L’Actualité sur les imprimantes, les cartouches et les encres!

En vedette

encros logo

 

Bienvenue sur le blog de l’actualité des cartouches d’encre et des imprimantes…

Ici nous traiterons de tout ce qui touche à l’actualité des imprimantes, des cartouche et des Encres en général car c’est notre spécialité depuis une dizaine d’années. Nous sommes une boutique de recharge de cartouche  existant depuis 2003 et nous proposons ainsi des solutions pour utiliser vos cartouches  de manière plus intelligente.

logo_ac_square_sr

 

Nous sommes également à la pointe de l’information et nous partageons régulièrement avec nos lecteurs les dernières actualités du monde de l’impression.  Que ce soit la dernière imprimante d’une grande marque ou une nouvelle encre qui va changer le monde, France Recharge décrypte et analyse les dernières nouvelles, qu’elles soient des plus sérieuses ou insolites et vous en fait profiter en retour!

 

encros imprimante

Histoire de vous aider à mieux comprendre vos imprimantes et vos cartouches, nous mettons aussi en ligne, en parallèle au blog France Recharge le blog cartouche-blog.fr qui décortique les spécificités techniques de vos cartouches jet d’encre, toner-blog.fr ; la même chose mais pour les imprimantes laser, TonerRecharge.fr et CartoucheRecharge.fr les blogs émaillés de photos, de vidéos et de tutoriels pour vous aider à recharger vos propres cartouches grâce à la méthode ENCROS.

Ces articles s’adressent à tous, de la ménagère de plus de 50ans au passionné d’imprimantes (si, si …) vous retrouvez chaque semaine dans nos blogs, des astuces et des informations sur vos terribles engins des réponses à vos questions ; comment la recharger sans acheter la cartouche originale hors de prix et sans qu’elle explose, pourquoi est-elle bloquée quand il manque juste une couleur, pourquoi ça clignote , dans quel trou dois-je mettre le café…

Retrouvez nous chaque semaine sur nos blogs et sur notre site et n’hésitez pas à lancer des sujets (telle ou telle cartouche ou imprimante) par le biais de commentaires!

N’hésitez pas à découvrir nos tutoriels, nos reportages et bien plus encore dans nos vidéos!!

 

      

mai 20

Le retour inattendu de la Little Printer

little printer

 

Little Printer, une adorable imprimante connectée à Internet nous avait malheureusement quittés après la cloture du projet et de ses serveurs en 2014. La « mort » de l’imprimante aura été de courte durée car Nord Projects, une compagnie basée à Londres, l’a ramené à la vie grâce à une toute nouvelle application, et elle a même ajouté la possibilité d’envoyer des messages entre les appareils. Pratique !

 

Un groupe de passionnés de la petite imprimante a ainsi collaboré pour remettre le périphérique en ligne via un serveur open-source appelé Sirius. Nord Projects a ensuite conçu une application iOS pour pouvoir (re)utiliser le tout. D’anciennes fonctionnalités particulièrement appréciées telles que les polices d’affichage sont également de retour, même tout en ajoutant quelques touches plus modernes.

Configurer la messagerie sur l’application sera plutôt « aisé » : vous devrez créer un nom d’utilisateur et une clé de périphérique, qui est une URL unique qui permet aux imprimantes d’accéder aux messages, comme un numéro de téléphone. Vous pouvez créer autant de clés que vous le souhaitez et révoquer l’accès à tout moment s’il parvient à une personne à qui il n’était pas destiné. Les clés de périphérique pourront être imprimées sous forme de codes QR afin que les visiteurs puissent facilement ajouter votre imprimante.

 

Seul petit problème dans l’équation : arriver à trouver des imprimantes ! En effet, il sera difficile d’en trouver une sur le marché et estimez-vous heureux si vous avez préféré à l’époque le garder plutôt que de le mettre à la poubelle !

