, certains sortent clairement du lot de par leur ingéniosité ou leur folie pure. On avait pu voir l’imprimante marchant au café ou l’autre qui désimprime tandis que les imprimantes 3D donnent  lieu à une multitude de possibilités que seul la limite de notre imagination pourra stopper! . Vous pensiez avoir tout vu?  Détrompez vous et ouvrez bien grand vos narines!

 

Imaginez un carte postale que vous pourriez imprimer et envoyer à vos amis ou à votre famille. Jusque là rien de bien folichon. Imaginez maintenant que vous pourriez y imprimer aussi un parfum! Cette idée aussi simple que farfelue nous vient d’une étudiante chinoise du nom de Li Jingxuan  qui a décidé lors d’un concours organisée par les pontes de Sony de créer un appareil titillant aussi bien notre regard que nos narines , histoire de rendre hommage à son amour pour la bonne chaire.
Cette machine utiliserait un capteur olfactif qui arriverait à analyser les parfums environnants pour ensuite les synthétiser grâce à des encres très particulières.  Dès lors que la machine aura trouver la bonne formule, elle pourra ainsi parfumer votre carte postale de la plus belle des manières. Largement enthousiasmé par cette idée sortant clairement des sentiers battus, certains y voient un moyen particulièrement novateur pour que les fins gourmets de la planète puissent s’échanger leurs dernières créations culinaires par le visuel mais aussi par le fumet!

 

smell

 

L’imprimante à parfums demeure cependant encore à l’état de concept et il n’y a pas encore de projet concret pour une commercialisation prochaine.  Ce principe ouvre en tout cas la porte à de nombreuses possibilités ( le monde de la publicité y trouverai là par exemple un allié de choix )  et il se peut qu’un jour vous receviez la recette du cassoulet de votre grand-mère dans votre boite aux lettres, photo et parfum à l’appui!


Choc Edge : l’imprimante pour amateurs de… par encros

mai 01

HP dévoile ses Officejet Pro Black & White 3610 et 3620

La valse des nouvelles imprimantes continue toujours de plus belle et c’est la firme Hewlett Packard qui nous présente aujourd’hui ses nouvelles créations, les imprimantes Officejet Pro Black & White.

 

hp

 

Comme son nom l’indique, ces deux modèles d’imprimantes se focaliseront exclusivement sur l’impression en noir et blanc et malgré cet “handicap”, les têtes pensantes de la boite affirment qu’un soin minutieux a été apporté aux cartouches d’encre de ces nouveaux bébés. En effet, si certaines imprimantes font régulièrement l’objet de problèmes d’impressions, les Officejet Pro devraient se montrer particulièrement efficace et ce durant près de 12 000 pages!

Si on veux bien croire aux promesses de la firme américaine, on est aussi curieux de savoir ce que la bête à dans le ventre et propose comme particularités.  Se voulant dans l’air du temps, ces deux modèles proposent une jolie petite gamme d’options, à commencer par la possibilité d’imprimer en recto-verso mais surtout toute une flopée de possibilités  permettant aux accros d’Internet d’imprimer leur documents à partir de leur tablettes, iPhone et autres gadget couteux. Il sera aussi bon de noter que ces nouvelles imprimantes prennent en compte le dernier accord passé entre HP et Samsung, permettant aux possesseurs de téléphones Samsung Galaxy S4 d’imprimer ce qu’ils veulent à leurs guises.
On notera cependant que le modèle 3620 fera légèrement la nique à sa petite sœur en proposant d’autres options comme la possibilité de faxer des documents ainsi qu’une option ADF permettant à l’utilisateur d’être dispensé de s’occuper d’une feuille manuellement lorsqu’il faudra imprimer ou faxer plusieurs documents.

 

 

Ces deux imprimantes  séduisent au niveau de leurs aptitudes  d’autant plus que les concepteurs mettent vraiment l’emphase sur une qualité d’impression  qui résistera à l’eau et au temps tout en garantissant une utilisation énergétique bien moindre que ses comparses. Il ne reste plus qu’à voir désormais si ces nouveaux venus tiendront toutes leurs promesses!


Comment utiliser une station de recharge… par encros

avr 29

Coup d’oeil sur le LabelWriter 450

Certains parmi nous ont des désidératas bien spécifiques lorsqu’il s’agit d’impression. La plupart des consommateurs utiliseront généralement leur imprimante pour leurs documents divers et variés alors que d’autres opteront plutôt pour l’impression de leur dernières photos de vacances. Il existe néanmoins certains types de modèles qui sortiront des sentiers battus en proposant des fonctionnalités légèrement autres, à l’instar du  Labelwriter 450 qui proposera lui d’imprimer des étiquettes plutôt que les habituelles pages A4.

Votre boite de CD a besoin d’une nouvelle étiquette? Vous souhaitez envoyer un colis sans avoir à user votre feutre sur celui-ci? Vous devez étiquetez des dossiers ou autre documents? Vous pourrez y arriver sans peine avec le Labelwriter 450.
Au niveau de l’apparence , l’appareil charme immédiatement avec son design agréable évoquant vaguement un eMac et un lecteur CD. Si le Labelwriter passe les tests haut la main au niveau du look, ses capacités ne devraient pas vous laisser indifférent non plus. Vous pourrez en effet imprimer jusqu’à 71 étiquettes par minutes,  idéal pour satisfaire les plus pressés d’entre vous! Pas besoin de cartouche d’encre ou de toner pour le Labelwriter, celui-ci utilisera l’impression thermique pour donner vie à vos futurs étiquettes.
En parlant d’étiquettes, sachez que vous pourrez personnaliser celles-ci grâce au logiciel fourni avec la machine et donner libre court à votre imagination. Le Labelwriter est compatible avec les Mac et les PC et possède par ailleurs une connexion USB.