 

                                         

mai 16

Une incroyable machine hydride imprimante et PC !

printer-laptop-feat

 

Des projets autour des imprimantes, il y en a un paquet et certains sortiront parfois de l’ordinaire ! Il va sans dire qu’une imprimante et un ordinateur vont souvent de pair. Quoi de plus normal dans ce cas que de créer un appareil mariant le meilleur des deux mondes !

C’est ce qu’a fait Mason Stooksbury. Imaginez un instant un appareil combinant un PC et une imprimante / scanner ? Vous en rêviez, cet inventeur en puissance l’a fait.

C’est grâce à ses amis que Mason a pu mettre son projet à exécution. En effet, ses amis lui ont donné de vieux ordinateurs portables ainsi qu’une vieille imprimante de marque Kodak. Après avoir examiné les différents composants, Mason a jeté son dévolu sur un appareil Dell qui a ainsi servi de PC « de base ». Il a ensuite dépiauté le tout afin de construire le tout.

Une fois les deux appareils assemblés, l’inventeur y a même rajouté neuf ports USB pour compléter le tout.

Au final, ce sont près de 12 qui furent nécessaires à la mise en place de cet appareil des plus farfelues. Si la machine hybride ne paye pas de mine au premier abord, il suffira alors de soulever le tout pour découvrir tout le savoir-faire de l’ensemble.

Gros inconvénient et non des moindres, l’imprimante n’est pas en mesure d’imprimer ! Mason a cependant tenu à préciser que l’imprimante ne fonctionnait pas dès le départ. Le tout aurait fonctionnel dans le cas contraire.

Un petit indice quant à une version prochaine de son invention ? Le temps nous le dira !

 

                                  

avr 20

Un cœur imprimé en 3D voit le jour

copeur imprimé

On n’arrête plus les innovations liées à l’impression 3D et des scientifiques viennent à nouveau de prouver toute l’étendue et la portée de cette nouvelle technologie.

C’est cette fois un cœur qui s’est vu créer par ce procédé. Une équipe israélienne a ainsi mis au point un cœur en prélevant des cellules à même un patient. Le procédé est encore à ses balbutiements mais cela pourrait faire avancer traitement des maladies cardiovasculaires et la médecine en général.

Selon le professeur Tal Avir, qui était l’une des têtes pensantes derrière ce projet, ce cœur imprimé est parfaitement compatible avec le patient concerné, sans qu’il y ait de risques de rejet.

L’élément imprimé ne paye à première vue pas de de mine, sa taille avoisinant celle d’un petit fruit, mais cela n’enlève en rien la technicité déployée pour sa création. Pour ce qui est justement de la taille du cœur imprimé, il est fort possible que ceux-ci soient plus importants par la suite. On risque ainsi de voir un cœur de taille humaine arriver dans un futur que l’on espère proche.

Pour ce qui est d’une greffe à même un véritable patient, il faudra attendre que la technique soit plus au point avant qu’une telle opération soit possible. Le professeur Tal Avir évoque, à ce titre, une bonne dizaine d’années avant qu’une telle opération ne soit possible.

copeur imprimé2

L’explosion de l’impression en relief profite de plus en plus au monde médical, avec notamment les prothèses et autres parties du corps reconstruits via une imprimante. Gageons que l’on trouvera bientôt une imprimante 3D dans chaque hôpital !

 

                                  

avr 01

Quand l’impression redessine le paysage urbain !

 

mobilier-urbain-chien

La lutte contre la pollution et la prolifération des déchets n’est pas récente et tous les moyens sont bons pour lutter contre ce fléau actuel. Contre toute attente, l’impression 3D est venue apporter son petit soutien à la lutte en proposant des solutions innovantes et efficaces.

Ainsi, des projets d’aménagement urbains faisant appel aux imprimantes ont vu le jour, à l’image du projet Print Your City, projet visant à donner un nouveau visage aux espaces urbains à l’aide de mobiliers créés par impression. Le premier objectif de ce projet fut la création du parc Hanth, situé dans la ville de Thassalonique en Grèce, où tout le mobilier fut créé par impression. De quelle manière ? C’est très simple !

Des déchets plastiques sont récupérés et fondus, avant de se retrouver colorés et imprimés grâce à un bras robotique chargé de donner vie au mobilier.Outre l’aspect éminemment écologique et pratique de cette opération, ce projet, créé par une boite néerlandaise, du nom de The New Raw, a également pour vocation d’interpeller les masses, et cela a porté ses fruits pour le moment.

The-New-Raw-Print-Your-City-Zero-Waste-Lab-43

Ce ne sont pas moins de 3000 habitants qui auraient participé à la collecte, ces derniers ayant même été invités à donner leur avis sur la couleur à utiliser pour le mobilier. Histoire de bien faire les choses et de donner aux curieux une idée du travail effectué, une petite plaque affichant le nombre de kilos de déchets utilisé pour chaque mobilier est ainsi visible à tous.

Un joli projet d’impression à la fois écolo et citoyen qui mérite de prendre de l’essor et qui donnera peut-être des idées à d’autres villes d’Europe et d’ailleurs.

 

                                         

mar 22

HP renforce sa position au niveau de l’écologie

gree

 

Le géant de l’impression HP a annoncé la mise en place d’un nouveau programme de développement durable pour sa division d’impression. En effet, la firme souhaite que chaque page imprimée via la société soit « verte », assurant ainsi une neutralité carbone et utilisant des matériaux conçus pour réduire l’impact sur la planète.

La société a annoncé hier qu’elle avait atteint son objectif de garantir à son papier une déforestation de 100% zéro et ce deux ans plus tôt que prévu.

Les responsables ont également ajouté que toutes ses imprimantes grand public étaient déjà «favorables à la forêt», arguant que plus d’arbres seraient plantés qu’abattus afin de permettre des opérations d’impression plus efficaces pour le bien-être de l’environnement.

« Nous redéfinissons le pouvoir de l’impression pour créer un changement positif et durable pour la planète, ses habitants et nos communautés », a ainsi déclaré Enrique Lores, président de l’activité d’imagerie et d’impression de HP. « L’engagement de HP en matière de développement durable guide notre activité commerciale et détermine la manière dont nos imprimantes sont conçues, fabriquées et utilisées. Aujourd’hui, HP a franchi une étape supplémentaire en promettant de rendre chaque page imprimée durable. »

Le constructeur a également annoncé hier qu’elle avait franchi « une étape ambitieuse » dans sa vision de l’impression « neutre en carbone » avec l’introduction de la nouvelle imprimante éco-énergétique EcoSmart LaserJet et du toner noir EcoSmart, qui offre une température de fusion plus basse, réduisant ainsi la consommation des imprimantes HP.

La société a également réitéré son engagement en faveur d’une utilisation accrue des plastiques recyclés, notant qu’elle avait récemment réinventé sa gamme d’imprimantes pour inclure les plastiques recyclés en boucle fermée et avait collecté plus de 550 000 livres de plastique jetées à l’océan pour être utilisé dans ses produits.

 

                                   

mar 13

Les sushis se font désormais aussi imprimer

 

sushi

De nombreuses personnes se font toujours une joie de manger des sushis, ce délicat met nous venant du Japon et qui a envahi les assiettes de notre pays depuis longtemps. L’air de créer des sushis soi-même demeure cependant assez complexe, et il faut parfois de l’aide extérieure pour arriver à ses fins. Et c’est là que l’impression entre en jeu.

En effet, une société japonaise du nom d’Open Meals a eu pour idée de mettre au point une imprimante vous fabriquant des sushis en moins de deux.

Outre la forme si caractéristique de ces plats, les sushis se voudront aussi particulièrement nutritifs pour les dégustateurs. En effet, pour pouvoir apprécier les sushis, il faudra tout d’abord donner de votre personne, en fournissant un peu de salive ou d’urine. L’imprimante pourra ainsi déterminer ce qu’il vous manque en matière de nutriments et vous imprimer des sushis « healthy » qui siéront à votre régime. Une bonne manière en somme d’allier l’utile à l’agréable.