 

 

Facile d’utilisation, ergonomique et rapide, le Labelwriter sera pour le professionnel ou le particulier un excellent outil pour étiqueter à qui mieux-mieux documents ou objets divers. A noter que parmi les modèles proposés nous retrouvons un modèle “Twin” proposant les mêmes spécificités que le modèle initial mais puissance deux.


Une imprimante pour Gameboy à l’oeuvre par encros

avr 25

La Brother PJ 622: quand ergonomie se marie avec efficacité

Nous évoquions dans un billet précédent l’imprimante portative de LG qui avait pour but d’effacer l’image que l’on a habituellement de notre imprimante, à savoir la machine volumineuse engoncée sous notre bureau et qui est à l’antithèse de l’objet mobile. D’autres se sont mis en tête de faire de nos imprimantes des objets portatifs et compacts, à l’image des Japonais de Brother qui proposent avec la PJ-622 une intéressante alternative à ce qu’on a tendance à voir dans nos chaumières.

 

Il est vrai qu’au premier abord la PJ-622 évoque tout sauf une imprimante et on serait plus tenté de faire l’analogie avec un autoradio! A défaut de faire sortir les dernières tubes du moment, la PJ-622 vous sortira votre feuille bien imprimée et se rangera facilement dans votre porte document. Mesurant à peine 26 cm et pesant près de 400 g, la PJ-622 peut imprimer jusqu’à 6 feuilles par minute, vitesse tout à fait correcte au vue de la taille de l’engin.  Puisqu’on parle de papier, sachez que cette imprimante marchera uniquement qu’avec du papier thermique, la PJ-622 ayant décidé de mettre le toner et le jet d’encre de côté pour se concentrer sur la technologie thermique.
Histoire de pousser la portabilité à son paroxysme, sachez que vous pourrez utiliser l’imprimante sur votre ordinateur portable, grâce à sa connectivité via port USB ou infrarouge, ainsi que sur votre téléphone dernier cri, les possesseurs d’Android et autres  OS y trouveront sans doute leur bonheur!

 

Pour résumer cette imprimante s’adressera surtout aux plus nomades d’entre vous ainsi qu’à ceux qui auront systématiquement besoin d’imprimer tel ou tel document le plus rapidement possible. On pourrait juste pinailler sur le fait que ce soit une imprimante monochrome mais au vu de ses diverses capacités et de son design résolument passe-partout, la PJ-622 deviendra  peut être l’outil idéal pour l’étudiant ou l’homme d’affaire pressé que vous êtes!


Zuta : place à la plus petite imprimante au monde par encros

avr 24

Xerox et son encre solide

La plupart des utilisateurs d’imprimante laser ou à jet d’encre connaissent généralement deux types d’encre, à savoir le toner en poudre et les cartouches à encre liquide. Difficile d’imaginer l’encre sous une autre forme mais sachez qu’une troisième version, à savoir l’encre solide, existe bel et bien! Vous n’avez jamais entendu parler de l’encre solide? Pas étonnant car très peu de monde sont au fait de cette encre et pourtant les qualités de celle-ci sont bien présentes!

Vous vous demandez dans doute : quel est l’intérêt de faire une encre solide? C’est la firme Textronix qui produit ce type d’encre, compagnie qui est passé depuis sous l’égide de Xerox. L’intérêt de créer une telle encre était d’une part de créer un consommable au rendu particulièrement efficace mais surtout de créer un produit aux vertues écologiques indéniables. Car oui, l’encre solide se veut comme une alternative plus verte aux cartouches conventionnelles, générant près de 90% de déchets en moins que ses comparses lasers par exemple.  Des chiffres qui font réfléchir, surtout quand on sait à quel point les cartouches usagées peuvent être de véritables poisons pour l’environnement. L’encre solide se présente sous forme de gros blocs et utilisent un polymère absolument non toxique. Chauffé à bonne température, l’encre fondra sur un tambour et se rependra tranquillement sur votre feuille de papier par la suite.

Comme dit plus haut c’est la marque Xerox qui détient le monopole de ce procédé aussi ingénieux que non polluant, la firme proposant des machines de types Phaser et  Colorqube, exploitant cette encre de la meilleure manière qui soit. Seul bémol, ces machines sont plutôt onéreuses et satisferont surtout les petites entreprises plutôt que les utilisateurs lambda.

Production de déchets amoindrie, facilité d’utilisation et impression d’excellentes factures, tout semble sourire à l’encre solide et l’on s’étonne encore de la très faible couverture médiatique de ce procédé (qui existe quand même depuis le début des années 90!).
Rappelons quand même que des individus font des pieds et de mains pour faire du monde de l’impression un monde plus propre et plus économique et nous pouvons qu’espérer que l’encre solide se retrouve un jour aux côtés des cartouches rechargeables pour mener la vie dure aux cartouches (trop) polluantes.


Comment bien recharger les toner Xerox Phaser 6110 par encros