La compagnie semble en tout cas croire en sa création et elle compte ouvrir un restaurant proposant ses sushis imprimés l’année prochaine. Difficile de savoir à l’heure actuelle si une telle idée comblera le palais des Japonais, mais l’impression 3D s’évertuant activement ces temps-ci à percer dans le monde de la cuisine, gageons que cette nouveauté risque au moins d’intriguer les gourmets nippons.

sushi2

Rappelons que certaines compagnies ont décidé d’embrasser l’impression culinaire à pleines dents, à l’image de Barilla qui nous avait présenté il y’a quelques temps ses pâtes imprimées. 

                  

                                     

mar 08

Une imprimante révolutionnaire au secours des grands brulés !

 imprimante feu

L’impression 3D nous a souvent habitués à de jolies petites révolutions, et ce n’est pas près de s’arrêter ! C’est encore une fois le monde médical qui va en bénéficier, surtout les patients souffrant de brûlures. En effet, une bio-imprimante 3D est désormais capable de créer de la peau et surtout de l’imprimer directement sur la victime !

Mise au point par des chercheurs du Wake Forest Institute for Regenerative Medicine (Caroline du Nord, États-Unis), cet appareil est non seulement révolutionnaire mais est également capable d’aller sur le « terrain » au vu de sa portabilité.

Afin d’imprimer la texture de la peau, les scientifiques ont inventé une encre spéciale composée de substrat d’hydrogel et de cellules de peau. Cette encre sera placée dans l’imprimante 3D qui va se charger de scanner et d’analyser la blessure concernée. L’appareil ciblera alors la zone clé et imprimera ladite peau.

Sean Murphy, professeur assistant au Wake Forest Institute, est revenu sur l’aspect unique de cette imprimante, notamment sur sa mobilité et sa capacité à gérer sur place les plaies étendues en les scannant et en les mesurant afin de déposer les cellules directement là où elles sont nécessaires pour soigner la peau brulée.

Même si l’invention est des plus prometteuses, une batterie de tests sur l’homme devra être réalisée avant que la pratique ne se démocratise. L’équipe de chercheurs devra également s’assurer que les risques de rejet soient nuls.

imprimante feu2

Anthony Atala, directeur de l’Institut, a expliqué que cette technologie d’impression serait susceptible d’éliminer le besoin de greffes cutanées, bien souvent douloureuses pour les patients souffrant de plaies ou de brûlures importantes. Une bio-imprimante mobile serait ainsi en mesure de traiter sur place les plaies étendues pour un résultat optimum et à moindre coût pour le patient.

Alors que nous évoquions récemment la première main bionique imprimée française, voici une nouvelle machine venant nous rappeler que l’avenir risque fortement de dépendre de l’impression en relief !

 

                                      

fév 25

Instant Ink : le service de HP dans la tourmente

hp-cartouche-encre

HP aura bien fait parler de lui ces dernières années. Après le scandale ayant mis en cause ses imprimantes bloquant les cartouches n’étant pas d’origine, c’est désormais l’un des services proposés par le géant américain qui sous le feu des détracteurs.

Nous avions déjà parlé du service d’abonnement pour imprimante HP Instant Ink, permettant aux utilisateurs d’utiliser des cartouches d’encre directement livrées chez vous ! Mieux encore, la marque vous permettait même de renvoyer les consommables vides à moindre frais.

Un joli service qui a de quoi séduire au premier abord, mais il se trouve qu’un petit grain de sable vient enrailler cette belle mécanique huilée. Un site du nom de How to Geek a mis en exergue l’une des conditions du service qui semble avoir échappé à de nombreux utilisateurs. Il se trouve que si l’utilisateur décide d’arrêter son abonnement du jour au lendemain, les cartouches livrées en dernier lieu cesseront de fonctionner, quand bien même les cartouches en question seraient encore pleines.

Comment cela est-il possible ? Tout simplement grâce à l’aide d’un dispositif similaire à celui détectant les niveaux d’encre.

En s’intéressant de plus près aux explications fournies par HP sur leur site, on y trouve une notice expliquant qu’il est conseillé d’avoir des cartouches d’encre « normales » prêtes sous la main en cas d’interruption d’abonnement.

De ce fait, le fait de payer pour un service ne vous donne pas pour autant le droit d’avoir la propriété absolue sur les consommables. On pourrait aussi pointer du doigt l’aspect non écologique de la chose, les cartouches «de fin d’abonnement » n’étant pas forcément sujettes à un rapatriement vers un point de traitement.

Cette méthode n’a pour l’instant pas fait grand bruit mais risque, sur le long terme, de faire à nouveau tort au fabricant américain.

 

                                     

fév 23

L’impression 3D à pleines dents avec la J720 Dental

J720-Dental-3d

 

Vous pensiez un jour que les imprimantes viendraient au secours de votre dentition ? S’il est peu probable que vous répondiez oui, on ne peut que constater à quel point, de nos jours, l’impression 3D a su mettre son grain de sel dans divers secteurs, dont celui de la médecine.

Ainsi, alors que se tient actuellement aux USA un salon entièrement dédié à la dentisterie, la célèbre marque Stratasys en a profité pour présenter son nouveau bébé, spécialisé dans l’impression dentaire. Baptisé J720 dental, cette imprimante ne fait pas les choses à moitié et permet de d’imprimer des modèles avec plus de 500000 combinaisons possibles.

Loin de s’arrêter là, l’imprimante serait également d’imprimer plus rapidement que la concurrence, tout en permettant à l’utilisateur de faire jusqu’à six impressions simultanées. Pour ce qui est des matériaux d’impression, la J720 pourra intégrer six types de résines différentes, idéal pour les cabinets passants pas différents matériaux pour créer leurs modèles. Enfin, l’imprimante se voudra ultra réaliste au niveau de la reproduction, allant même jusqu’à reproduire la texture de certains tissus.

Selon Barry Diener, responsables des ventes dans la section dentaire de Stratasys, les laboratoires dentaires actuels opèrent dans un milieu où la compétition est de mise. La J720 a ainsi pour but de changer la donne et de s’imposer en modèle du genre, avec sa vitesse d’impression, sa productivité et ses nombreuses options.

Capture

On ignore à l’heure actuelle quel sera le prix de lancement de l’imprimante mais celle-ci devrait être disponible aux alentours du moi de mai.

 

                                

fév 13

Il vole pour plus de 200 000 dollars de cartouche d’encre !

cartouches_spares

 

Ce n’est un secret pour personne, l’encre est exorbitante et coute, littéralement, une fortune. Pas étonnant donc d’entendre parfois des histories où certaines personnes auraient essayé de tirer profit de ce liquide ô combien précieux.

Un employé de de Plymouth aurait ainsi volé plus de 240 000 dollars d’encre dans le but de revendre le tout en ligne.

Arrêté par la police, le suspect, âgé de 41 ans, a admis avoir vendu certaines des cartouches d’encre à bas prix sur Amazon et eBay.

Ses petits larcins ont cependant fini par attirer l’attention des autorités lorsqu’un détective de la police de Plymouth, Nick Benesch, a découvert un compte eBay vendant des cartouches d’encre à un prix suspect par rapport aux critères de la marque incriminée. Le compte était lié à une adresse qui a fini par conduire la police au suspect.

Ce dernier avait également suscité les soupçons d’un collègue de travail, qui avait déclaré à la police que cet homme « commandait plus d’encre que nécessaire et conservait de l’encre qu’il revendait ensuite »,

Une perquisition dans la maison de l’homme, à Andover, a révélé une cache d’encre, contenant plus de 20 000 dollars de consommables selon la police.

L’homme avouera plus tard aux enquêteurs que son petit commerce durait depuis environ cinq ans, période au cours de laquelle il avait tenté de maintenir les ventes annuelles à moins de 15 000 dollars « afin d’éviter de fournir des informations d’identification fiscale », selon la police.

L’aventure s’arrêtera là pour le revendeur, qui attend désormais son jugement